Lire nos articles en différentes langues ici

Rwanda: Construction d’un espace d’union entre réfugiés burundais du camp de Mahama et communauté rwandaise locale

Un chantier de construction d’un centre multidimensionnel dénommé “Restaurent Hozagara” a été inauguré au camp de réfugiés burundais de Mahama par la Maison Shalom et l’ONG Suisse Friends of Humanity.

Ce centre multifonctionnel sera construit à environ 600 mètres de l’entrée du camp de réfugiés burundais de Mahama. Il sera composé d’un restaurant-bar, d’un motel, d’un espace vert, d’une salle de réunions et bien d’autres locaux qui peuvent servir de vente de produits divers.

Selon le Collectif SOS Médias Burundi qui livre cette information, cette ONG suisse a financé ce projet à hauteur de 100 mille euros (plus de 100 millions de FRW).

Pour la responsable de la Maison Shalom, ce centre sera un pont d’union entre les réfugiés burundais et la communauté rwandaise locale. “C’est pourquoi nous l’avons construit à l’extérieur du camp. Les travailleurs de ce centre seront bien évidemment les Rwandais de cette localité et les jeunes Burundais qui ont suivi une formation dans l’art culinaire. Même les produits vivriers, les fruits et autres articles seront achetés ici”, a souligné Madame Marguerite Barankitse avant d’ajouter que c’est une façon de redonner la dignité aux réfugiés burundais de Mahama.

Ce projet est grandement salué par le HCR et le gouvernement du Rwanda. La population rwandaise environnante du camp se dit également satisfaite. “Cet endroit se développe de plus en plus grâce au travail fourni aux Burundais. Nous allons avoir de l’emploi, un marché d’écoulement de nos produits vivriers et aussi un lieu de loisir et de fêtes. C’est vraiment un partage effectif de la vie”, laisse entendre quelques Rwandais rencontrés sur place. Il est prévu que la construction du centre dure trois mois.

Au Rwanda, la Maison Shalom est enregistrée en tant qu’ONG Internationale et  apporte un soutien aux réfugiés burundais dans trois secteurs essentiels ; l’éducation (préscolaire, secondaire, professionnelle, universitaire), l’appui socioéconomique (octroi des micro crédits), et l’appui psychosocial (écoute et accompagnement des personnes réfugiées qui ont été fusillées ou torturées qui présentent des signes de traumatismes) et l’encadrement culturel.

Créée par l’humanitaire burundaise Mme Marguerite Barankitse, la Maison Shalom a œuvré depuis octobre 1993 pour la protection des enfants et la promotion de leurs droits.

Une partie de ces réfugiés du camp de Mahama proviennent des provinces d’intervention de la Maison Shalom. La Maison Shalom réalise des activités d’appui à ces réfugiés dans le cadre de la continuité des appuis antérieurs. Ceci va les aider à surmonter les problèmes de l’exil, à garder le courage et la détermination à un lendemain meilleur et digne mais aussi de les préparer à un retour constructif au Burundi.


"Burundais des 90's" -Invitation