Disparition du fondateur d'Allan Gray, un des plus gros gestionnaires d'actifs du continent africain



Disparition du fondateur d'Allan Gray, un des plus gros gestionnaires d'actifs du continent africain

(Agence Ecofin) - Allan Gray (photo), le milliardaire fondateur du gestionnaire d'actifs basé au Cap et qui porte son nom, est décédé dimanche à l'âge de 81 ans, a-t-on appris de sources concordantes confirmées par l'entreprise. 

Diplômé de la Harvard Business School, il avait fondé Allan Gray Investment Counsel au Cap en 1973 et a exercé les fonctions de directeur général pendant 15 ans avant de créer Orbis en 1989. 

Allan Gray Investment Counsel gère aujourd'hui des actifs d'une valeur globale de 544 milliards de rands (37,3 milliards de dollars), y compris des fonds communs de placement d’environ 290 milliards de rands, peut-on lire sur un de ses prospectus. Orbis Group, l'autre business créé par Allan Gray et qui est basé aux Bermudes, gère de son côté, des actifs d'une valeur de 36 milliards $, selon son site internet.

Ses proches et le monde de l'investissement en Afrique du Sud ont rendu hommage à l'œuvre de l'homme, qui dans les derniers jours de sa vie, s'occupait davantage de ses activités philanthropiques.

Par ailleurs, sur un marché des produits financiers en plein tumulte en Afrique, le fonds panafricain hors Afrique du Sud d'Allan Gray a été le plus rentable du mois de septembre 2019, avec un rendement de 6,5%. Une performance remarquable, lorsqu'on sait que depuis 2018, les deux marchés que sont le Nigeria et le Zimbabwe qui concentrent l'essentiel des investissements de ce fonds, subissent une grosse volatilité.

Au Zimbabwe, les choix du gouvernement font grimper l'inflation, tandis qu'au Nigeria, c'est la forte régulation des banques comptant pour 26% d’Allan Gray Pan African Fund, qui pose problème.

Idriss Linge