Lire nos articles en différentes langues ici

 

« En solidarité avec les victimes du génocide des Tutsis au Rwanda en 1994, Rome vient de baptiser une de ses avenues «  Viale Vittime  Del Genocidio dei Tutsi in Rwanda  1994», ou « Avenue Victime du Génocide des Tutsi au Rwanda 1994 ». Une première et un geste fort qui rappelle rapidement le pardon imploré par le Pape François en mars dernier et qui marque un vrai tournant dans les relations entre les deux Etats.  

C’est autour du vice-maire de Rome, Luca Bergamo, de l’ambassadeur du Rwanda auprès du Quirinale (Italie) basé à Paris, Ambassadeur Jacques Kabale et des 3 Consuls du Rwanda en Italie (Rome, Naples et Turin), du consul honoraire à Rome, Dr Francesco Aliccico et de la présidente de la 2è municipalité de Rome, Mme Francesca Del Bello, que des membres de la diaspora rwandaise d’Italie et leurs amis s’étaient rassemblés jeudi dernier à l’avenue désormais baptisée « Avenue Victime du Génocide des Tutsi au Rwanda 1994».

Un moment  qui s’inscrit dans le prolongement de Kwibuka23 ou la 23 ème commémoration du génocide perpétré contre les Tutsis en 1994. Une commémoration historique puisque jusqu’au Kwibuka22, il était question d’une affaire rwando-rwandaise, avec des amis du Rwanda, où c’était des associations de la diaspora rwandaise en Italie qui invitaient. En tout cas,il n’y avait jamais eu une telle présence des officiels italiens.

C’est donc pour entretenir la mémoire vigilante contre le génocide des Tutsi au Rwanda, mais également pour manifester la solidarité envers les victimes que les autorités de Rome viennent de consacrer une de leurs avenues à la mémoire sur le génocide de 1994 contre les Tutsis du Rwanda. 

Reconnaissant ce geste et remerciant les autorités italiennes et ecclésiastiques, l’Ambassadeur Jacques Kabale a, dans son allocution, qualifié ce geste de l’Italie de « symbolique, courageuse et significative ».

Ambassadeur du Rwanda auprès du Quirinale, Jacques Kabale

 

Kabale a tenu également à préciser qu’« il y a eu bel et bien un génocide contre les Tutsis et tous ceux qui leur sont proches. Dire seulement « génocide rwandais », c’est donner de la matière aux négationnistes », a-t-il rappelé avec insistance.

Pour le vice-maire de Rome, la journée du 20 avril est « une journée de mémoire pour les victimes du génocide des Tutsis du Rwanda en 1994. Mais également, une journée de commémoration pour se rappeler aussi de tous les causes et effets du génocide des Tutsis en 1994 ».

En effet, selon Bergamo, ce génocide trouve ses racines dans la colonisation belge, coupable de séparation de deux groupes sociaux qui vivaient pourtant ensemble en paix.

C’est également la responsabilité des pays européens pendant le génocide. « Ceux-ci l’ont vu arriver mais n’ont rien fait pour l’arrêter. Ils ont par contre continué à livrer des armes aux milices qui exterminaient les Tutsis sur tout le territoire rwandais ».

Le vice-maire de Rome, Luca Bergamo salue le Consul du Rwanda à Rome

 

Bergamo a ensuite fait éloge à la bravoure des autorités rwandaises dans la reconstruction de la nation et la relance économique, sans oublier les avancées sociales notamment la représentativité des femmes dans les instances de décision. Le Rwanda étant un bon élève de l’égalité du genre où la représentativité des femmes au parlement s’élève à 64%. 

Le vice-maire de Rome a enfin salué la manière dont les autorités rwandaises ont évité des situations de vengeance post-génocide.

« A voir comment les autorités rwandaises ont géré la période post-conflit, en évitant d’éventuels actes de vengeance, il y a lieu de dire qu’ils ont même dépassé l’Afrique du sud pourtant considéré comme l’exemple de la réconciliation entre les Blancs et les Noirs ».

Il faut dire que Rome multiplie de bons gestes envers Kigali depuis la visite du président Kagame au Saint-Siège en mars dernier. Vatican avait demandé pardon en raison de l’implication de certains hommes d’église qui ont failli à leur mission de bergers, livrant sans scrupules leurs brebis aux loups assoiffés de sang. 

