Lire nos articles en différentes langues ici

Rwanda: Plus de 43 000 corps des victimes du génocide déplacées vers le nouveau mémorial dans le district de Gisagara

Les restes de plus de 43.000 corps des victimes du génocide de 1994 perpétré  contre les Tutsi ont été transférés samedi dans un nouveau centre mémorial dans le secteur de Ndora, district de Gisagara.

Les corps avaient été précédemment enterrés dans différentes fosses communes dans le secteur de Ndora, et ils étaient dans un état de détérioration, qui non seulement a miné la mémoire du génocide mais a également érodé la dignité des victimes.

Selon les autorités du district, le centre mémorial moderne a été construit par le district à 450 millions de francs rwandais.

L'établissement dispose de différentes sections telles que l'endroit où les corps seront conservés, une aile d'archives et des écrans qui joueront des documentaires détaillant les tueries à Gisagara.

Il dispose également d'une salle réservée au conseil des personnes en cas de traumatisme.

Le mémorial est construit sur la colline de Kabuye dans le secteur de Ndora où un grand nombre de Tutsi ont été exterminés sur les ordres exprès du président par intérim Théodore Sindikubwabo.

Maria Nyirabatutsi, 71 ans, une rescapée du génocide dont les proches sont parmi ceux qui ont été déplacés, a salué le geste en disant que, pendant des années, ils se sont inquiétés de l'état des corps de leurs proches.

« Je suis reconnaissant que nos proches soient maintenant enterrés d'une manière convenable. Le nouveau site mémorial est une démonstration de la valeur de nos bienaimés. Nous sommes heureux et nous souhaitons que toutes les victimes encore dispersées dans différentes régions soient exhumées et enterrées de manière décente ", a ajouté Nyirabatutsi.

Clemence Gasengayire, vice-maire chargé des affaires sociales, a expliqué que le fait d'avoir le mémorial sur la colline de Kabuye faisait partie de l'effort de documenter l'histoire, aussi mauvais soit-il, surtout en ce qui concerne la nature des personnes tuées ici.

Il montre également comment le génocide a été organisé et exécuté à partir des plus hautes fonctions du pays.

Gasengayire a dit que beaucoup de gens étaient venus se réfugier à la colline.

Sindikubwabo aurait visité la préfecture de Butare (dont Gisagara faisait partie) le 19 avril 1994 et averti les Hutus à la radio que s'ils refusaient de tuer des Tutsi, ils seraient tués.

Selon les survivants, le mémorial montre la différence entre le mauvais leadership d'antan et le bon leadership qui les aide à mener une vie décente.

Julienne Uwacu, ministre des Sports et de la Culture, qui a présidé l'événement, a déclaré que le mémorial préserverait l'histoire et les faits du génocide.

«Le nouveau monument témoigne de l'excellent travail et de l'engagement de tous ceux qui ont participé à sa construction. L'enterrement des victimes est l'un des moyens de guérir les cœurs blessés», a-t-elle dit.

Le président d'Ibuka, l'organisation faîtière des associations de survivants du génocide, le professeur Jean Pierre Dusingizemungu, a déclaré que le mémorial permettra aux personnes en deuil de se réunir périodiquement pour rendre hommage à leurs proches. 

RNA


Calendrier

« August 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31