Lire nos articles en différentes langues ici

Rwanda : les personnes vivant avec handicap se mobilisent aussi pour les législatives

Du 2 au 4 Septembre, le Rwanda va vivre de grands moments électoraux. La population est conviée aux élections législatives. Parmi les électeurs se trouvent des personnes handicapées dont la mobilisation bat déjà son plein

Dans le secteur de Nyamiyaga, les personnes handicapées se préparent aux législatives prévues en septembre 2018. Motivées par l’appel de la commission électorale, les personnes handicapent pensent déjà aux stratégies qui peuvent aider à relever tous les défis pouvant torpiller le déroulement de ces élections.  Ainsi, il est prévu des moyens de déplacement pour les handicapés jusqu’aux bureaux de vote, la mise en place de la  méthode ‘’braille ‘pour  les aveugles.  

Anastase MUSHUMBA est une personne handicapée résidant dans la cellule de Kiziba, secteur de Nyamiyaga. Selon lui : « les préparations sont satisfaisantes.  Même les muets et les aveugles sont sensibilisées sur les méthodes de vote », dit-il.

En effet, les personnes handicapées rencontrent des difficultés le jour de vote. Autant pour les aveugles et les muets. Mais, grâce aux différentes réunions  faites par  des  ces personnes handicapées  regroupées  aux seins du leur coopérative ; ces contraintes doivent être levées  et des perspectives de solutions sont proposés :

« Les préparations aux élections législatives sont bonnes pour les personnes handicapées. Elles sont prêtes à voter comme tous les rwandais. Ces personnes handicapées tiennent des réunions qui évoquent les défis que rencontrent les personnes handicapées pendant le vote et proposent des pistes de solutions. Ces réunions demeurent un canal efficace pour transmettre les messages en rapport avec les élections et transmettre des pistes de solutions face aux défis électoraux que rencontrent les personnes handicapées », indique Célestin NDAYAMBAJE, Président du Conseil National des Personnes Handicapées. 

Cette mobilisation est autant importante que même les sourds et les aveugles estiment que tous les défis sont levés pour prendre part aux législatives du septembre prochain : Jean de Dieu BIMENYIMANA, handicapé, habitant la Cellule Mataba affirme :

« Toutes les barrières sont levées pour mieux voter surtout pour les aveugles et les sourds. Nous sommes prêts à voter. Pour personnes handicapées comme nous, nous avons été sensibilisés sur les méthodes électorales. Egalement, des mesures ont été mises en place pour faciliter les personnes handicapées.  

Elles seront déplacées le jour du vote et les sourds seront accompagnés par les enfants de moins de 18 ans qui voteront à leurs places. »

Selon Célestin NDAYAMBAJE ; les personnes handicapées remercient le gouvernement qui leur a accordé un siège dans le parlement ; contrairement aux années antérieures où elles étaient discriminées. Il ajoute :

« Nous sensibilisons toutes les personnes handicapées d’aller mieux voter pour les législatives pour qu’il y ait un siège des personnes handicapées au parlement. Nous attendons impatiemment les législatives qui viennent ; nous attendons ces noces », a-t-il   précisé.

Selon les autorités locales, « le niveau de sensibilisation sur ces législatives est très appréciable et toute les catégories (jeunes, les femmes et les personnes handicapées) ont été suffisamment sensibilisées. Nous faisons la sensibilisation au niveau de tous les comités des piliers de l’administration et les messages sont relayés pendant les travaux communautaires et la sensibilisation continueront jusqu’à la veille des législatives », souligne Idaya MUKANDAHIRO, secrétaire exécutive du secteur Nyamiyaga.    

Du 2 au 4 septembre 2O18, les personnes handicapées éliront leur représentant au parlement. L’article 61 de la commission nationale électorale, stipule que : « le candidat doit être indépendant ; la candidature d’une personne handicapée mentale n’est pas autorisée et un candidat doit montrer une attestation médicale spécifiant quel type d’handicap dont il est porteur et cette dernière doit être livrée par un médecin reconnu par l’Etat. » Et selon l’article 11O, les personnes handicapées qui votent leur représentant en premier lieu sont ceux qui font partie du conseil administratif du Conseil National des Personnes Handicapés au niveau du district, au niveau provincial ou la ville de Kigali, au niveau national et les coordinateurs du conseil national des personnes handicapée au niveau du secteur.

 Adronis MBAZUMUTIMA 


Journal Ukuri n°138

Calendrier

« November 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

ACP-UE, dans la perspective d'un nouvel accord Post-Cotonou