Arrêté dans des circonstances qui ont fait sensation, Paul Rusesabagina dit qu'il se rendait au Burundi



 

Paul Rusesabagina, qui a mystérieusement disparu de Dubaï le mois dernier et a ensuite refait surface en tant que prisonnier au Rwanda, dit qu'il se rendait par avion au Burundi pour parler à des groupes religieux. L'ancien hôtelier dont l'histoire a inspiré le film «Hotel Rwanda», un film dépeignant le génocide rwandais de 1994, dit avoir été dupé par les autorités rwandaises pour qu'il rentre dans son pays d'origine le mois dernier où il fait maintenant face à des accusations de terrorisme et de meurtre. Il avait embarqué à bord d'un avion qui allait le transporter plutôt vers le Burundi.

Dans une interview qu'il a accordée au New York Times, il dit qu'il pensait embarquer un jet privé en destination du Burundi où il comptait s'adresser à des groupes religieux locaux.

Les circonstances de son arrestation ont fait sensation, en partie à cause de sa renommée cinématographique.

M. Rusesabagina, qui a vécu pendant des années en Belgique et aux États-Unis, a déclaré qu'il se trouvait à Dubaï d'où il comptait se rendre à Bujumbura, la capitale du Burundi. Sans mentionner en quelle qualité il avait été invité à s’adresser aux églises locales du Burundi, il affirme avoir été invité par un pasteur local dont il a préféré ne pas mentionner le nom.

À Dubaï, il a embarqué dans un jet privé qui, selon lui, se dirigeait vers Bujumbura, au Burundi.

Lorsqu'il le jet privé  est arrivé à destination, Rusesabagina est sorti de l'avion dans l'aube du 29 août et s'est retrouvé entouré  de soldats rwandais. C'est alors qu'il s'est rendu compte qu'il n'était pas au Burundi mais au Rwanda voisin, où il n'avait pas mis pied pendant 16 ans. Il affirme qu'il a été  surpris de se retrouver  à Kigali, entre les mains des autorités rwandaises.

Quand le journaliste lui a demandé comment il avait réagi, M. Rusesabagina a répondu: «Imaginez ce que vous ressentiriez si vous vous trouviez là où vous n'êtes pas censé être

Le récit de M. Rusesabagina est arrivé à peine une semaine après que le Président Paul Kagame du Rwanda, rompant le silence sur l’arrestation, ait déclaré que Rusesabagina avait été amené à revenir au Rwanda «sur base de ce qu’il croyait et de ce qu’il voulait faire».

Accusé d'être derrière un mouvement rebelle qui cherche à renverser le gouvernement du Rwanda, Rusesabagina est l'un des adversaires les plus connus sinon les plus célèbres du gouvernement de Paul Kagame. Il présidait jusqu'ici le Mouvement Rwandais pour le Changement Démocratique. En décembre 2018, Rusesabagina avait dénoncé le gouvernement de Kagame dans une vidéo sur YouTube et avait appelé à «l'utilisation [de] tous les moyens possibles pour provoquer un changement au Rwanda, car tous les moyens politiques ont été essayés et ont échoué». Dans la vidéo, il promet un «soutien sans réserve» au FLN, la branche armée du MRCD dont il est président.

Il semble avoir capitalisé sur sa notoriété retrouvée au dos du film «Hotel Rwanda», pour se lancer dans une carrière politique. Comment et pourquoi il a officiellement décidé d’entrer dans l’opposition armée au régime de Kagame n’est pas clair.

Pourquoi allait-il vraiment au Burundi?

L’affirmation qu’il se dirigeait vers le Burundi ne fera rien pour apaiser les tensions entre le Burundi et le Rwanda qui s’accusent mutuellement de soutenir les mouvements rebelles opposés aux régimes du CNDD-FDD et du FPR.

Il est bien connu que certains des Interahamwe et des hauts fonctionnaires du gouvernement Habyarimana responsables de la préparation du génocide rwandais de 1994 ont retoruvé refuge au Burundi où ils ont trouvé abri et protection. Ce n'est pas un secret non plus que certains des réfugiés hutus burundais qui résidaient au Rwanda avant 1994 ont activement participé au génocide contre les Tusti au Rwanda avant de fuir vers leur pays.

BurundiDaily

Share this article

A Propos

 


IPHAME.

Imburi Phare Media est un média en ligne sur l'actualité des Grands Lacs africains et sa diaspora. Une plateforme d’informations, de conseils,d’analyses et perspectives.

Derniers Articles

Newsletter

Rejoignez notre newsletter et recevez des news dans votre boîte de réception. Nous ne vous enverrons pas de spam et nous respectons votre vie privée.