Lire nos articles en différentes langues ici

Rwanda : Jeannette Kagame encourage l’essor de la femme rwandaise et en appelle à la progression.

La Prémiere Dame du Rwanda Jeannette Kagame

Plus des 20 ans après le génocide, la Première Dame du Rwanda admire le travail de titan et le sacrifice consenti quotidiennement par ses pairs. Outre les avancées significatives au niveau du leadership féminin, madame Jeannette Kagame s’est entre autre félicitée du progrès actuellement enregistré dans la vie associative des femmes du Rwanda. C’était ce vendredi, lors des cérémonies liées au 25ième anniversaire de « Pro-Femmes Twese-Hamwe », un regroupement des organisations féminines de la société civile au Rwanda.

« Le seuil de pauvreté est passé de 58% en 2001 à 39 % en 2013/14, et les femmes ayant accès aux services bancaires sont passées de 5,1 % en 2006 à 44%  en 2013 / 14 », évoque Jeannette Kagame, qui croit fermement aux efforts plus nécessaires pour diminuer la violence domestique, la mortalité maternelle, le travail des enfants et les grossesses non-désirées, parmi tant d'autres problèmes qui entravent encore le développement de la femme rwandaise en particulier et celui du niveau national en général.

A l’occasion, les femmes rwandaises ont été invitées à accélérer leurs progrès actuels. La Première Dame Jeannette Kagame en a profité pour lancer un message de félicitations à l’endroit des femmes qui ont pris le risque de s’aventurer autour des activités d'autonomisation financière et de consolidation de la paix : « c’est un dévouement dans des conditions particulièrement difficiles surtout après des moments pénibles du génocide contre les Tutsi que le pays a traversés », a-t-elle fait savoir.

Malgré ces efforts, Jeanne d'Arc Kanakuze, présidente de Pro-Femmes Twese Hamwe, a pour sa part assuré que son organisation préconise l'élaboration et la mise en œuvre des lois qui favorisent l'égalité entre les sexes pour encourager les femmes à participer aux processus de prise de décision :

 « Cela pourrait aider à améliorer le statut socioéconomique des femmes dans le pays », explique-t-elle, ajoutant les organisations féminines travaillant sous Pro-Femmes Twese Hamwe sont impliquées dans les services bancaires, la micro-finance, l'éducation, le plaidoyer juridique.

Selon elle, l'immense voyage des femmes après le génocide a été rendu possible grâce au soutien du leadership national : « pendant et après le génocide, les femmes ont désespéré, mais aujourd'hui elles sont optimistes en raison de la bonne gouvernance qui soutient les activités féminines et la promotion du genre », soutient Kanakuze.

Le ministre de la promotion du genre et de la famille, Esperance Nyirasafari, a de son coté rappelé que les femmes ont retrouvé la dignité qu'elles avaient perdue à cause d'une mauvaise direction dans le passé : « les femmes sont de plus en plus autonomes et elles se sont révélées puissantes. Cela se manifeste par leur participation à travers le leadership féminin et le développement », a-t-elle attesté.

Par ailleurs, au cours de la même cérémonie, Jeannette Kagame a également présidé le lancement d'une agglomération de 530 millions de francs rwandais situé dans le district de Kicukiro, d'un centre d'excellence pour le leadership féminin abritant notamment des bureaux et des salles de réunion.

Pour rappel, l’organisation Pro-Femmes Twese Hamwe a été lancée en 1992 avec 13 organisations au départ. Il regroupe actuellement 57 organisations avec 58 000 membres et 600 000 bénéficiaires.

Gilbert Cyiza, Imburi Phare


Journal UKURI n°84

Calender

« September 2017 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30