L’ALSF accompagne le Rwanda dans la construction d’une centrale de 56 MW avec le méthane du lac Kivu



(Agence Ecofin) - La Facilité africaine de soutien juridique (ALSF), une institution hébergée par la Banque africaine de développement (BAD), a annoncé qu’elle fournit des services consultatifs au gouvernement rwandais, dans le cadre de la construction d’une centrale énergétique sur le lac Kivu.

La réalisation de la centrale électrique sera exécutée par Symbion Power pour un coût de 200 millions de dollars.

L’ALSF dont le mandat est d’apporter des conseils juridiques et de l’assistance technique aux Etats africains, en matière de négociations et transactions commerciales, aide le pays à mieux mener les pourparlers pour un accord qui profite pleinement à l’économie. Les experts de l’ALSF travaillent, depuis plusieurs semaines, avec les cadres du ministère rwandais de l’énergie, indique Africa Business Communities.

D’une capacité de 56 MW, la centrale sera alimentée avec le méthane du lac. Elle aidera à porter la capacité installée du pays de 291 MW à 512 MW, d'ici à 2024.

« Le soutien de l'ALSF au Rwanda contribuera à assurer l'accès des Rwandais à l'énergie, à promouvoir le développement durable et la croissance inclusive », a commenté Nchimunya Ndulo, conseillère juridique et chef de projet de l'ALSF.

Le Rwanda a signé, en février dernier, un autre accord de 400 millions de dollars avec la société Gasmeth Energy pour produire du gaz de cuisson à partir du méthane du lac.

Quant à l’ALSF, elle conduit ce type de négociations, dans le cadre d’autres projets comme le Nyabarongo II qui aura une capacité de production de 43,5 MW et augmentera la capacité installée globale de 11,5%.