Lire nos articles en différentes langues ici

RDC : sanctions suisses contre 9 dignitaires congolais

RDC : sanctions suisses contre 9 dignitaires congolais

Cette fois, c’est autour de la Confédération helvétique de prendre des sanctions contre une série de « responsables » congolais.

Dans ce document de trois pages, sorti ce mercredi 21 février , on retrouve 9 noms, désormais interdits de séjour et de transit en Suisse :

1. Ilunga Kampete

2. le général Amisi

3. Luyolo Ferdinand Ilunga

4. Alex Kande

5. Jean-Clause Kazembe

6. Lambert Mende

7. Eric Ruhorimbere

8. Shadari Ramazani

9. Kalev Mutondo

Tous ces noms sont déjà apparus dans les sanctions américaines et/ou de l’Union européenne.

Les documents, à lire ci-dessous, font état d’atteintes aux droits de l’homme, de crimes, de répression violente. Les neuf personnes sont considérées comme des responsables directs.

Le cercle des sanctions s’élargit encore un peu plus. Un nouveau message envoyé au coeur du pouvoir de la République démocratique du Congo.

Quelques « habitués » épinglés

Parmi les personnes ciblées par la Suisse, on retrouve, notamment le général Amisi, alias Tango 4, et le général Kampete, pour leur rôle « déterminant » dans les violences à Kinshasa en septembre 2016. Amisi et le chef de la Garde républicaine, le Général Kampete, ont alors dirigé un centre de commandement des opérations à Kinshasa. Les généraux auraient donné des ordres aux forces de sécurité sur le terrain qui ont commis des exactions.

Les États-Unis ont imposé des sanctions contre Amisi le 28 septembre et l’Union européenne lui en a aussi imposé le 12 décembre 2016.

L’UE a imposé des sanctions contre Kampete le 12 décembre 2016.

Ferdinand Luyolo. Chef de l’unité anti-émeutes de la police, appelée Légion nationale d’intervention (LENI) de la police congolaise, le Colonel Ferdinand Luyolo était à la tête des troupes impliquées dans un usage excessif de la force pendant les manifestations de Kinshasa en septembre 2016. Il aurait commandé les unités de la Garde républicaine déployées en uniforme de police pendant les manifestations de septembre 2016, armées de fusils d’assaut et de grenades, et responsables de nombreux meurtres. Les troupes commandées par Luyolo sont accusées d’être responsables de la disparition des cadavres des victimes.

L’Union européenne a imposé des sanctions contre Luyolo le 12 décembre 2016.

La libre Afrique


Calendrier

« April 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            

Die Trying - Moss Kiny (Official Video)

AAEFoeuvre pour la promotion de la famille et la vie