RDC: Pacifique Ntawunguka est le nouveau chef des rebelles rwandais FDLR



L’armée congolaise avait annoncé avoir tué mercredi Sylvestre Mudacumura, le commandant suprême de la milice hutu installée dans l’est de la RDC.

Les Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) ont un nouveau chef. Il s’agit de Pacifique Ntawunguka. Ce major-général remplace Sylvestre Mudacumura, que les forces armées congolaises (FARDC) ont affirmé avoir tué dans la nuit du mardi au mercredi 18 septembre.

Pour Chrispin Mvano, chercheur à Goma, sa nomination n'est pas une surprise. « Il a été formé comme spécialiste dans les hélicoptères de guerre, rappelle-t-il. Il a joué plusieurs rôles de commandement au sein des FDLR pendant longtemps avant la mort de Sylvestre Mudacumura. C’est lui qui était le commandant second. Donc ce n’est pas très surprenant qu’il soit le commandant en remplacement de Sylvestre Mudacumura. »

Cette milice hutu sévit depuis 25 ans dans l’est de la RDC. « Depuis leur création, il y a eu des divisions au sein des FDLR, explique le chercheur. La dernière date de 2016, quand le vice-président du mouvement, Wilson Irategeka, a récupéré le groupe pour créer son groupe parallèle. Mais malgré toutes ces divisions, c’est un mouvement qui reste quand même soudé sur le plan idéologique, sur le plan objectif. Donc, c’est tout le monde qui attend. »

Ce vendredi, l'armée congolaise a présenté aux populations de Goma quatre présumés combattants rwandais des FDLR, présenté comme étant des gardes du corps du défunt leader Sylvestre Mudachumura. Une cargaison d'armes a par ailleurs été exhibée. A cette occasion, les forces armées congolaises ont rappelé leur « détermination à pacifier » toute la partie est du pays, et réitéré leur appel aux différents groupes armés à déposer les armes.

RFI