Le Japon vient d’accorder au Rwanda un prêt de $US 90 millions pour l’Agriculture axée sur la Nutrition



Le Japon et le Rwanda ont signé un accord de prêt estimé à $US 90 millions permettant au Rwanda d’améliorer l’agriculture transformative axée sur la nutrition et cet accord a été paraphé par le Ministre rwandais des Finances, Uzziel Ndagijimana, l’Ambassadeur du Japon au Rwanda, Takayuki Miyashita, et le Directeur l’Agence de Coopération du Japon au Rwanda.

«Ce crédit de $US 90 millions est un crédit avec un taux d’intérêt bas de 0,01 %. Il sera remboursé en 40 ans, avec un délai de grâce de dix ans. Le Programme sera mis en œuvre par le Ministère de l’Agriculture (MINAGRI), le Programme Nutritionnel pour le Développement de la Petite Enfance (NECDP), l’Office de Développement de l’Agriculture (RAB) et le Centre Biomédical du Rwanda (RBC). Il débutera en Octobre 2019 pour être clôturé en 2021», a indiqué le Ministre des Finances, Uzziel Ndagijimana.

Il a ajouté que d’habitude le Japon intervient au Rwanda dans les secteurs de l’énergie, eau et hygiène, transport pour la construction et la réhabilitation des axes routiers Kayonza-Rusumo et Ngoma-Ramiro.

«C’est la première fois que le Japon fait passer son appui par le budget de l’Etat. Nous nous sommes entendus sur les indicateurs à atteindre. Ceci montre la confiance du Japon dans l’utilisation des fonds publics par le Rwanda», a poursuivi le Ministre Ndagijimana.

Pour l’Ambassadeur du Japon, cet accord marque un moment historique qui apporte un réel changement des nos rapports avec le Rwanda, pays qui fait preuve d’une discipline rigoureuse dans l’utilisation des fonds publics.

«C’est pour cela que le Japon a accordé cet appui qui vise à éradiquer la malnutrition aiguë. L’appui luttera contre la situation nutritionnelle dans le pays et renforcera le développement. Ceci attirera des investisseurs japonais dans les affaires liées à réduire l’impact négatif du changement climatique. Je suis heureux de faire partie de ces efforts de transformation d’une agriculture qui lutte contre la malnutrition», a indiqué l’Ambassadeur Takayuki.

Le Directeur de JICA au Rwanda a pris soin de souligner que JICA facilitera dans la mise en œuvre du programme qui vise 27 objectifs d’action à mener. L’on s’attachera à mettre en place des produits alimentaires riches en protéines. L’on renforcera les r et les éleveurs afin d’avoir des produits à valeur ajoutée et orientés sur le marché, toujours en conformité avec le programme national de transformation de l’agriculture. Ceci a été confirmé par le PS du MINAGRI, Jean-Claude Musabyimana, qui a mis l’accent sur des aliments fortifiants et à valeur ajoutée en quantité suffisante et en haute qualité.

Interrogé sur le prochain 7ème Sommet des pays membres de l’UA et le Japon (TICAD), l’Ambassadeur Takayuki a rappelé que le TICAD a débuté en 1993 et que depuis lors, l’on enregistre plus d’investissements et plus de commerce en provenance du Japon.

«Notre objectif est de créer une société africaine plus résiliente face à la gestion des désastres, mais aussi face au souci d’avoir un continent pacifique et sécurisé. Le problème est que malheureusement l’Afrique enregistre des points d’insécurité», a-t-il dit.

RNA