Le typhon géant Hagibis menace le Japon ce week-end



Le Japon se prépare au passage du typhon Hagibis, qui s'annonce comme l'un des plus puissants des dernières décennies. Il pourrait perturber ce week-end la coupe du monde de rugby, qui se joue actuellement dans l'archipel, ainsi que le Grand Prix de Formule 1 de Suzuka.

Le typhon Hagibis, l'un des plus puissants des dernières décennies dans la région, devrait toucher une large partie du Japon ce week-end, ont averti mercredi les météorologues japonais.

Actuellement classé en tant que typhon « violent », tout en haut de l'échelle d'intensité cyclonique au Japon, Hagibis se dirigeait vers le sud-est du pays, et pourrait fondre droit sur la région de Tokyo Samedi.

Rugby et Formule 1

Si sa force ne faiblit pas d'ici là, il pourrait considérablement perturber la tenue de plusieurs matchs de la Coupe du monde de rubgy qui se tient en ce moment au Japon, dont France-Angleterre samedi à Yokohama, près de Tokyo.

Le Grand Prix de Formule 1 de Suzuka (centre du Japon) pourrait aussi être menacé, alors qu'il est censé se tenir dimanche, après deux journées de séances d'essais

Selon un responsable de l'Agence météo japonaise (JMA), la puissance actuelle de Hagibis est similaire à celle de quatre des plus grands typhons qu'a connu le Japon ces dernières décennies, y compris Faxai le mois dernier, qui avait causé d'importants dommages à Chiba, dans la grande banlieue de Tokyo.

Rafales jusqu'à 270 km/h

Pour samedi, « nous prévoyons des vents d'une vitesse de 45 mètres par seconde » soit 162 km/h, a déclaré ce responsable lors d'un point presse.

« Le typhon va entraîner de fortes pluies dans une large partie » du pays. « Des vents violents vont d'abord souffler, suivis de pluies torrentielles », a-t-il ajouté. Sur les côtes, des vagues déchaînées sont aussi attendues.

« Nous demandons aux habitants de procéder tôt à des évacuations volontaires, et de veiller aux consignes d'évacuation émises par les autorités locales », a-t-il insisté.

Mercredi en début de soirée (heure japonaise), Hagibis évoluait dans le Pacifique à environ 1 000 km au sud de Tokyo, dégageant des rafales de vent allant jusqu'à 270 km/h, selon la JMA.

Le Monde