Lire nos articles en différentes langues ici

Burundi: une attaque armée fait plusieurs morts à l'ouest du pays

La province de Cibitoke a été la cible d’une attaque armée, la nuit du 19 au 20 Octobre. L’attaque a été perpétrée en zone Nyamitanga, vers 1h du matin, par un groupe d’hommes armés faisant quatre militaires tués et six autre blessés, comme le rapporte le journal en ligne SOS-MEDIA.

Mporeburundi.org, un site d’info en ligne, rapporte, quant à lui, qu’il y aurait eu « plusieurs dizaines de morts sans compter les blessés »

« Nous avons passé une nuit blanche suite à cette attaque », explique à SOS Media un habitant apeuré rencontré sur place.

Selon le journal, des crépitements d'armes lourdes ont été entendus sur la position militaire au cours de l'attaque. Deux tentes militaires ont été brûlées et une mosquée a été endommagée par les projectiles. Jusque là aucun dégât n'est à déplorer dans la population, lui à confiée une source administrative a la base. Un fusil kalachnikov du groupe armé aurait été récupéré selon une source militaire sur place.

Les responsables tant du coté militaire et administratifs relaient des appels pour maintenir l’ordre public. « C'était un groupe armé en provenance de la République Démocratique du Congo en passant par la rivière Rusizi et a fait face à nos hommes qui étaient prêts. Nous avons repoussé ces malfaiteurs », indique un officier de la 1ère Région Militaire qui confirme l’attaque tout en tranquillisant la population. Il faut ajouter que ces assaillants ont volé tous les médicaments du centre de santé de Nyamitanga. Le Gouverneur de la Province tranquillise également la population.

Cette attaque fait suite à celle qui a été perpétrée dans la nuit du vendredi 11 mai 2018, par un groupe  armé sur la colline Ruhagarika, Commune Buganda en province de Cibitoke faisant officiellement 26 personnes tuées et 7 autres blessés.  Deux jours après l’attaque, l’armée burundaise a reconnu que certains de ses éléments affectés dans la localité attaquée ont eu un certain «relâchement».

Depuis, l’armée a, du coup, renforcé sa présence dans cette région frontalière de la République démocratique du Congo. Plusieurs personnalités dont le Président Pierre Nkurunziza et les ambassadeurs des pays de l’Union européenne au Burundi ont unanimement condamné cette attaque. Signalons que ni l’attaque de cette nuit, ni celle de Ruhagarika, aucune d’entre elle n’a été revendiquée mais le site mporeburundi.org les attribue au groupe rebelle Red-Tabara. 

Steve Baragafise


Journal Ukuri n°138

Calendrier

« November 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30