Nord-Kivu : la population s’inquiète de la présence des ressortissants burundais à Goma



Près d’un millier de ressortissants burundais, vivent irrégulièrement dans la ville de Goma et ses environs, depuis maintenant trois à quatre mois. Leur présence commence à inquiéter la population qui se pose des questions sur leur statut et ce qui les motive à vivre à Goma

La société civile de Nyiragongo avait exprimé sa préoccupation sur la présence de ces personnes venues d’ailleurs, dans leur entité.

La semaine dernière, c’est Constantin Kanane, porte-parole du mouvement citoyen « Congo Conscience » a dénoncé le silence des autorités face à cette question.

« Nous dénonçons l’entrée des Burundais dans notre pays surtout dans la ville de Goma et recommandons aux députés provinciaux de s’impliquer dans ce dossier parce que c’est nous la population qui en sont victimes du jour au jour des massacres, des pillages, des vols et tous les jours la police nous parle des hommes non autrement identifiés », a-t-il déclaré.

Les députés provinciaux se disent egalement préoccupés par ce dossier. Prince Kihangi, élu de Walikale, dit craindre que cette présence des Burundais ne prenne des allures sécuritaires. Il appelle les autorités et services compétents à prendre leurs responsabilités.

« Finalement on se pose des questions, que font les services de renseignement nous avons la DGM ici, que fais la DGM, nous avons l’ANR, autant des barrières sur toute l’étendue de la province mais on ne sait pas identifier les gens qui viennent, qui entrent », a-t-il demandé.

Une commission présidée par le ministre provincial de l’intérieur du Nord-Kivu, et qui comprend les services de sécurité, le maire de Goma et les organisations spécialisées comme la CNR et le HCR, étudie cette question.

Radio okapi