Burundi : 1 M USD de la BAD pour étudier la faisabilité d’une centrale hybride



Le SEFA alloue une subvention pour les études de faisabilité d’une centrale hybride de 9 MW

 Le Fonds pour l’énergie durable en Afrique (SEFA) de la Banque africaine de développement a alloué une subvention de 990 000 $ au Burundi. Les fonds serviront aux travaux préparatoires d’une centrale hybride de 9 MW fonctionnant au solaire et à l’hydroélectricité. Ils serviront en effet à la réalisation des études de faisabilité technique, environnementale, sociale et financière du projet.

La technologie hybride utilisée permet d’anticiper les variations de production en saison sèche ou en saison pluvieuse rencontrée par ces technologies utilisées séparément. La centrale permettra à son achèvement d’alimenter 20 000 ménages.

«En plus des bénéfices en termes daccèà l’énergie et des bénéfices socio-économiques, ce projet pourra, avec un appui fort de gouvernement, permettre de jeter les bases pour la participation du secteur privé dans l’accroissement des énergies renouvelables dans le mix énergétique du Burundi», a affirmé Wale Shonibare, le Vice-Président de la BAD en charge de l’énergie, du changement climatique et de la croissance verte.

Le Burundi a actuellement une puissance électrique de 40 MW pour un taux d’électrification de 10 %.

 Source Agence Ecofin