Rwanda – Burundi: Les Evêques Catholiques appellent de nouveau à la restauration des relations diplomatiques



Dans un communiqué de presse publié à l’issue de l’assemblée plénière de l’Association des conférences des Ordinaires du Rwanda et du Burundi (ACOREB) tenue à Kigali du 11 au 14 novembre, les archevêques et évêques du Rwanda et du Burundi appellent de nouveau à la restauration des relations diplomatiques entre leurs deux pays frères.

Ces prélats catholiques, qui déplorent la restriction de la liberté de circulation des biens et des personnes entre leurs pays, appellent de leurs vœux la normalisation des relations diplomatiques pour le bien des populations respectives.

Dans le neuvième point du communiqué de presse publié le 14 mars 2019, à l’issue de la séance plénière ordinaire du 11 au 14 mars 2019 à la Procure d’Accueil de Saint-Charles Borromée à Ngozi, ces archevêques et évêques, membres de l’ACOREB, avaient formulé le même appel.

Dans le même contexte, les évêques s’inquiètent de l’insécurité aux frontières. Dans leur déclaration du 14 novembre 2019, ils affirment qu’au Rwanda, un groupe armé a mené une attaque meurtrière dans la nuit du 4 au 5 octobre à Kinigi, dans le nord du pays. Au Burundi, des hommes armés ont lancé une attaque le 22 octobre dans la province de Bubanza, dans le nord-ouest du pays.

En outre, selon le même communiqué, les membres d’ACOREB déclarent avoir pris connaissance des conditions de vie des réfugiés burundais au Rwanda et avoir été informés des grands défis auxquels ils sont confrontés.

À cet égard, ils ont apprécié le travail accompli en faveur de ces personnes vulnérables et se sont engagés à continuer à apporter leur contribution, notamment en plaidant pour l’amélioration de leurs conditions de vie auprès des instances habilitées.