Lire nos articles en différentes langues ici

La diaspora africaine de Guadeloupe en avant pour investir en AfriqueLa diaspora africaine de Guadeloupe en avant pour investir en Afrique

[Africa Diligence] Du 21 au 23 avril 2017 s’est déroulée à la médiathèque de Lamentin (Guadeloupe) « La semaine Africaine » organisée par le Collectif « Africa Moko ». Cet évènement a notamment vu la participation du fondateur de Knowdys Consulting Group dont les interventions ont tour à tour porté sur la levée de fonds et les investissements directs en Afrique.

Principaux constats

Partant du fait que dans le bassin caribéen,

  • L’Afrique reste encore méconnue pour une grande partie de nos frères afro descendants
  • Que l’image de misère qui en est donnée ne correspond non seulement pas à la réalité mais agit comme repoussoir dans l’imaginaire de nos frères malgré leur désir d’Afrique
  • Que cette terre est l’objet de toutes les convoitises sauf celle d’une communauté noire organisée
  • Que la diaspora a un rôle à jouer dans la restitution de l’image, le rapprochement de nos communautés et la prise d’initiatives

 Objectifs principaux

Cette manifestation avait pour but

  • De présenter une image de l’Afrique moderne, celle des entreprises, celle qui innove et offre des opportunités celle qui est tant convoitée par les multinationales
  • De montrer les richesses insoupçonnées de l’Afrique,
  • Les mécanismes par lesquels elle est appauvrie tout comme les enjeux en présence et les défis à relever pour prendre sa place,
  • Au total, susciter au sein des afro descendants et de la diaspora le désir d’investir dans le développement de cette terre qui aussi la leur.

Moyens : compter sur nos propres forces

Pour cette 2ème édition, Africa Moko s’est appuyé sur des conférenciers africains, tous experts reconnus dans des domaines aussi divers que (NTIC, Intelligence économique, Economie, Droit, Sciences politiques, Histoire etc..) ainsi que des séances de projections de films.

Parmi les interventions les plus remarquées on retiendra celle de :

  • Jean Louis BRANCO qui à travers quelques exemples a montré au public venu nombreux comment l’AFRIQUE non seulement rattrape son retard mais est précurseur dans certaines applications des NTIC dans l’Agriculture la santé ou encore le paiement électronique.
  • Yaw NUKPEZAH démontre que l’Afrique reste le continent ayant le sol et le sous-sol les plus riches de la planète et énumère aussi les raisons historiques qui ont engendré, malgré toutes ces richesses, le retard économique que connaissent certains états africains. Il finit en démontrant comment l’Afrique peut s’appuyer sur ces ressources humaines, culturelles et naturelles pour prendre son destin en main.
  • Le Pr Nicolas AGBOHOU s’est attaché à montrer comment des mécanismes d’aliénation monétaire remontant à la période coloniale continuent d’obérer gravement la croissance économique de l’Afrique francophone.
  • Enfin, dans ce contexte de guerre économique et de concurrence internationale, M. Guy. GWETH, fondateur du groupe Knowdys, leader du conseil en intelligence économique, due diligence et business intelligence en Afrique subsaharienne, a d’abord exposé les forces en présence mais aussi nos handicaps de la diaspora avant d’apporter des réponses aux défis qu’elle devra relever pour prendre sa place comme investisseur : cas de la levée de fonds.

Principaux résultats

A en juger par la qualité des interventions, la fréquentation et l’engouement du public pour prendre des initiatives, notre objectif est atteint. Nous pensons avoir quelque peu rectifié l’image de l’Afrique et changé le regard de nos frères caribéens sur la réalité du continent.

Perspectives : au travail maintenant !

Nous pensons surtout avoir suscité dans l’assistance, de grandes attentes en termes de guidances d’organisations et des structures fiables opérant dans l’investissement en Afrique. C’est la prochaine et non moins exaltante étape de ce travail de longue haleine.

Notre désir de réussir cette mission est d’autant grand que nous nous sentons investis d’une lourde responsabilité, celle de ne pas décevoir nos frères caribéens. Nous comptons sur nos frères de la diaspora experts ou non pour contribuer à offrir ce service de qualité et parvenir à cette fraternité agissante.

