Flash News :
Friday, May 24

Lire nos articles en différentes langues ici

  • PUB01
  • PUB02
  • PUB03
  • PUB04
  • PUB05
  • PUB06

Rwanda : Bralirwa renoue avec la performance en 2018



Rwanda : Bralirwa renoue avec la performance en 2018

(Agence Ecofin) - Après une année 2017 en demi-teinte, le brasseur rwandais Bralirwa a vu ses indicateurs financiers dans le vert en 2018.    

D’après les résultats financiers publiés par l’entreprise le 26 avril dernier, le chiffre d’affaires a progressé de 14,6%, passant à 99 milliards de francs rwandais (109 millions $).

En outre, le profit a atteint 7,2 milliards de francs rwandais (8 millions $), soit 46% de plus qu’en 2017 alors que le bénéfice avant impôt s’est amélioré de 33% à 10 milliards de francs rwandais (11,4 millions $).  

Cette performance a été portée notamment par la croissance au niveau de la bière haut de gamme Mutzig dont les volumes de vente ont ainsi augmenté de 14,6% à 1,79 million d’hectolitres en 2018.

A cette évolution, s’ajoutent de nombreuses actions réalisées par l’entreprise afin de renforcer sa position et répondre aux attentes des consommateurs.

Il s’agit notamment de l’introduction de la bière Amstel 100% pure malt en février 2018 et le lancement en décembre dernier de la production de la bière Heineken sur le sol rwandais.    

Pour rappel, Bralirwa exporte actuellement environ 5% du volume de sa production vers les autres pays de la région est-africaine.

Kenya : Ascent Capital envisage lever 120 millions de dollars pour investir



La société kényane de capital-investissement Ascent Capital a annoncé le 7 décembre 2018 qu’elle envisage de lever prochainement entre 120 et 150 millions de dollars pour des investissements au Rwanda et en Tanzanie, lors de la deuxième tranche de financement.

En 2014, la société avait collecté 80 millions de dollars sur le marché et investi dans diverses sociétés en Ethiopie, en Ouganda et au Kenya. Ses investissements ont porté essentiellement sur les domaines de la santé et de la fabrication. Cette fois-ci, indique-t-on, Ascent Capital compte investir dans les secteurs de l’éducation et des services financiers.

En rappel, c’est Catalyst Principal Partners, une autre société de capital-investissement kényane, qui a levé en novembre 2018, 155 millions de dollars pour son deuxième fonds, se procurant ainsi des capitaux auprès d’investisseurs internationaux et de fonds de pension locaux.

financialafrik.com

 

La 13ème Conférence économique Africaine du 3 au 5 décembre à Kigali



La 13ème Conférence économique Africaine (AEC) débutera lundi à Kigali (Rwanda) sous le thème "Intégration régionale et continentale pour le développement de l'Afrique", a indiqué la Banque Africaine de développement (BAD) sur son site web.

La 13ème Conférence économique Africaine (AEC) débutera lundi à Kigali (Rwanda) sous le thème “Intégration régionale et continentale pour le développement de l’Afrique”, a indiqué la Banque Africaine de développement (BAD) sur son site web.

Organisée conjointement par la BAD, la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (UNECA) et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), cette conférence, qui s’étalera du 3 au 5 décembre, offrira aux chercheurs, aux décideurs politiques et aux praticiens du développement, une opportunité unique de débattre et d’acquérir des connaissances sur les solutions d’intégration continentale, selon la banque panafricaine.

“Les discussions porteront sur les solutions novatrices aux obstacles à l’intégration régionale et continentale de l’Afrique”, a-t-elle ajouté.

L’objectif principal de l’édition 2018, explique la BAD, est de “promouvoir la gestion des connaissances en tant que moteur important du dialogue sur les politiques, qui favorise l’échange d’idées et la réflexion novatrice parmi les chercheurs, les praticiens du développement et les  décideurs”.

La conférence offrira aux jeunes chercheurs africains, aux Africains de la diaspora et aux organisations régionales et sous régionales, la possibilité de diffuser les résultats de leurs recherches et de partager des informations avec les décideurs africains sur le travail qu’ils accomplissent dans la région.

La précédente Conférence économique Africaine s’est tenue en 2017 à Addis-Abeba (Ethiopie), et a mis l’accent sur la manière dont les pays africains pourraient réaliser une transformation structurelle grâce à la gouvernance.

Lakoom Infos

Tanzanie : la Tanesco donne son aval à Kibo Energy pour le développement de la centrale à charbon de Mbeya (1 000 MW)



Tanzanie : la Tanesco donne son aval à Kibo Energy pour le développement de la centrale à charbon de Mbeya (1 000 MW)

(Agence Ecofin) - En Tanzanie, la Tanesco, la compagnie électrique nationale, a donné son accord à Kibo Energy pour le développement de la centrale à charbon de Mbeya. La société cotée à la Bourse de Johannesburg, pourra désormais enclencher les négociations avec le pool énergétique de l’Afrique australe dans le but de signer des accords de cession d’énergie.

La centrale de Mbeya aura à son achèvement, une capacité de 1 000 MW. Elle fait déjà l’objet d’études préliminaires qui ont évalué sa faisabilité en termes de financement. Kibo Energy qui la développe, entrevoit trois opportunités de débouchés que sont : la cession à la Tanesco, l’exportation vers d’autres pays ou la cession directe à de grands consommateurs d’énergie autre que les Etats.

« Le manque accru de ressources énergétiques en Tanzanie et dans la partie australe de l’Afrique est la preuve d’une demande électrique urgente. Etant donné que la Tanzanie s’est fixée comme objectif d’exporter 880 MW d’électricité entre 2020 et 2040, la Kibo Energy se positionne pour aider à atteindre ce but.», a affirmé la compagnie dans un communiqué.

La Tanzanie a déjà mis en place des interconnexions électriques avec la Zambie et le Kenya afin de pouvoir échanger de l’énergie avec les pays d’Afrique australe et de l’Est.

Gwladys Johnson Akinocho

Inscrivez-vous à la newsletterr