Nord Kivu : « l’insécurité paralyse les activités économiques dans la ville de Butembo » affirme la FEC



D’après le président de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) à Butembo, Polycarpe Ndivito, la présence des Maï Maï, des rebelles rwandais des FDLR dans le territoire de Lubero, ainsi les rebelles de l’ADF à Beni, constitue un obstacle pour les opérateurs économiques de Butembo. A cela s’ajoute les tracasseries fiscales.

Le président de la FEC l’a exprimé dans un mémorandum remis au Gouverneur de la province du Nord Kivu en visite à Butembo

D’après lui, les groupes de l’ADF et d’autres groupes armés dans la région paupérisent les opérateurs économiques.

« Nos marchandises à l’importation et à l’exportation passe par Beni, et nous avons perdu des tonnes et des tonnes des marchandises. La marchandise lorsqu’elle quitte Butembo pour aller à Goma dans le Busendo,  on a perdu des milliers et des milliers des tonnes et dites -vous bien il n’y a aucune compassion de l’ Etat ».

Au-delà de l’aspect sécuritaire, le président de la FEC dénonce également la multiplicité des taxes.

« Finalement il y a beaucoup des taxes. Il faudra qu’on revoie surtout la pondération il ya bcp d’intervenants dans la taxation, et les taxes il faut de contreparties, parfois il n’y a pas de contre parties ».

En réaction, le Gouverneur du Nord kivu, Carly Nzanzu dit être à pied d’œuvre de la matérialisation de la politique du chef de l’Etat, qui est d’en finir avec tous les groupes armés dans la région.    

Concernant la multiplicité des taxes, le gouverneur affirme que c’est l’impôt et taxes qui renflouent le budget de l’Etat. Toutefois, il promet de s’y pencher pour assainir le secteur. Sachez que le gouverneur de Province a poursuivi ce jeudi avec la consultation des différentes couches de la population de Butembo.

Radio Okapi