Le secteur minier devient la principale source de devises étrangères du Burundi



(Agence Ecofin) - Au Burundi, les exportations minières ont dépassé celles du thé et du café au cours des trois derniers mois. Selon le ministère des Mines du pays, elles ont totalisé durant la période, 12,4 millions de dollars, faisant du secteur la principale source de devises étrangères.

« Le secteur minier apporte maintenant plus de 50% des devises étrangères. Il y contribuera encore davantage, jusqu'à 70 % dans le futur. Le secteur minier apporte plus que ceux du café et du thé réunis.», a déclaré Léonidas Sindayigaya (photo), porte-parole du ministère des Mines, dans des propos relayés par Reuters.

L’importance du secteur minier pour l’économie burundaise croît depuis que les Etats-Unis ont déclaré qu’ils veulent diversifier leurs sources d’approvisionnement de terres rares à la suite d’un conflit commercial avec la Chine. Le Burundi est en effet le seul pays africain qui produit actuellement des terres rares, grâce notamment à la compagnie Rainbow Rare Earths, détentrice de la mine Gakara. En dehors des terres rares, il exporte aussi de l’or, de l’étain, du tungstène ou encore du tantale.