Burundi: au moins 86 tués d’octobre à décembre 2019, selon Iteka



La ligue de défense des droits de l’Homme burundaise, Iteka,  indique que « au moins 86 personnes ont été tuées » entre octobre et décembre derniers. Il s’agit surtout de membres de l’opposition.

C’est la province de Bujumbura Mairie qui se révèle la plus meurtrière avec 17 cas, suivie par Cibitoke (ouest), avec 15 cas, et Muyinga (nord-est), avec 9 cas, indique le rapport d’Iteka, diffusé par Burundi Daily.

« Les personnes les plus visées sont des opposants ou présumés opposants au régime du président Pierre Nkurunziza en général, et en particulier des membres du parti politique de l’opposition CNL » d’Agathon Rwasa.

La Libre Afrique