Burundi : Le Village d’Enfants SOS souffle ses 40 bougies



En cette année, le Village d’Enfants SOS-Burundi célèbre ses quarante ans d’existence au Burundi. Née d’une convention entre le fondateur de SOS Mondial Hermann GMEINER et l’Archevêque André Makarakiza, le SOS débute ses premières activités au Burundi en 1979 par la création du premier village d’Enfants SOS de Gitega.

Selon les autorités de cette structure, les préparatifs de cet anniversaire vont bon train. Pour SOS Villages d’Enfants au Burundi, C’est un moment important de montrer le pas franchi en ces quarante ans d’existence, les réalisations faites et l’avenir qui profile.

« Nous sommes plus que satisfaits par ce que SOS Burundi a fait dans nos vies. Cette structure a été pour moi un lieu d’apprentissage, un lieu dont je dois mon enfance, un lieu qui a fait de moi ce que je suis devenu, » indique une Christian Rukundo, un des adultes qui a été élevé au sein du Village d’Enfants SOS-Burundi.  

Le Villages d’Enfants SOS-Burundi compte cinq maisons d’accueil dont celle de Muyinga, Bujumbura, Gitega, Rutana et Cibitoke. Il met en œuvre aussi des programmes de soutien de ses partenaires dans les différentes provinces du pays. Il relaie le gouvernement dans la prise en charge des enfants abandonnés ou vulnérables qui ont rencontré des grands problèmes de la vie tel que la perte totale de leurs parents. Cette structure dispense aussi une éducation de qualité,  des soins de santé, des services d’hospitalisation, et les formations à l’endroit des membres des familles partenaires.

Au Burundi, les enfants qui ont besoin de la prise en charge sont nombreux. Les raisons qui poussent à cette situation sont entre autres la pauvreté, les problèmes de santé, le manque d’une éducation de qualité, les violences faites envers les enfants, le Travail des enfants, le manque d’’identité, etc. Des structures comme SOS Villages d’Enfants interviennent pour essayer d’alléger le poids que portent les enfants qu’il prend en charge.

Steve Baragafise