RDC : l’Angola prête à importer 5 000 MW d’énergie produite par Inga III (11 050 MW)



RDC : l’Angola prête à importer 5 000 MW d’énergie produite par Inga III (11 050 MW)

(Agence Ecofin) - L’Angola pourrait importer jusqu’à 5 000 MW de la production de la centrale hydroélectrique d’Inga III en cours de développement en République démocratique du Congo. Selon Bloomberg, l’importateur aura besoin de cette énergie à partir de 2025, et l’achètera à condition que le prix de cession du MW n’excède pas 30 $.

D’une capacité de 11 050 MW, le barrage d’Inga III est développé par un consortium hispano-chinois qui a soumis son offre conjointe en novembre 2018. Cette dernière doit encore être approuvée par le président Felix Tshisekedi, entré en fonction en janvier 2019.

Cette nouvelle proposition d’exportation apporte de l’eau au moulin des organisations qui dénoncent le fait que la production de ce mégabarrage ne profite pas au peuple congolais qui a pourtant un taux d’électrification de moins de 20 %. L’Afrique du Sud a en effet déjà fait part de son intention d’importer 2 500 MW, voire 5 000 MW de la production du barrage. Une partie de l’énergie générée servira en outre à alimenter les provinces minières du pays.