Innovation : la Semaine africaine des sciences lancée officiellement à Brazzaville



Résultat de recherche d'images pour "science et technologie afrique" Les travaux de la troisième édition de la Semaine africaine des sciences du Next Einstein Forum (NEF), organisés sur le thème « Susciter la vocation pour les sciences », ont été ouverts, le 11 novembre, par le directeur de cabinet du ministre de la Recherche scientifique et de l’innovation, Jean Claude Boukono. 

L’objectif est de promouvoir et de vulgariser la science, la technologie et l’innovation pour renforcer l’enseignement et la recherche au niveau du continent africain ; mettre en valeur les travaux des meilleurs jeunes scientifiques d’Afrique et soutenir un développement du continent tiré par la science.

La semaine africaine des sciences est une manifestation à caractère international qui offre une opportunité aux jeunes scientifiques, chercheurs, enseignants-chercheurs, innovateurs, startuppers, décideurs politiques ainsi que les jeunes femmes.

Le NEF est une conférence et une initiative de promotion des sciences et technologies en Afrique, organisée depuis 2003, par l’Institut africain des sciences mathématiques.

Pendant cinq jours, le public bénéficiera, entre autres, des conférences-débats; ateliers de formation; des activités notamment du village des métiers, un espace d’exploitation et d’exhibition des travaux.

A cette même occasion, quatre prix dénommés Prix femme scientifique de l’année, Prix sciences exactes, Prix sciences naturelles et Prix innovation seront décernés aux lauréats.

Le directeur de cabinet a assuré que le gouvernement envisage de jouer son rôle d’accompagnement des initiatives dans le domaine des sciences technologiques et des innovations aussi bien du secteur public que privé.

Il a, par ailleurs, interpellé les jeunes et les femmes scientifiques à tirer profit de l’espace offert qui peut leur ouvrir des horizons meilleurs et pourrait faire d’eux demain, peut-être, des prochains Einstein.     

L’ambassadeur du NEF, le Dr Mandingha Kosso Moanda, pour sa part, a expliqué que cette initiative s’est engagée à œuvrer pour la promotion de la science, la recherche scientifique, la technologie et l’innovation en Afrique.

adiac-congo.com