Exposition sur le rôle des Rwandais, des Burundais et des Congolais pendant la Première Guerre mondiale



À partir du 5 décembre 2019, au musée ethnographique du Rwanda, chez Dr Richard Kandt, il y a une exposition de photos sur le rôle des Rwandais, des Burundais et des Congolais pendant la Première Guerre mondiale. L’exposition a été organisée par le Musée royal de l’Afrique centrale basé à Tervuren-Belgique dans le cadre des 100 ans de commémoration après la fin de la guerre.

Parmi les expositions figurent des photos de Rwandais, de Burundais et de Congolais à différentes campagnes dans différents endroits, ce qui relient le passé à notre patrimoine en tant que Rwandais car ils rappellent des problèmes militaires, matériels et humains pendant la Première Guerre mondiale.

Outre l’exposition de photos, à l’occasion du lancement, le directeur général du Musée royal de l’Afrique centrale basé à Tervuren-Belgique a remis au directeur général de l’Institut des musées nationaux du Rwanda (INMR), un disque flash sur qui contient un inventaire de 2069 objets ethnographiques et instruments de musique qui se trouvent dans les collections du Musée royal de l’Afrique centrale basé à Tervuren-Belgique avec des détails sur l’année, le lieu et les circonstances de l’acquisition.

Cela vient après une demande du Rwanda de soumise à la Belgique afin de connaître ses articles ethnographiques conservés en Belgique afin qu’ils puissent plus tard entamer des négociations visant à les ramener au Rwanda.

Même si la décision de ramener ces articles au Rwanda n’a pas encore été prise, Guido Gryseels a souligné que les biens du patrimoine africain conservés en Europe devraient être ramenés.

Il a déclaré: «il est normal que le bien du patrimoine africain en Europe soit repris. De nombreux autres pays africains ont créé des commissions pour connaître les biens patrimoniaux de leur pays qui ont été transférés en Europe. L’année dernière, Robert m’a demandé de l’aider à connaître les objets du patrimoine rwandais en Europe, et la première étape est que je suis heureux de lui remettre un inventaire de 2069 objets ethnographiques et instrument de musique qui se trouvent dans les collections du Musée royal de l’Afrique centrale basé à Tervuren-Belgique avec des détails sur l’année, le lieu et les circonstances de l’acquisition ».

Guido a également révélé qu’il y a des préparatifs à remettre les archives rwandaises telles que des écrits et des cartes qui ont été prises pendant la période coloniale, qui montrent ce qui se trouve sous le sol du Rwanda comme les ressources naturelles, les minerais et autres.

Il a prédit que si les choses se passent bien, en janvier ou février de l’année prochaine, tous ces éléments ethnographiques montrant le sous-sol pourraient être remis au Rwanda.

Amb. Robert Masozera, directeur général de l’Institut des musées nationaux du Rwanda, a déclaré qu’il était heureux de recevoir l’inventaire, qui, selon lui, indiquera la propriété ethnographique des Rwandais gardée en Belgique afin que le Rwanda puisse entamer des négociations pour la ramener.

Il a dit que le Musée royal de l’Afrique centrale a plusieurs éléments ethnographiques de Rwandais, y compris des matériaux anciens, des tambours, y compris ceux utilisés à la cour royale, des animaux qui étaient au Rwanda comme la vache royale tarie, la couronne du roi Kigeli IV Rwabugili, des chansons, des photos et des vidéos qui présentent entre autres d’anciens Rwandais.

Il a expliqué que le fait que le Rwanda ait reçu un tel inventaire était sa première étape vers des négociations pour ramener ces articles ethnographiques au Rwanda.

En dehors de la Belgique, d’autres articles ethnographiques du Rwanda comme des documents écrits, du matériel et d’autres articles ont été emportés en Allemagne, qui a également colonisé le Rwanda.

RNA