Lire nos articles en différentes langues ici

Burundi: La coopération bilatérale et régionale au coeur des échanges entre Nkurunziza et Ali Bongo

Le président gabonais Ali Bongo a effectué une visite de travail, vendredi, à Bujumbura.

Le président burundais, Pierre Nkurunziza et son homologue gabonais, Ali Bongo ont échangé, vendredi à Bujumbura sur l’état de la coopération entre leurs deux pays ainsi qu’au sein de la Communauté économique des états d’Afrique centrale dont ils sont tous membres, a appris Anadolu d’un communiqué conjoint des MAE des deux pays diffusé vendredi soir à Bujumbura. 

Ce communiqué sanctionnait une visite de travail de quelques heures que le président gabonais a effectuée vendredi à Bujumbura. Ali Bongo est arrivé à l’aéroport de Bujumbura à 11h30, heure locale, et a été accueilli par son homologue burundais Pierre Nkurunziza. 

«Au plan bilatéral, les deux chefs d’état ont passé en revue les différents accords de coopération entre leurs pays, et ont salué l’excellent état de cette coopération. Ils ont appelé à la réactivation des travaux de la commission mixte de coopération établie entre les deux pays. Ali Bongo a félicité son homologue de l’évolution très positive de la situation sécuritaire et politique au Burundi», ont déclaré dans le communiqué conjoint Alain Aimé Nyamitwe (MAE du Burundi) et Noël Nelson Messone (MAE du Gabon). 

«Au plan régional et s’agissant de l’intégration régionale, les deux chefs d’état ont affirmé la nécessité de la réforme institutionnelle de la CEEAC. Dans cette perspective, ils se sont engagés à poursuivre les efforts de la mobilisation des ressources déjà en cours». 

Les deux chefs d’état ont aussi évoqué la question sécuritaire au sein de la CEEAC. «Ils ont estimé que la situation sécuritaire dans les états membres de la CEEAC connait des défis dans certaines zones de la sous-région et exige une réponse appropriée ». 

«La réforme du COPAX (Conseil de Paix et de Sécurité de l'Afrique Centrale) doit permettre la prévention et l’alerte précoce », ont estimé les deux chefs d’états. 

Le Chef d’Etat du Gabon et président en exercice de la Communauté Économique des États de l'Afrique Centrale (CEEAC) a effectué une visite éclair vendredi à Bujumbura. 

C’est la deuxième visite du président gabonais au Burundi en moins de trois ans. En février 2016, une délégation de cinq Chefs d’Etats africains dont Ali Bongo a effectué une visite à Bujumbura pour convaincre Nkurunziza de dialoguer avec ses opposants en vue de la sortie de la crise. 

Le Burundi a plongé dans une grave crise politico-sécuritaire depuis que le président Pierre Nkurunziza avait annoncé en avril 2015 sa candidature à un troisième mandat, jugé non constitutionnel par l'opposition, la société civile et de larges pans de son propre parti. Un mandat qu'il a, quand même, obtenu en juillet de la même année au terme d'une élection boycottée par l'opposition.

Les violences consécutives a cette crise ont déjà fait plus d'un millier de morts et poussé plus de 430.000 personnes à fuir le pays, selon le rapport de l’agence de l’ONU pour les refugiés (UNHCR) publié le 31 mars 2018.

Anadolu


Journal Ukuri n°138

Calendrier

« November 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

ACP-UE, dans la perspective d'un nouvel accord Post-Cotonou