Lire nos articles en différentes langues ici

Rwanda: 24ème Commémoration du Génocide des Tutsi, faire face aux Tragédies de notre Histoire

La 24ème Commémoration du Génocide des Tutsi célébrée ce jour au Site Mémorial de Gisozi/Kigali rappelle que les Rwandais sont exhortés à  faire face aux Tragédies de notre Histoire et à leurs conséquences, tout en contrant leur réédition à l’avenir, selon le Président Paul Kagame, lors de son Message durant la cérémonie.

«La Commémoration nous rappelle que nous avons connu des moments tragiques qui peuvent être réédités si notre vigilance faiblit. Nous tous Rwandais, nous sommes à l’avant-garde et les plus concernés. Personne d’autre ne doit venir résoudre nos défis, même si tout appui positif demeure utile. Le constat est qu’il y a eu des interventions étrangères néfastes qui ont bâti notre propre histoire, en impliquant les Rwandais dans le mal qui se perpétrait contre eux-mêmes. Dans la suite aussi, ces mêmes étrangers ont œuvré à des fins de masquer la vérité», a-t-il indiqué. 

Il a ajouté que la solution est de continuer à bâtit nos capacités dans tous les secteurs ; économie, sécurité,… afin de renforcer la Famille Rwandaise.

«L’important est d’aller toujours de l’avant, sans demeurer prisonniers de notre passé tragique. Pour cela, nous devons consolider notre Unité nationale, bâtir la vérité de notre Histoire, savoir faire face aux dangers, recréer l’espoir et la force de survivre, demeurer résilients, reléguer nos tares aux oubliettes de l’histoire», a recommandé le Chef de l’Etat.

Au début de son Message, le Président Kagame a insisté que la Commémoration passe par la vérité comme fondement de la reconstruction nationale. 

«Commémorer aussi signifie nous rappeler du calvaire qu’ont connu notre pays, nos familles, etc… », a souligné le numéro un rwandais.

Le Président Kagame a exprimé sa profonde gratitude aux éminents hôtes qui sont venus s’associer aux Rwandais durant cette La 24ème Commémoration du Génocide des Tutsi. Il s’adressait ainsi au Ministre Sénégalais de la Culture, et aux autres venus de l’extérieur pour cet événement, ainsi qu’aux Membres du Corps Diplomatique et aux divers Invités.

A son arrivée le Président Kagame accompagné de la Première Dame a déposé une gerbe de fleurs sur les tombes où reposent plus de 250 mille victimes du Génocide des Tutsi, Le même geste a été repris par le délégué du Corps Diplomatique, et Ambassadeur d’Afrique du Sud au Rwanda, George Nkosinati Twala.

Puis le Chef de l’Etat a allumé la Flamme de l’Espoir qui brillera pendant cent jours, juste la durée de la perpétration du Génocide des Tutsi. Cette même Flamme fera le tour du pays dans différents districts.

De son côté, le Secrétaire Exécutif de la CNLG (Commission Nationale de Lutte contre le Génocide), Dr Jean-Damascène Bizimana, a démontré que la politique discriminatoire de l’ex-Président Juvénal Habyarimana, a été par essence caractérisée par des actes et des lois orientées vers la perpétration du Génocide des Tutsi.

La politique d’équilibre ethnique et régionale, les diverses réserves dans la ratification des Conventions internationales, les papiers de résidences en ville et de limite de circulation d’une commune à l’autre, tout atteste un pays verrouillé dans lequel une partie de la population, les Tutsi, était demeurée otage en vue de l’exterminer au moment venu par le Gouvernement en place.

C’est ce qu’a avoué devant le TPIR (Tribunal Pénal International pour le Rwanda) d’Arusha l’ex-Premier Ministre Jean Kambanda du Gouvernement qui a commis le Génocide des Tutsi en 1994. Il purge maintenant sa peine de perpétuité au Mali. 

André Gakwaya (ARI)


Calendrier

« July 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31