Lire nos articles en différentes langues ici

RDC / Ebola : Le Burundi prend ses précautions

Des ambulances et des points de contrôle ont été mobilisés pour contrer la propagation du virus

En collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le gouvernement burundais a affirmé avoir initié différentes activités pour contrer l’épidémie d’Ebola, a annoncé Walter Kazadi Mulombo, représentant de l’OMS au Burundi, lundi.

« Il y a des vols directs et des taxis qui relient Bujumbura à Goma et des vols réguliers et des bus qui font Béni-Goma », a signalé Walter Kazadi Mulombo, représentant de l’OMS au Burundi, lors d’un point de presse animé conjointement, lundi, avec le ministère burundais de la Santé publique.

Il a indiqué que cette épidémie est à cheval sur deux provinces voisines : Nord-Kivu et Ituri dans l'Est de la RDC.

Et d’alerter : «Il est probable que notre pays puisse tomber en épidémie d’Ebola».

Le risque étant plus élevé pour l’Ouganda et le Rwanda, a-t-il noté, annonçant ainsi que pour prévenir, le Burundi est désormais compartimenté en trois zones prioritaires dont la priorité 1 est formée des districts sanitaires qui ont une frontière terrestre avec la RDC.

« La priorité 2 est accordée aux districts sanitaires qui ont une frontière lacustre avec la RDC ». Selon lui, onze points d’entrée ont été identifiés et évalués et des structures temporaires ont été installées.

« Le personnel médical y effectue le contrôle de température et le Centre de traitement d’Ebola (CTE), situé à Rukaramu, commune Mutimbuzi, près de la frontière burundo-congolaise, a été réhabilité », a-t-il ajouté.

Enfin, la 3e zone comprend les autres districts sanitaires du pays, non frontaliers avec la RDC.

PAr ailleurs, pour le déplacement en urgence des cas suspects vers les centres de traitement, Mulombo a rassuré que trois ambulances sont disponibles.

«Une est stationnée au niveau de l’aéroport International de Bujumbura, l’autre à la frontière burundo-rwandaise à Ruhwa dans la province de Cibitoke nord-ouest du Burundi tandis que la troisième a été dépêchée à Nyanza-Lac, au sud du pays, près du Lac Tanganyika ».

Et d’ajouter que, côté surveillance épidémiologique, des formations des formateurs sur la surveillance intégrée des maladies et sur la riposte (SIMR) sont déjà en cours dans les provinces frontalières de la RDC, à savoir Cibitoke (nord-ouest), Bubanza ( ouest), Bujumbura (ouest), Rumonge (sud) et Makamba (sud).

Il évoque également la mise en place d’une équipe d’intervention rapide (EIR), l’acquisition des kits d’équipement de protection individuelle et de distribution d’un lot de matériel constitué de thermoflash dans les points d’entrée et les districts prioritaires.

L’OMS et le ministère de la Santé et de la lutte contre le Sida misent aussi sur la communication du risque via des messages traduits en Kirundi, langue nationale, et diffusés dans les radios et télévisions.

Signalée depuis le 1er août dans la province du Nord-Kivu, Est de la RDC, l’épidémie d’Ebola a fait 33 décès dans cette région située à moins de 400 km du Burundi et 76 cas ont été enregistrés, dont 13 confirmés.

Yvan, Rukundo, Bujumbura


Journal Ukuri n°135

Calendrier

« October 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31