Lire nos articles en différentes langues ici

Rwanda: Nouveau médicament pour sauver des milliers de vies de femmes de saignements après l’accouchement.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a déclaré mercredi qu’une nouvelle formule de médicaments prévenant les saignements excessifs après l’accouchement pourrait sauver la vie de milliers de femmes, dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

Actuellement, l’OMS recommande l’ocytocine comme médicament de premier choix pour prévenir les saignements excessifs après l’accouchement. Cependant, le médicament doit être stocké et transporté entre 2 et 8 degrés Celsius, ce qui est difficile à faire dans de nombreux pays, privant ainsi de nombreuses femmes de l’accès à ce médicament qui peut leur sauver la vie.

Même quand ils peuvent l’obtenir, le médicament peut être moins efficace en raison de l’exposition à la chaleur.

Dans une étude publiée dans le « New England Journal of Medicine », l’OMS a montré qu’un autre médicament, la « carbétocine thermostable », était aussi sûr et efficace que l’ocytocine pour prévenir l’hémorragie post-partum.

Cette nouvelle formule de « carbétocine » ne nécessite pas de réfrigération et conserve son efficacité pendant au moins trois ans lorsqu’elle est stockée à 30 degrés Celsius et 75% d’humidité relative.

« C’est un nouveau développement vraiment encourageant qui peut révolutionner notre capacité à garder les mères et les bébés en vie », a déclaré Monsieur Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur Général de l’OMS.

Selon les statistiques de l’OMS, environ 70.000 femmes meurent chaque année à cause d’une hémorragie post-partum, ce qui augmente également le risque que leurs bébés meurent en moins d’un mois.

L’essai clinique de la « carbétocine thermostable », la plus importante du genre, a étudié près de 30 000 femmes ayant accouché par voie vaginale dans 10 pays : l’Argentine, l’Egypte, l’Inde, le Kenya, le Nigéria, le Singapour, l’Afrique du Sud, la Thaïlande, l’Ouganda et le Royaume-Uni.

Chaque femme a reçu au hasard une seule injection de « carbétocine thermostable » ou d’ocytocine immédiatement après la naissance de son bébé. L’étude a révélé que les deux médicaments étaient tout aussi efficaces pour prévenir les saignements excessifs après la naissance.

Puisque les deux médicaments de l’étude ont été maintenus aux températures requises pour assurer une efficacité maximale de l’ocytocine, l’essai pourrait sous-estimer le bénéfice attendu de l’utilisation de la « carbétocine thermostable » dans des conditions réelles où l’ocytocine pourrait s’être dégradée en raison de températures plus élevées.

« Le développement d’un médicament pour prévenir l’hémorragie post-partum qui continue à rester efficace dans des conditions chaudes et humides est une très bonne nouvelle pour les millions de femmes qui accouchent dans certaines parties du monde sans accès à une réfrigération fiable », explique Monsieur Metin Gulmezoglu du Département de la Santé Reproductive et de la Recherche à l’OMS.

L’Agence de santé des Nations Unies a déclaré qu’elle examinerait si la « carbétocine thermostable » devrait être un médicament recommandé pour la prévention de l’hémorragie post-partum.

PanortAct


Journal Ukuri n°138

Calendrier

« November 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

ACP-UE, dans la perspective d'un nouvel accord Post-Cotonou