Flash News :
Thursday, Sep 19

Lire nos articles en différentes langues ici

  • PUB01
  • PUB02
  • PUB03
  • PUB04
  • PUB05
  • PUB06

Foot Amical: la RDC affronte le Rwanda ce mercredi au stade des martyrs



RDC Rwanda Leopard

Les léopards locaux de la RDC seront en match amical international ce mercredi 18 septembre, au stade des martyrs contre les Amavubi du Rwanda . un match qui permettra aux fauves congolais de bien entamer leur dernier match des éliminatoires du championnat d’Afrique des nations CHAN Cameroun 2020.

Vainqueur de l’édition 2009 et 2016, les léopards ont repris le chemin de l’entraînement le lundi 16 septembre dernier sous la supervision du sélectionneur principal Christian Nsengi Biembe. Il y a quelques jours, tous les joueurs étaient en stage de concentration.

Après ce match, les léopards de la RDC vont effectuer un voyage pour affronter la République Centrafricaine, signalons que le vainqueur de la double confrontation sera directement qualifié pour la phase finale du prochain chan 2020.

DM | Interview.cd

Coupe du monde 2022 match-retour : Le Burundi s’incline face à la Tanzanie



Disputant son match-retour face à la Tanzanie ce dimanche 8 Septembre 2019 à Dar-es-Salaam, le Burundi vient d’etre défait durant les tirs au but. Avec 3 tirs contre 0 tir, c’est la Tanzanie qui se qualifie pour le second tour préliminaire de la coupe du monde 2022. Ainsi,le voyage du Burundi s’arrete là.

La première mi-temps de ce derby est marquée par des occasions nettes de part et d’autre.Dès les premières minutes de jeu, Bienvenue Kanakimana,très connu pour son jeu rapide sur l’aile gauche monte avec le ballon mais sa frappe ne réussit pas à percer les buts.C’est la première occasion du Burundi. La Tanzanie enchaine avec les corner-kick qui inquiètent le camp burundais.Cela ne tarde pas à constituer une menace. A la 29eme minute, sur un corner de la Tanzanie, les Taifa Stars ouvrent le score . Un but signé du capitaine Mbwana Ally Samatta.Et c’est tout le stade qui vibre. Le Burundi est mené 1-0.

Ne se lassant pas, les Intamba mu rugamba se montrent determinés à ne rien laisser. Et ce,malgré un milieu de terrain qui semble en désequilibre.Par conséquent ilsne parviennent pas à relayer le ballon à l’attaque. Une frappe fumante d’Aboubakar, à la 38ème minute manque de peu de mettre de l’huile sur le feu. Le balle passe au dessus des poteaux. La pression s’accentue entre les 2 formations. A la 46ème minute du temps additionnel, sur une bonne combinaison de Mohamed Amissi,Fiston Abdul Razak(surnommé 4G) offre le but égalisateur du Burundi(1-1). La première m-temps marquée par un jeu équilibré, prend fin sur un score égalitaire. Sans pour autant verser dans le fanatisme, on notera les exploits de Kanakimana Bienvenue et Mohamed Amissi.

A la défense…

La deuxième partie s’ouvre sur des remplacements des deux cotés. Côté burundais, Joël, Fiston et Bienvenue vont céder la place à Gaël Duhayindavyi,Caleb et au médiateur Shassir. Ce dernier change l’aura du jeu même s’il entre à la dernière minute. Les burundais enchainent avec un jeu défensif. Les attaquants du côté burundais vont lâcher. Le ballon ne monte pas. Le jeu de construction d’un mur va coûter cher aux burundais qui ne cessent de commettre beaucoup de fautes par rapport aux tanzaniens.Ceux-ci bénéficient de plusieurs corners.Mais aucune des 2 formations ne reussit à marquer.Le match se termine sur un score nul(1-1).Ce qui fait 2-2 partout .

Ce n’est pas encore fini. Ils passent en prolongation(30min de jeu).Le face à face continue. Caleb écope d’un carton jaune. Samatta sort.Durant les dernières minutes de cette partie,Justin(gardien) est remplacé par Jonathan.Face à la pression sur terrain, la prolongation prend fin sur le même score 1-1. On fait place à la dernière partie du jeu dédiée aux tirs au but pour un dénouement. Le Burundi est aux prises.Il perd son ticket pour le second tour sur 3 tirs réussis de la Tanzanie à 0 pour le Burundi.C’est ainsi que le Burundi n’accède pas au second tour préliminaire de la Coupe du monde 2022. En attendant les réactions,signalons qu’en match-aller,le Burundi avait été accroché à domicile sur un score égalitaire(1-1).

