Lire nos articles en différentes langues ici

Rwanda: Le programme NECDP a ciblé treize districts qui renforceront la campagne contre la malnutrition et le retard de croissance

Le Programme  National de Développement de la Petite Enfance (NECDP), en collaboration avec la Ministre de la Santé, a ciblé treize districts qui renforceront la campagne contre la malnutrition et le retard de croissance, et le but est de stimuler le développement cognitif, physique et socio-affectif chez les enfants de moins de deux ans souffrant de la malnutrition aiguë.

Ces districts ciblés sont : Nyabihu, Ngororero, Karongi, Rubavu, Rutsiro et Rusizi en Province de l’Ouest ; Nyamagabe, Huye, Nyaruguru et Ruhango en province du Sud ; Gakenke en Province du Nord ; Kayonza et Bugesera en Province de l’Est.

Cette campagne a été lancée en Octobre dernier dans le Secteur de Ruli, District de Gakenke. Elle s'inscrit dans le cadre de la stratégie plus large visant à réduire le retard de croissance des enfants, qui est actuellement de 38% en 2018 dans le pays,  et qui passera à 19% d'ici 2024.

L’objectif est de sensibiliser les parents et les membres des communautés aux bonnes pratiques d'alimentation pour les nourrissons et les enfants, ainsi que de faire bon usage des services de santé pour une meilleure santé.

Conjointement avec ses parties prenantes, le NECDP organisera une mobilisation de masse holistique à travers le pays, ciblant les parents, les volontaires de la communauté et les dirigeants afin d’accroître leurs connaissances en matière de bonnes pratiques.

«Les principales causes du retard de croissance chez les enfants étaient la pauvreté, un faible allaitement au sein et des parents qui ne savaient pas comment préparer un régime alimentaire adéquat. Le retard de croissance est aussi causé par des naissances imprévues, des conflits familiaux et le manque de coopération entre couples mariés», a indiqué la Coordinatrice de NECDP, Dr Anita Asiimwe.

Elle conseille aux parents d'effectuer des contrôles réguliers en accompagnant leurs enfants dans le suivi de leur croissance et en assistant à des «démonstrations de la cuisine du village» dans le cadre d'un programme consistant à enseigner aux parents, en particulier ceux qui ont des enfants malnutris dans le village, la manière de préparer un régime équilibré à partir de leurs récoltes telles que le soja, les patates douces, les légumes verts, etc. Cela a-t-elle dit, aidera les parents à apprendre à préparer des repas diététiques équilibrés.

«Les parents devraient prendre très au sérieux les premières années d'un enfant, car ils ont une influence sur ce qui leur arrive lorsqu'ils deviennent adultes. Au fur et à mesure que les enfants acquièrent la capacité de parler, d'apprendre et de raisonner pendant la petite enfance, il convient de poser les fondements qui affecteront leur croissance plus tard », a poursuivi Dr Anita.

En outre, ils initieront également des pratiques de changement de comportement en ce qui concerne l’élimination de la malnutrition et du retard de croissance chez les jeunes enfants.

La campagne vise également à sensibiliser le public aux bonnes pratiques en matière d'eau, d'assainissement et d'hygiène (WASH) afin de prévenir et de réduire les maladies liées à une mauvaise hygiène.

RNA


Journal Ukuri n°138

Calendrier

« November 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

ACP-UE, dans la perspective d'un nouvel accord Post-Cotonou