Lire nos articles en différentes langues ici

Rwanda: atelier sur le crime de génocide, les crimes d'atrocités de masse et la justice transitoire dans les opérations de soutien de la paix.

                                    

L’Académie de la paix du Rwanda (Rwanda Peace Academy) en partenariat avec l'équipe britannique de soutien à la paix en Afrique de l'Est (BPST-EA) a organisé un atelier sur « le génocide, les crimes d’agression de masse et la justice transitoire dans les opérations de soutien de la paix» qui s’est déroulé à Musanze au nord du pays depuis le 8 mai et s’est achevé vendredi dernier.

Cet atelier de haut niveau a attiré au total vingt-six officiers militaires, policiers et officiers civils de sept pays africains, dont les Comores, le Kenya, l'Ouganda, la Tanzanie, la Somalie, le Malawi et le Rwanda, ainsi qu'un officier de la Conférence Internationale de la Région des Grands Lacs.

Nicola Dahrendorf, qui a représenté l'équipe britannique de soutien à la paix en Afrique de l'Est a attribué le succès de l’atelier au partenariat continu entre BPST-EA et l'Académie de la paix du Rwanda et a salué tous ceux qui ont contribué au succès du développement et de la prestation de la formation.

Le Haut-Commissaire britannique au Rwanda, S.E William Gelling, a également remercié l'APR (Académie de la Paix au Rwanda) d'avoir accueilli le cours et a fait remarquer qu'une bonne coopération entre BPST-EA et APR a contribué à la réussite du cours.

Il a souligné que la diversité des participants était encourageante et cela résulte également d'une bonne coopération entre l’APR et l'équipe britannique de soutien à la paix en Afrique de l'Est.

«Je suis sûr que ce protocole de diversité offre une expérience d'apprentissage enrichissante. Cela montre également le progrès grandissant du Rwanda en tant que centre régional pour ce type de travail ", a déclaré Gelling, ajoutant que le Royaume-Uni s'est engagé à soutenir ce type de formation et à travailler avec ses amis africains pour développer la capacité du personnel exceptionnel de soutien de la paix issu du continent.

Le directeur de l'Académie de la paix au Rwanda, le colonel Jill Rutaremara, qui a officiellement clôturé la formation, a salué le gouvernement du Royaume-Uni représenté par le Haut-Commissaire au Rwanda, William Gelling et le représentant de BPST-EA Nicola Dahrendorf pour leurs efforts et le financement de cet atelier.

« Les connaissances et les compétences que vous avez acquises seront très utiles pour vous aider à comprendre la relation entre les conflits violents et le génocide ainsi que les crimes d'atrocités de masse, bien que tous les conflits violents ne se traduisent pas nécessairement par des crimes de génocide et d'atrocités de masse», a déclaré le directeur de l'APR.

"Vous devez également savoir que, sans un mécanisme efficace de la justice transitionnelle, il serait très difficile d'assurer la stabilité, l'unité, la réconciliation et l'harmonie sociale dans une société post-conflit, en particulier celle qui a été victime de crimes de génocide et d'atrocités de masse.

C'est ce contexte qui devrait informer la nature de l'assistance, des conseils et des contributions que vous allez rendre en tant que gardiens de la paix dans le développement du mécanisme de justice transitionnelle ", a-t-il conclu.

Gilbert Cyiza, Imburi.info


Calender

« October 2017 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31