Fleurette HABONIMANA (Akeza)

Sada Nahimana, cette burundaise reine du Tennis en Afrique



Quand elle fait son entrée dans le monde du Tennis, Sada a 8 ans. Son amour pour cette discipline sportive va la propulser vers l’avant, lui permettant ainsi de gravir les échelons. Occupant actuellement la 12ème place du classement mondial, Sada est la seule africaine à figurer dans le top 50 des tenniswomen Junior au niveau mondial. Par ricochet, la numéro 1 au niveau africain. Agée de 18 ans aujourd’hui, elle nous fait part de ses ambitions…

De passage au Burundi (sa chère patrie) après 9 mois d’absence, cette passionnée de tennis revenait des grands tournois d’envergure internationale. Ce qu’on appelle dans le jargot du tennis « Grand Chelem ». Il s’agit de l’Open d’Australie, Roland Garros, l’US Open et Wimbledon. La participation à ces tournois a un prix à payer car il faut bien le mériter. Autrement dit, avoir un jeu de haut niveau. Puisque se retrouver aux côtés des numéros un mondiaux comme Novak Djokovic, ou encore Serena Williams nécessite un travail assidu et professionnel.

Sada aura goûté à toutes ces compétitions prestigieuses et n’arrive pas à dissimuler son assentiment. « Etre dans ces grands tournois est une fierté parce que tu as l’opportunité de rencontrer des grands dans le tennis comme Roger Federer, Raphaël Nadal, Djokovic, Serena Williams. Cela te permet d’apprendre sur eux », confie-t-elle. Et de marteler : « Mais il faut bien le mériter pour y participer ». De ce fait, elle est la seule burundaise à avoir pris part à toutes ces competitions. 

« Je veux continuer à être performante…»

Cette fierté africaine ne cache pas son ambition d’emboîter le pas de ses aînés dans le tennis. « Prochainement, quand je vais entrer dans la carrière professionnelle, j’aimerais me retrouver sur le même terrain avec Serena Williams et toutes les autres », affirme fièrement Sada.

Participant au Tournoi Grade A en Italy en Mai dernier, cette championne s’imposée dans le double et simple. A Roland Garros en juin, elle est battue en simple (1er tour) mais elle parvient à atteindre le quart de finale en double. A la fin du mois de Juin, lors du tournoi Junior grass court à Nottingham en Angleterre, elle remporte le simple et double. A Wimbledon, elle est battue en simple et double suite à l’annonce du décès de sa chère grand-mère, influant ainsi sur son moral. Elle indique que sa participation à ses tournois lui a permis d’avoir de l’ardeur. « Je veux continuer à être performante », dit-elle.

 

Du soutien…

« Quand tu es junior (moins de 18 ans) c’est la Fédération Internationale de Tennis qui t’aide en tout mais quand tu atteins 18 ans, tu entres dans le professionnalisme et là tu dois assurer toutes les dépenses. C’est pourquoi j’ai besoin du soutien de la part de mon pays ou de toute autre personne afin de continuer à participer dans ces grands tournois, car je veux être professionnelle ».

Profitant de ses vacances, Sada a livré un match amical le samedi 20 juillet dernier contre le tennisman burundais Ntamba Radjabu qu’elle a battu. Elle livre son regard par rapport au tennis burundais. « Ici, il y a trop de laxisme, les joueurs ne veulent pas travailler. Ce qui nous différencie des autres au niveau mondial, c’est la vision. Ils savent bien ce qu’ils font, ils ont des objectifs. Ils s’entraînent beaucoup », martèle-t-elle.

Avec de la détermination sur le terrain, Sada veut aller loin. Sa plus grande inspiration : Raphaël Nadal. Signalons que du 15 au 31 Août, elle va prendre part à un tournoi « International 18 & under GSDF Team to North America 2019 » au USA.

Akeza

Burundi: le sélectionneur des hirondelles confirmé à son poste



Olivier Niyungeko peut respirer. Ses jours ne sont pas comptés à la FFB (Fédération de football de Burundi). Lors d’une conférence de presse, Révérien Ndikuriyo, président de l’instance, l’a confirmé à son poste.

