Lire nos articles en différentes langues ici

RDC: des jeunes brisent les tabous liés au VIH

Ce vendredi 1 décembre, c'est la journée mondiale dédiée à la lutte contre le VIH. 

D'après les estimations d'ONUSIDA, la RDC a un taux de prévalence de 1,2%.

Dans ce pays, le VIH est considéré comme une maladie honteuse.

Du coup, les personnes qui sont atteintes sont stigmatisées voire discriminées.

Une tendance que voudraient renverser de jeunes séropositifs congolais, soutenus par l'ONG Médecins sans frontières.

Malgré la pression sociale, ces jeunes ont décidé de parler publiquement de leur statut sérologique, à travers un clip vidéo.

« Zua nga bien », regarde-moi bien.

C'est le nom de cette chanson qui tourne en boucle à la radio et à la télévision.

Les chanteurs sont de jeunes séropositifs congolais. Chacun d'entre eux raconte son histoire.

Parmi eux, Julie, 25 ans, une jeune femme qui vient tout juste de donner naissance à un bébé qui lui, n'a pas le VIH.

Aujourd'hui, cette jeune femme mène une vie quasi normale grâce aux médicaments qu'elle reçoit d'ONG comme Médecins sans frontières.

Julie brave la peur d'être stigmatisée.

Elle parle ouvertement de son état sérologique.

Et, malgré ses appréhensions, Julie peut compter sur le soutien de sa famille.

Vladis a aussi participé à ce clip de sensibilisation.

Il œuvre pour une association qui lutte contre la stigmatisation et la discrimination des séropositifs :

La peur du regard des autres empêche aux gens d'aller se faire dépister et être fixé sur leur état.

C'est le constat qu'a fait le docteur Gisèle, qui dirige un centre de traitement de personnes vivant avec le VIH.

D'après l'ONU, la RDC compte près de 380 000 séropositifs. Plus de la moitié d'entre eux ont accès aux traitements antirétroviraux.

BBC Afrique


Calendrier

« July 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31