Lire nos articles en différentes langues ici

RDC: les professeurs d'université réclament des salaires conformes au taux de change

Le Conseil des professeurs d’universités au Congo (CPUC) plaide pour le réajustement des salaires de ses membres, conformément au comportement de la monnaie nationale sur le marché de change.

Cette structure a déploré, mercredi 12 juillet à Kinshasa, la clochardisation des enseignants et exige qu’ils soient payés pour ce mois de juillet au taux de 1600 FC pour un dollar américain.

«Compte tenu de cette situation, le CPUC a décidé d’inviter le gouvernement à payer les salaires du mois de juillet [2017] en tenant compte du comportement de notre monnaie sur terrain, c’est-à-dire 1600 francs congolais pour un dollar américain», a indiqué le secrétaire général et porte-parole du CPUC, David Lubo.

Il a également fait savoir que les professeurs d’université font face à cette inflation qui, selon lui, a réduit à néant le pouvoir d'achat des professeurs qui sont clochardisés.

Les professeurs membres du CPUC menacent même d’entreprendre des mouvements de protestation y compris la grève pour revendiquer leur droit:

«Toute reconduction des listings du mois de juin dernier équivaut à un casus belli qui amènerait le professeur à prendre ses responsabilités jusqu’à perturber l’année académique pour laquelle tous les partenaires ont consenti d’énormes sacrifices».

Selon le CPUC, les dernières augmentations des salaires des professeurs remontent à 2010.

L’appel des professeurs d’université intervient un jour après celui du Syndicat national des médecins du Congo (SYNAMED) qui appelle également le gouvernement à appliquer le taux de change actuel à la paie des fonctionnaires au mois de juillet.

Radio Okapi