Burundi/ Agriculture : le ministère dément l’inefficacité de l’engrais FOMI



Lors d’un point de presse ce jeudi 12 décembre, le ministre de l’Agriculture a rassuré les agriculteurs sur l’efficacité de l’engrais produit par l’usine locale FOMI . Des agriculteurs avaient mis en cause les qualités de cet engrais. Il a également mis en garde les spéculateurs.

Le ministère de l’Agriculture trouve non fondées les polémiques entretenues par certains agriculteurs autour de l’efficacité de l’engrais FOMI. « Nous profitons de l’occasion pour démentir les rumeurs véhiculées par les gens mal intentionnés sur l’efficacité de l’engrais FOMI produit dans notre pays. Des lamentations comme quoi les cultures sur lesquelles l’engrais a été utilisé, leur état de croissance est mauvais, ne sont pas fondées », a indiqué Dr Déo Guide Rurema, le ministre de l’Agriculture. Et d’enchaîner : « Les auteurs de ces affirmations sont des détracteurs de l’usine locale qui ne cherchent que leurs intérêts égoïstes ».

Le démenti de M. Rurema intervient après la grogne des agriculteurs, dans certaines régions, ils avaient mis en cause l’efficacité de l’engrais local, expliquant que son usage n’a pas amélioré la croissance et la qualité des cultures contrairement à l’engrais importé de l’étranger.

Pour le ministre Rurema, les cultures qui ne sont pas bonnes ont été touchées par les pluies torrentielles et l’érosion. « L’engrais produit localement est sans reproche, il remplit toutes les conditions de qualité. En plus, son prix est abordable par rapport à celui qui était importé. Ils devraient s’en réjouir » a déclaré le ministre.

M. Rurema a fait savoir que l’usine FOMI est à l’œuvre pour garantir la disponibilité des engrais afin de bien débuter la saison agricole 2020 B. La période de payement des avances par les agriculteurs qui veulent s’en procurer a débuté le 9 décembre. Elle prendra fin le 7 janvier 2020. Il a appelé  les agriculteurs à respecter ce calendrier et d’y répondre massivement.

Déo Guide Rurema a également mis en garde les commerçants qui majorent le prix:« Celui qui spécule sur le prix de l’engrais FOMI s’expose aux sanctions ».

Iwacu