Lire nos articles en différentes langues ici

Franc Cfa: Kémi Séba appelle à boycotter les produits français

Dans le cadre de la lutte anti Franc Cfa, Kémi Séba a annoncé ce jeudi de nouvelles actions à venir contre ‘‘la plantation de la Françafrique’’. A travers des manifestations qui se tiendront en Afrique et en France précisément à Chamalières, le franco-béninois appelle à un boycott des produits français.

Kémi Séba entend franchir un nouveau cap dans la lutte pour le démantèlement du Franc Cfa en Afrique. Ce jeudi, le fondateur de l’ONG Urgences Panafricanistes a appelé les partisans de la Révolution anti-Cfa à se mobiliser pour une journée de boycott des produits français : « L’ONG Urgences Panafricanistes appelle à une journée internationale de boycott des produits français dans toutes les capitales africaines. Toutes les forces militantes stationneront ce jour-là (peut-être pour longtemps…) devant les entreprises françaises et expliqueront à la population pourquoi il faut les boycotter et où désormais il faudra consommer. Plus d’informations vous seront transmises dans les jours à venir. », a souligné Kémi Séba. Face à la détermination de certains dirigeants africains à maintenir le Franc Cfa, le franco-béninois prévoit lui aussi de hausser le ton, en s’attaquant cette fois aux entreprises françaises. A travers cette opération de boycott des entreprises françaises, le président de l’ONG Urgences Panafricanistes prévoit également des sit-in dans plusieurs villes d’Europe. Mais par dessous-tout, Kémi Séba appelle ses partisans à un vaste rassemblement à Chamalières, commune française où le Franc Cfa est fabriqué. Après l’action symbolique du 19 août qui a consisté à brûler billet de 5000 francs Cfa, le franco-béninois compte passer désormais à l’épreuve de force pour contraindre les dirigeants africains de la zone monétaire à présenter un plan de sortie de la monnaie cette année comme il le souhaite.

Kémi Séba annonce deux importantes dates

« Le 18 novembre : rdv pour toute la diaspora africaine à Chamalières (là où est imprimé le franc CFA en France). Nous appelons à un rassemblement massif, déterminant de toute la diaspora africaine de France, de Suisse, d’Allemagne, de Belgique et d’ailleurs, devant l’institution qui imprime les billets de franc CFA le samedi 18 novembre à 15h. Plus d’informations très bientôt. », a déclaré le franco-béninois ce jeudi. Mais avant ce grand rassemblement dans la commune de Chamalières, Kémi Séba a aussi annoncé des manifestations dans plusieurs villes africaines pour le samedi 18 octobre 2017. Cette initiative du franco-béninois intervient alors qu’une réunion secrète sur le Franc Cfa se tient actuellement à Parisselon plusieurs médias africains. A un moins de l’ultimatum lancé par Kémi Séba aux dirigeants africains pour la mise en place d’un plan de sortie de zone Franc Cfa, les partisans du Cfa, en l’occurrence le chef d’Etat ivoirien et son homologue sénégalais campent toujours sur leur position. La transition monétaire voulue par Kémi Séba et de nombreux panafricanistes s’annonce donc plus difficile que prévue. Mais selon le franco-béninois, les manifestations du 28 octobre en Afrique et du 18 novembre en France ‘‘auront plus que jamais une influence capitale sur l’avenir du FRANC CFA’’.

Dans le cadre de la lutte anti Franc Cfa, Kémi Séba a annoncé ce jeudi de nouvelles actions à venir contre ‘‘la plantation de la Françafrique’’. A travers des manifestations qui se tiendront en Afrique et en France précisément à Chamalières, le franco-béninois appelle à un boycott des produits français.

Kémi Séba entend franchir un nouveau cap dans la lutte pour le démantèlement du Franc Cfa en Afrique. Ce jeudi, le fondateur de l’ONG Urgences Panafricanistes a appelé les partisans de la Révolution anti-Cfa à se mobiliser pour une journée de boycott des produits français : « L’ONG Urgences Panafricanistes appelle à une journée internationale de boycott des produits français dans toutes les capitales africaines. Toutes les forces militantes stationneront ce jour-là (peut-être pour longtemps…) devant les entreprises françaises et expliqueront à la population pourquoi il faut les boycotter et où désormais il faudra consommer. Plus d’informations vous seront transmises dans les jours à venir. », a souligné Kémi Séba. Face à la détermination de certains dirigeants africains à maintenir le Franc Cfa, le franco-béninois prévoit lui aussi de hausser le ton, en s’attaquant cette fois aux entreprises françaises. A travers cette opération de boycott des entreprises françaises, le président de l’ONG Urgences Panafricanistes prévoit également des sit-in dans plusieurs villes d’Europe. Mais par dessous-tout, Kémi Séba appelle ses partisans à un vaste rassemblement à Chamalières, commune française où le Franc Cfa est fabriqué. Après l’action symbolique du 19 août qui a consisté à brûler billet de 5000 francs Cfa, le franco-béninois compte passer désormais à l’épreuve de force pour contraindre les dirigeants africains de la zone monétaire à présenter un plan de sortie de la monnaie cette année comme il le souhaite.

Kémi Séba annonce deux importantes dates

« Le 18 novembre : rdv pour toute la diaspora africaine à Chamalières (là où est imprimé le franc CFA en France). Nous appelons à un rassemblement massif, déterminant de toute la diaspora africaine de France, de Suisse, d’Allemagne, de Belgique et d’ailleurs, devant l’institution qui imprime les billets de franc CFA le samedi 18 novembre à 15h. Plus d’informations très bientôt. », a déclaré le franco-béninois ce jeudi. Mais avant ce grand rassemblement dans la commune de Chamalières, Kémi Séba a aussi annoncé des manifestations dans plusieurs villes africaines pour le samedi 18 octobre 2017. Cette initiative du franco-béninois intervient alors qu’une réunion secrète sur le Franc Cfa se tient actuellement à Parisselon plusieurs médias africains. A un moins de l’ultimatum lancé par Kémi Séba aux dirigeants africains pour la mise en place d’un plan de sortie de zone Franc Cfa, les partisans du Cfa, en l’occurrence le chef d’Etat ivoirien et son homologue sénégalais campent toujours sur leur position. La transition monétaire voulue par Kémi Séba et de nombreux panafricanistes s’annonce donc plus difficile que prévue. Mais selon le franco-béninois, les manifestations du 28 octobre en Afrique et du 18 novembre en France ‘‘auront plus que jamais une influence capitale sur l’avenir du FRANC CFA’’.

cotedivoire.news


Calender

« October 2017 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31