Bugesera: Trois corps non identifiés ont été retrouvés au Rwanda à cinq mètres de la frontière burundaise



Ce Vendredi matin 10 Juillet vers 8 heures, trois corps d’hommes non identifiés ont été retrouvés sur le sol rwandais à quelques mètres de sa frontière avec le Burundi.

Ces corps de jeunes gens âgés de 25 à 30 ans ont été retrouvés dans la cellule de Nemba, secteur Rweru dans le district de Bugesera, selon le Secrétaire exécutif du Secteur Rweru, Oscar Murwanashyaka.

« Ces corps  ont été vus par des soldats démobilisés qui étaient entrain de débroussailler près de la frontière entre le Rwanda et le Burundi. Les corps ont été jetés à au moins cinq mètres du côté burundais. Toutes les preuves montrent que les corps venaient du Burundi. Des traces concrètes que les corps ont été retirés du côté burundais, traînés, avant d’être abandonnés à quelques mètres sur le sol rwandais.  Les corps étaient complètement nus, ce qui est un signe clair que quelqu’un essayait de cacher leur identité», a indiqué Murwanashyaka.

Des témoins oculaires ont déclaré que les corps n’avaient pas été torturés et que ces hommes avaient probablement été tués Vendredi matin et avaient été jetés sur la place avant l’aube.

Le porte-parole de la Police nationale rwandaise, CP John Bosco Kabera, a confirmé les faits, en précisant que des équipes d’enquête étaient arrivées pour examiner le processus par lequel les corps ont été retrouvés au Rwanda.

Après avoir terminé l’analyse de l’incident, les corps ont été transportés à l’hôpital de Nyamata pour examen.

Ce n’est pas la première fois que des corps mystérieux sont découverts au Burundi, et qu’ils ont été jetés dans des zones frontalières avec le Rwanda.

Le Secrétaire exécutif Murwanashyaka rapporte qu’il y a eu des incidents similaires au cours desquels des personnes ont été tuées au Burundi et leurs corps jetés au Rwanda ou placés près de sa frontière.

En 2014, des dizaines de corps ont été retrouvés flottant dans le lac Rweru, entre le Rwanda et le Burundi. Ces corps ont été identifiés plus tard comme des Burundais tués au Burundi, bien que le Procureur général burundais ait déclaré plus tard aux médias que ces appartenaient à des Rwandais.

Murwanashyaka a dit que les habitants de la frontière étaient invités à fournir des informations sur tout incident inhabituel qui survient à leurs frontières, afin que les autorités puissent travailler avec eux pour lui trouver une réponse.

Agence Rwandaise d'Information

Share this article

A Propos

 


IPHAME.

Imburi Phare Media est un média en ligne sur l'actualité des Grands Lacs africains et sa diaspora. Une plateforme d’informations, de conseils,d’analyses et perspectives.

Derniers Articles

Newsletter

Rejoignez notre newsletter et recevez des news dans votre boîte de réception. Nous ne vous enverrons pas de spam et nous respectons votre vie privée.