Nord-Kivu: les fonctionnaires de l’Etat congolais interdits de résider au Rwanda



La DGM (Direction Générale des Migrations) dans la province congolaise du Nord-Kivu, frontalière du Rwanda, vient d’interdire aux fonctionnaires et agents de l’Etat de résider en dehors de la frontière nationale.

C’est ce que rapporte une note de la DGM adressée aux services étatiques et para-étatiques provinciaux du Nord-Kivu et dont une copie est parvenue à ARI.

A Goma, le chef-lieu du Nord-Kivu, plusieurs fonctionnaires de l’Etat congolais résident dans la ville voisine de Rubavu(Rwanda). Ce mouvement a commencé depuis une vingtaine d’années, avant de s’accroître pendant la rébellion du M23(Mouvement du 23 Mars).

Selon la Radio Okapi parrainée par l’ONU, des raisons liées à l’insécurité, la hausse de prix de loyer et la carence en électricité sont entre autres avancées par ces cadres du secteur public congolais.

Le media onusien  rappelle que cette décision tombe pendant que nombreux cadres congolais qui vivaient à Rubavu(Rwanda) ont décidé de revenir résider à Goma depuis que les restrictions des mouvements ont été imposées aux postes frontières à la suite de l’épidémie d’Ebola.

Le directeur de la DGM/Nord-Kivu, Sixte Ngoy Mukalay, affirme qu’« aucun fonctionnaire de l’Etat congolais ne doit élire domicile en dehors de la frontière nationale congolaise ». Il précise que la décision émane de la hiérarchie de la DGM au niveau national.

Sixte Ngoy Mukalay avertit ainsi les cadres et agents de tous les services concernés qu’à partir de ce mois de septembre, la direction provinciale de la DGM procèdera au contrôle strict à l’entrée comme à la sortie des frontières pour l’exécution sans faille de cette décision.

En outre, tout agent de l’État voulant traverser la frontière, pour de raisons sociales ou de service, devra se munir d’une autorisation de sortie dument signée par ses chefs au risque de voir ses formalités migratoires compliquées par les agents de la DGM aux frontières.

RNA