Rwanda – RDC : les Premières Dames s'engagent ensemble à améliorer le bien-être des citoyens



La Première Dame Jeannette Kagame et son homologue de la RDC, Denise Nyakeru Tshisekedi, se sont engagées à travailler ensemble au sein de leurs organisations pour améliorer le bien-être de leurs populations.

Les premières dames ont fait vœu dimanche soir lors d'un dîner officiel offert par Mme Kagame à Kigali. Étaient également présents des hauts fonctionnaires des deux pays.

Mme Tshisekedi est dans le pays depuis dimanche matin, où elle a été accueillie à la frontière dans le district de Rubavu par le maire, Gilbert Habyarimana, parmi d'autres responsables. Mme Tshisekedi est en visite officielle de deux jours à l'invitation de la première dame, Jeannette Kagame.

Mme Kagame est présidente de la Fondation Imbuto, une organisation à but non lucratif dont la mission est de soutenir le développement d'une société en bonne santé, éduquée et prospère.

Mme Tshisekedi a, quant à elle, fondé « Plus Fortes », une fondation dont la vision est de garantir une société où chaque femme est libre, forte et précieuse.

Il vise également à assurer le développement de la population congolaise, en particulier des femmes, en faisant preuve d’innovation, de professionnalisme dans le domaine de l’éthique et en faisant preuve de persévérance dans tous ses projets.

Lors du dîner, Mme Kagame a souhaité la bienvenue à son homologue et à sa délégation, en leur souhaitant un joyeux séjour, dans l'espoir de revenir au Rwanda à l'avenir.

Elle a déclaré que le Rwanda et la RD Congo avaient une longue histoire et une relation solide en dépit des défis, et qu'il était nécessaire de renforcer cette relation, maintenant et à l'avenir, dans l'intérêt des populations des deux pays.

" Sur la question qui nous concerne plus directement, je voudrais saluer votre mouvement " Plus Fortes ", qui fait écho à tout ce que nous promouvons à la Fondation Imbuto, créée il y a 18 ans", a-t-elle déclaré.

La Fondation Imbuto s'est occupée de questions telles que la promotion de programmes de protection sociale, la santé maternelle, la lutte contre les grossesses précoces, la lutte contre la violence sexiste et le taux d'abandon scolaire, entre autres.

« Ce sont tous des problèmes majeurs que nous essayons de résoudre au fil des ans et nos portes resteront toujours ouvertes à l'échange d'idées et d'expériences pour nos initiatives mutuelles dans les domaines mentionnées », a-t-elle déclaré à Mme Tshisekedi.

Mme Tshisekedi a salué la Fondation Imbuto pour ses réalisations dans les domaines de la promotion de la santé, de la lutte contre le VIH / sida et du soutien apporté aux personnes vulnérables, en particulier les orphelins et les veuves ; initiatives dont l’Afrique a énormément besoin et qui méritent d’être reprises.

« Je suis très impressionnée par votre histoire. Ma vision à travers ma fondation est basée sur des questions telles que l'éducation, la santé et la lutte contre la violence de genre. J'espère qu'à l'avenir, nos fondations pourront collaborer pour mettre en œuvre ces projets », a-t-elle déclaré.

 

« Pour continuer à valoriser la femme et les familles en Afrique, nous devons travailler ensemble. Ensemble en tant que femmes, nous sommes fortes, très fortes », a-t-elle ajouté.

Avant le dîner, les deux Premières Dames ont regardé une pièce de théâtre intitulée « Nous l'appelons l’amour », qui raconte le meurtre d'une femme et de son fils.

La pièce met en lumière les 100 jours du génocide de 1994 contre les Tutsi au Rwanda, le silence des auteurs et la reconstruction d'un pays. Cela remet également en question le concept de pardon et de réconciliation.

Mme Tshisekedi devrait aujourd'hui se rendre au Isange One Stop Centre de l'hôpital de district de Kacyiru, qui prend en charge des victimes de violences basées sur le genre.

Alison Mani

(article traduit de https://www.newtimes.co.rw/news/rwanda-drc-first-ladies-jointly-commit-improve-citizens-welfare )