Le Rapport de la Banque Mondiale estime que 51 % des Rwandais ont accès à l’électricité



Le Rapport de la Banque Mondiale « Mise à jour de l’économie du Rwanda: éclairer le Rwanda» estime que 51 % des Rwandais ont maintenant accès à l’électricité, selon le Directeur de la Banque Mondiale au Rwanda, Yasser El Gammal.

«Les progrès du Rwanda au niveau de l’énergie est une histoire à succès qui stimule d’autres pays. Au cours des dix dernières années, le succès du Rwanda a été sans précédent quand on le compare à d’autres pays de la région. Plus de la moitié de la population est connectée maintenant à l’électricité à domicile. Cela s’est rapidement fait et dans de courts délais», a-t-il indiqué.

Pour le Directeur de l’énergie au Ministre des Infrastructures, Robert Nyamvumba, le Rwanda a beaucoup travaillé avec le Secteur Privé pour atteindre ces succès.

«Bien plus, il a recouru à l’énergie solaire qui est actuellement de 13 % surtout au niveau des villages modèles, et qui doit passer à 48 % en 2024. Maintenant, le Rwanda dispose de 221 MGW qu’il répartit à sa population», a-t-il indiqué.

Il a ajouté que d’autres projets importants sont en cours de construction.

«Le projet de la tourbe de Mamba dans le District de Gisagara, marais de l’Akanyaru, doit générer 80 MGW. Le barrage de Rusumo partagé entre le Rwanda, la Tanzanie et le Burundi, doit aussi produire 80 MGW, et il est financé par la Banque Mondiale. D’autres partenaires sont entrain de générer 56 MGW. Au terme de ces projets, le Rwanda aura une énergie suffisante. Ceux qui ont construit de grandes et petites industries bénéficieront de bons services en électricité. Car, les prix de l’électricité auront baissé. C’est encouragement qui stimule à investir au Rwanda», a-t-il souligné.

Robert Nyamvumba s’est réjoui d’annoncer que les coupures incessantes ont sensiblement régressé de 295 fois en 2017 à 41 fois maintenant.

«Ceci résulte des sous-stations d’énergie qui ont été réparées. Dans la ville de Kigali, les villes secondaires jusqu’en milieux ruraux, la qualité des services de distribution de l’électricité a connu de réels progrès», a-t-il poursuivi.

Il a reconnu le rôle de la Banque Mondiale qui coopère dans des projets d’investissement en hydro power. Il a apprécié les réformes politiques envisagées pour réduire les coûts d’électricité.

RNA