Lire nos articles en différentes langues ici

 
 

Une nouvelle année de gloire - Jérémy Sourdril

emci tv

La rumeur circulait déjà dans la capitale burundaise depuis quelques temps. Et cela faisait suite à une photo publiée sur les réseaux sociaux sur laquelle on pouvait voir Raïssa NININAHAZWE, l’une des membres du management de Bantu Bwoy Entertainement aux côtés de la star nigériane Davido. A en croire Big Farious, la venue de Davido à Bujumbura est plus qu’une rumeur. C’est pour bientôt.

Si cette rumeur a fait couler beaucoup  d’encre et suscité des débats sur les réseaux sociaux, la déclaration de Big Fizzo sur les ondes de la radio Buja FM lors de l’émission « Hit Connexion » animée par Ami pro et Marvin vient quelque peu lever le suspense et apporter un peu plus de lumière sur cette affaire. En effet Big Fizzo a confirmé que son label, « Bantu Bwoy Entertainment » organise la venue du chanteur nigérian Davido dans les prochains jours.

« C’était un projet. Après Jux, nous nous sommes dit qu’il serait bon d’amener un autre artiste qui n’est pas tanzanien. Heureusement que cela a été possible de l’avoir… Il sera là pour le compte de Bantu Bwoy », explique brièvement Big Fizzo. Cependant si Big Fizzo confirme la venue de Davido, il est resté assez évasif sur les détails de cette venue, en affirmant que le public connaitra les détails au moment opportun. certains détails devant être en cours de règlement.

Voilà qui met fin à la rumeur, le public de Bujumbura devra donc s’attendre à un été de toute beauté avec des concerts de stars de grande facture.

Affaire à suivre…

 

“I am so thankful to God and to my friends as well as to my Rwandan orphans ministries, that I was selected among many people to receive this Honorary Doctorate Degree in Humanities I am very pleased to be honoured and to day I am now Dr Mukamabano”, said Dr Mukamabano after achieving this level.

“I thank God for being this success, Almighty not a human being but the Creator, Omnipresent, because only God can provide, guide and show me the ways while many people from my connections cycle or friends networking are still wondering what I am really doing or how am I going to make it. Today, I am a living testimony of the Might Power of God.” She Added

This award was organised by “Great New Beginning Baptist Church in May this year in Brooklyn, New York City after completing the class of Theological Seminary

Dr Marie Claudine Mukamabano realized this accomplishment after a long journey of terrible young age in her past life.

Twelve years ago back in 2005 she established a foundation called “KUKI NDIHO” a humanitarian organisation in order to support, help mission of healing, economically empowering and bring first aid to the vulnerable orphans of 1994 genocide in Rwanda. And now the foundation has expended its doors by bringing people’s attention to the needs of children, providing them with the tools they need to succeed in the future.

The time that I spent in Rwanda working for the “Kuki Ndiho Foundation” made me truly appreciate Rwandan culture and the country’s people, who have shown such resilience in the face of the hardships resulting from the genocide of 1994. Rwandese’s people continue to build strength in Rwandan identity, shedding divisions over ethnic tensions.

Before that, my dream was to get a PhD in mathematics because I was really good in it. I was the first young girl in my school to win a scholarship to study Mathematics in the best Catholic school in Rwanda. Thereafter I ended up by dedicating my life to help people to build a brilliant future, which I’m proud of it. Said Dr Marie Claudine Mukamabano.

Dr Marie Claudine MUKAMABANO’s horrible story of losing her father, her mother and best friend at the time she needed them most in her life as a teenage Rwandan girl didn’t destroy her. In fact, the loss of many more members of her family to the genocide of 1994 didn’t stop her mission from surviving and striving in keep moving and pushing forward in life.

As Marie Claudine Mukamabano frequently says “They killed my loved ones but they could not kill my soul. After surviving, her friends used to ask her why she would frequent the Catholic Church when she knew that Tutsi were killed because of their attendance. She used to respond to them saying. I never saw angels come from heaven to kill my people, but I did see Hutu’s kill Tutsi.

Gilbert Cyiza

Le Président Paul Kagame s’exprimait hier à New York, aux États-Unis, alors qu’il assistait à la projection du film documentaire « Rwanda: The Royal Tour ». Le documentaire a été diffusé lundi à Chicago.

Mardi soir, le documentaire a été projeté au légendaire « Solomon R. Guggenheim Museum » à New York. L’événement a été suivi par le Président Kagame accompagné de la Première Dame Jeannette Kagame. Le créateur du documentaire, Peter Greenberg, éditeur de « CBS News Travel », était également présent.

Paul Kagame et Peter Greenberg ont participé à une séance de questions-réponses avec le public après la projection du film.

S’adressant aux personnes présentes, le Président Kagame a déclaré: « Je suis heureux d’avoir eu l’opportunité d’être le guide de Peter Greenberg dans ce film et de montrer à un public plus large ce que le Rwanda a à offrir ».

« L’objectif du tourisme et de la conservation au Rwanda est non seulement d’augmenter le nombre de visiteurs et le montant des revenus, mais aussi de s’assurer que les bénéfices sont à la fois durables et partagés par tous nos peuples », at-il ajouté.