Abraham Da Costa et Daniel Doh-Egueli

Co-organisateurs de « Africa Moko 2017 »

[Africa Diligence] Du 21 au 23 avril 2017 s’est déroulée à la médiathèque de Lamentin (Guadeloupe) « La semaine Africaine » organisée par le Collectif « Africa Moko ». Cet évènement a notamment vu la participation du fondateur de Knowdys Consulting Group dont les interventions ont tour à tour porté sur la levée de fonds et les investissements directs en Afrique.

Principaux constats

Partant du fait que dans le bassin caribéen,

  • L’Afrique reste encore méconnue pour une grande partie de nos frères afro descendants
  • Que l’image de misère qui en est donnée ne correspond non seulement pas à la réalité mais agit comme repoussoir dans l’imaginaire de nos frères malgré leur désir d’Afrique
  • Que cette terre est l’objet de toutes les convoitises sauf celle d’une communauté noire organisée
  • Que la diaspora a un rôle à jouer dans la restitution de l’image, le rapprochement de nos communautés et la prise d’initiatives

 Objectifs principaux

Cette manifestation avait pour but

  • De présenter une image de l’Afrique moderne, celle des entreprises, celle qui innove et offre des opportunités celle qui est tant convoitée par les multinationales
  • De montrer les richesses insoupçonnées de l’Afrique,
  • Les mécanismes par lesquels elle est appauvrie tout comme les enjeux en présence et les défis à relever pour prendre sa place,
  • Au total, susciter au sein des afro descendants et de la diaspora le désir d’investir dans le développement de cette terre qui aussi la leur.

Moyens : compter sur nos propres forces

Pour cette 2ème édition, Africa Moko s’est appuyé sur des conférenciers africains, tous experts reconnus dans des domaines aussi divers que (NTIC, Intelligence économique, Economie, Droit, Sciences politiques, Histoire etc..) ainsi que des séances de projections de films.

Parmi les interventions les plus remarquées on retiendra celle de :

  • Jean Louis BRANCO qui à travers quelques exemples a montré au public venu nombreux comment l’AFRIQUE non seulement rattrape son retard mais est précurseur dans certaines applications des NTIC dans l’Agriculture la santé ou encore le paiement électronique.
  • Yaw NUKPEZAH démontre que l’Afrique reste le continent ayant le sol et le sous-sol les plus riches de la planète et énumère aussi les raisons historiques qui ont engendré, malgré toutes ces richesses, le retard économique que connaissent certains états africains. Il finit en démontrant comment l’Afrique peut s’appuyer sur ces ressources humaines, culturelles et naturelles pour prendre son destin en main.
  • Le Pr Nicolas AGBOHOU s’est attaché à montrer comment des mécanismes d’aliénation monétaire remontant à la période coloniale continuent d’obérer gravement la croissance économique de l’Afrique francophone.
  • Enfin, dans ce contexte de guerre économique et de concurrence internationale, M. Guy. GWETH, fondateur du groupe Knowdys, leader du conseil en intelligence économique, due diligence et business intelligence en Afrique subsaharienne, a d’abord exposé les forces en présence mais aussi nos handicaps de la diaspora avant d’apporter des réponses aux défis qu’elle devra relever pour prendre sa place comme investisseur : cas de la levée de fonds.

Principaux résultats

A en juger par la qualité des interventions, la fréquentation et l’engouement du public pour prendre des initiatives, notre objectif est atteint. Nous pensons avoir quelque peu rectifié l’image de l’Afrique et changé le regard de nos frères caribéens sur la réalité du continent.

Perspectives : au travail maintenant !

Nous pensons surtout avoir suscité dans l’assistance, de grandes attentes en termes de guidances d’organisations et des structures fiables opérant dans l’investissement en Afrique. C’est la prochaine et non moins exaltante étape de ce travail de longue haleine.

Notre désir de réussir cette mission est d’autant grand que nous nous sentons investis d’une lourde responsabilité, celle de ne pas décevoir nos frères caribéens. Nous comptons sur nos frères de la diaspora experts ou non pour contribuer à offrir ce service de qualité et parvenir à cette fraternité agissante.

Abraham Da Costa et Daniel Doh-Egueli

Co-organisateurs de « Africa Moko 2017 »


Calender

« October 2017 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31