Lire nos articles en différentes langues ici

 

«Le Cameroun sera prêt» pour abriter la CAN 2019 (Biya)

Le chef de l’État camerounais, Paul Biya, a réaffirmé, mercredi via son compte Twitter, que son pays respectera les délais d’organisation de la CAN de football et ainsi « sera prêt » pour abriter la compétition prévue en juin-juillet 2019.

«Comme je l’ai dit… le Cameroun sera prêt le jour dit. Like i said… Cameroon will be ready on the D-day», a notamment écrit Biya, quelques heures seulement après une audience accordée au président de la Confédération continentale de la discipline (CAF), Ahmad Ahmad.

 en pleine controverse quant aux retards accusés par le pays dans la réalisation des infrastructures contenues dans le cahier de charges de la compétition.

«Le Cameroun sera prêt le jour dit. J’en prends l’engagement», a martelé Paul Biya, reprenant quasiment mot pour mot l’engagement pris en août 2017, lors d’une réception au palais présidentiel des athlètes de son pays ayant pris part aux Jeux de la Francophonie d’Abidjan (Côte d'Ivoire).

Le chef de l’Etat coupe court ainsi aux rumeurs, alimentées par des dirigeants de la CAF qui plusieurs fois ont agité la menace d’un retrait de la CAN 2019 au Cameroun.

Mardi, au sortir d’une audience d’une heure avec le président camerounais, Ahmad Ahmad avant déclaré à la presse que la CAF «n’a jamais réfléchi à un retrait de la CAN au Cameroun»ajoutant que «ce sont des Camerounais qui salissent eux-mêmes l’image de leur pays».

Pourtant, 5 jours plus tôt, interrogé par un confrère français, il avait indiqué, s’agissant du cas du Cameroun, que «la CAF n’effectuera aucune communication quant à la décision qui sera prise avant la présidentielle camerounaise du 7 octobre», pour ne pas perturber la campagne y relative.

 Beaucoup de Camerounais avaient vu dans ces propos les prémices d’un retrait de l’organisation de la CAN.

RTI

Journal Ukuri n°135