Peter Greenberg a expliqué que c’était une occasion spéciale pour lui de voir le Rwanda à travers les yeux du président. « Quelle extraordinaire transformation le Rwanda a connue en tant que pays, et quelle occasion spéciale pour moi et mon public de voir le Rwanda à travers les yeux de son président », a-t-il noté.

A propos du documentaire

Le film présente les voyages d’une semaine de Peter Greenberg à travers le Rwanda, dirigés par le Président Paul Kagame, mettant en valeur la diversité visuelle que le Rwanda a à offrir.

Ensemble, ils ont fait du trekking dans le Parc National des Volcans, habitat privilégiés des gorilles, fait du jet ski sur le Lac Kivu, exploré le Parc National de la forêt de Nyungwe empruntant  une passerelle surplombant la canopée, et ont vu une faune variée lors d’un safari dans le Parc National Akagera.

En plus d’être salué pour ses attraits naturels et sa faune – le Rwanda est l’un des trois seuls endroits où les voyageurs peuvent voir les 880 gorilles de montagne dans leur habitat naturel – le pays est également reconnu comme l’une des nouvelles destinations de luxe les plus excitantes d’Afrique.

Le Rwanda connaît une croissance exponentielle de ses revenus touristiques allant de 200 millions de dollars en 2010, à plus de 400 millions de dollars en 2016.

RNA

More than hundreds of young people joined the Rwandan community of Ningbo University in China to remember the victims of the genocide again the Tutsi and learn about their country history.


During this 24th commemoration a minute of silence was held for this occasion. The theme was "Remember-Unite-Renew", in the presence of the student friends, of the Rwandan community of International College of Ningbo University all coming from different countries from around the world.


The President of Rwandan students at Ningbo University, Benjamin Kirenga welcomed all who took part in this activity and recalled in his speech that Rwanda has suffered a lot in the past. For this reason according to him it is important to commemorate, honour the memory of the victims and being in solidarity with the survivors.


"The commemoration of the genocide against the Tutsi is a special annual program showing this horrible segment history of our country. In Rwanda people were killed because of the heinous politics of discrimination, divisionism and hatred that led to the genocide against the Tutsi” he said.


During the ceremony included talented young Rwandans who shared message of peace, hope, history and renewal through poems, songs and Guitar. The performance emphasises that young Rwandans still have much to do to rebuild Rwanda which was all but destroyed in the genocide against the Tutsi in 1994. The event was especially notable because it was attended by the majority of Rwandan students who were born after the genocide.

 


“Though we were not born yet during Genocide, this is our time to remember and get to know what happened in the Genocide, fight against its ideology and make our Rwanda a peaceful country” said Munezero Inema, 20 years old, Rwandan student second year in Architecture.


As part of the event, guests lit candles to remember the victims, show support to survivors and as a sign of hope for the future.
The poems presented encouraged young people to share the message of building a united country by reminding them that they have to learn about Rwandan history in order to educate others.


Audrey Akimana, from Burundi, student in 3rd year of Business Administration, participating in this commemoration of "Kwibuka24" as citizens of a nation sharing almost the same story as Rwanda, she returned on the message of hope and unity addressed to the participants.
"We must not limit ourselves to our past, or judge from the past, we must have a look of hope in the time to come, as a positive message from the survivors" she said Burundian Akimana.
"We are delighted that the country has come out of this situation, we want to show this solidarity, we deplore the bad time that survivors have experienced and being able to say that there is happiness time in the future”. She added

 Gilbert Cyiza

Rwanda – Le président ivoirien rend hommage aux victimes du génocide

Le Président de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, a rendu hier un hommage aux victimes du génocide de 1994 perpétré contre les Tutsis, au Mémorial du génocide de Kigali. Le Président Ouattara est au Rwanda pour une visite de trois jours.

Le Président, accompagné d’une délégation de haut niveau de Côte d’Ivoire, a été guidé à travers les différentes sections du mémorial au cours desquelles il a été informé de l’histoire de la division au Rwanda, et du génocide contre les Tutsis et de ses conséquences.

Après la visite guidée du musée, Ouattara a déposé une gerbe sur des fosses communes contenant les restes de plus de 250 000 victimes.

Dans son message, le président, qui était accompagné du ministre des Sports et de la Culture Julienne Uwacu et Jean Damascène Bizimana, Secrétaire Exécutif de la « Commission Nationale de Lutte contre le Génocide » (CNLG), a présenté ses condoléances au peuple rwandais.

« Nos sincères condoléances et notre compassion envers le peuple rwandais », a écrit Ouattara dans le livre des visiteurs sur le site du mémorial.

S’adressant aux médias après sa visite, le Président Ouattara a salué le leadership du pays et a déclaré que ce qui s’était passé ne devrait pas se reproduire.

« J’espère aussi que le voyage pour reconstruire cette nation (Rwanda) se poursuivra, et souhaite que cela ne se reproduise plus », a-t-il noté.

Le président ivoirien est arrivé mercredi soir au Rwanda et devrait participer à la remise du prix « Mo Ibrahim » décerné à l’ancienne présidente libérienne, Ellen Johnson Sirleaf.

PanorAct