Depuis l’élimination au tour préliminaire des éliminatoires de la Coupe du monde 2022, des voix se sont élevés pour le limogeage de Niyungeko. Mais le sujet n’est pas à l’odre du jour à la FFB, comme l’a confirmé le président.

 "Malgré les souhaits exprimés par certains de changer le coach  national, le sélectionneur des Hirondelles Olivier Niyungeko reste"a réagit Ndikuriyo sur le site de la FFB. En revanche, le sélectionneur des Hirondelles a été déchargé de certaines tâches pour pouvoir uniquement s’occuper de l’équipe nationale A.

De noveaux adjoints lui sont également attribués à l’instar de Juma Mossi et Kitenge.

Le Burundi a disputé en juin dernier sa première phase finale de CAN en Egypte.

africatopsports.com

Sadio Berahino: Officiel ! Le Burundais débarque déjâ en Belgique



Annoncé en Belgique, Saido Berahino a effectivement atterri en Jupiler Pro League. Ce samedi, le joueur de 26 ans a signé un contrat de deux ans avec Zulte-Waregem.

Saido Berahino était libre de tout contrat après son départ de Stoke City. Il était récemment à la CAN 2019 avec l’équipe nationale du Burundi.

L’ancien joueur de West Bromwich Albion aurait pu évoluer en Ligue 1 française cette saison. Mais il avait raté un essai avec Nîmes Olympique.

Africa Top Sports

JO 2020: où en est Tokyo à un an du coup d'envoi?



Stades en travaux, village olympique, billetterie... Alors que les Jeux Olympiques 2020 débuteront dans un an tout pile à Tokyo, RMC Sport fait le point sur l'organisation.

Les Jeux olympiques de Tokyo… c’est exactement dans un an! Le 24 juillet 2020, il sera en effet l’heure de la cérémonie d’ouverture. L’occasion de se pencher sur l’avancée des travaux sur les sites olympiques et paralympiques, et sur la popularité de la compétition à venir.

Le timing des travaux est bon: plus de la moitié des infrastructures a déjà été livrée. Sur les huit nouveaux sites prévus, cinq sont déjà terminés: c’est le cas par exemple du terrain de tir à l’arc, situé dans le parc de Yumenoshima, ou du Oi Hockey Stadium, dédié aux matches de hockey sur gazon. Les trois sites encore en travaux sont eux dans les temps de passage: rénové pour ces Jeux, le stade olympique (déjà utilisé pour en 1964) est terminé à 90%. Il sera livré en novembre. De son côté, le centre aquatique de Tokyo est construit à 75%, et sera officiellement inauguré en février 2020.

Des épreuves déjà testées

Ce bon timing permet déjà de tester quelques disciplines, comme les cinq épreuves du pentathlon moderne, déroulées "avec succès" au mois de juin selon le comité d’organisation et selon Elodie Clouvel, médaillée d'argent sur cette épreuve test. "L’organisation a été très bonne et le complexe est magnifique", a déclaré la Française, qui n’est pas encore officiellement qualifiée pour ces Jeux. 

Au passage, le village olympique sera aussi livré dans les temps, avec une inauguration prévue au mois de décembre. Grosse différence avec le village olympique de Rio, encore en travaux la semaine avant les Jeux...

Une grosse affluence en perspective, qui pourrait poser problème en terme d'hébergement

Seul hic à cette heure: les logements, déjà saturés… Avec les 10 millions de visiteurs annoncés, il pourrait manquer 14.000 chambres au moment de la cérémonie d’ouverture.

Gros succès d’ailleurs pour la billetterie, avec 7,5 millions de Japonais inscrits en ligne sur la plateforme officielle… Ce que l’on sait, c’est que plus de 3,2 millions de billets ont déjà été vendus, via un système de loterie, un chiffre qui a "dépassé les attentes" du comité d’organisation. Une deuxième loterie sera même organisée au mois d’août.

Chez les spectateurs étrangers, la revente des billets est lancée depuis le 20 juin dernier. Pas de chiffre précis à annoncer mais cette revente est sur une "très bonne voie", toujours selon le comité d’organisation. Au total, sur les 10 millions de visiteurs prévus, on attend donc trois millions de spectateurs étrangers, et sept millions de spectateurs japonais. Pour rappel, seulement 80% des billets ont été vendus pour les épreuves à Rio en 2016: 4,9 millions de billets vendus… pour 1,2 million de billets sans acheteur.

MSN

Inscrivez-vous à la newsletterr