Selon le communiqué final sanctionnant cette visite, les deux hommes [le président Kagame et le Pape François] avaient également évoqué leurs préoccupations sur la situation politique, sociale et régionale, avec attention particulière aux zones de conflits et de calamités naturelles. Sans oublier les nombreux réfugiés et migrants en besoin de soutien de la part de la communauté internationale et des structures régionales.

Certains observateurs y voient un changement de regard du Vatican sur la région des Grands Lacs pour être désormais réellement aux côtés des victimes et « souffrir avec ceux qui souffrent », comme le recommande la parole de Dieu. Ce qui encouragerait actuellement certains hommes d’église de sortir de leur peur et de dénoncer les crimes impunis dans la région. 

 

Par Jérôme Bigirimana

Depuis la Hollande, Darlène Kaneza se prépare énergiquement pour représenter sa patrie dans la compétition de beauté et de talents Miss East Africa qui se tiendra au 27 Avril 2017. Une patrie qu’elle a quittée à l’âge de 3 ans. Elle se fixe un objectif, celui d’aider les enfants et les femmes seuls. Le combat est serré, elle se bat contre 20 jolies créatures, sublimes les unes que les autres.

Son objectif premier est de faire connaitre son pays d’origine qui, selon notre jolie ambassadrice reste encore méconnu de son entourage. « Je voudrais que les gens connaissent le Burundi, car, en Hollande, les gens ne connaissent pas grand-chose au sujet du Burundi. Et moi, en tant qu’une fille burundaise, je veux représenter mon pays parce que, à la fin de la journée, où que je sois, je suis mon pays » admet-elle.

Comme chaque concurrente de la compétition Miss East Africa Hollande, Darlène Kaneza présente sa contribution à son pays d’origine et aux pays de l’Afrique de l’Est. « Mon objectif est d’aider les enfants et les femmes qui sont seuls et n’ont personne pour les aider. Cette compétition n’est pas seulement basée sur le Burundi, mais sur l’Afrique de l’Est. Donc, si je gagne, je voudrais non seulement aider le Burundi, mais aussi les autres pays d’Afrique de l’Est, je dois commencer quelque part, alors je commencerai par le Burundi. Si je gagne, des gens ici en Hollande entendront ma voix. Et je m’assurerai qu’ils n’oublient pas le Burundi! »

Darlène Keza estime qu’elle a une chance de gagner : « Je pense que j’ai une chance de gagner, parce que je suis toujours dans la compétition. Mais pour moi, il n’est pas important que je gagne ou non. De toute façon, je serai heureuse que j’ai eu la chance de me représenter et mon pays par la même occasion»

Ceux qui ne peuvent pas se déplacer pour la finale du 27 Avril, ils peuvent toujours la soutenir en votant pour elle. Tout le site étant en hollandais, elle explique ce dont vous aurez besoin de savoir : « Vous allez à www.misseastafrica.nl , vous choisissez « finalisten », puis vous mettez votre nom et votre e-mail et vous cliquez sur mon nom. Ensuite, quand vous choisissez mon nom, vous verrez une question en dessous (ici, ils vous demandent si vous voulez venir à la finale) « Ja »signifie Oui, « Ja, maar ik kan niet » signifie que vous voulez venir mais que vous ne pouvez pas le faire et « Nee » signifie non. Vous choisissez l’un des trois et vous cliquez sur le vote»

Et de conclure : « J’espère que vous allez voter pour moi! Et je veux dire à tout le monde de continuer à suivre leurs rêves et qu’ils y croient».

Akeza.net

La ville de Kamina, capitale provinciale du Haut-Lomami, accueille du 4 au 11 avril un  festival culturel en faveur des élèves.  

Plusieurs activités sont programmées dans ce festival: les théâtres scolaires, la danse, la lecture, le défilé de mode... 

Le ministère provincial de la Culture et Sports au Haut-Lomami, Stéphane Kamonge, cette activité n’est pas seulement un moment de loisir, mais également un espace d’encadrement des jeunes en cette période des vacances de paques.  

«Pendant cette période des vacances, les jeunes doivent bénéficier d’un encadrement qui leur apporte un plus dans leur éducation. Nous avons préparé des pièces de théâtre et autres», a-t-il indiqué. 

Selon Stéphane Kamonge, le gouvernement provincial entend également stimuler le goût de la musique et de l’art dramatique dans les milieux scolaires. 

Il a annoncé la tenue, dans les mois à venir, de la Kermesse Amani pour prôner la culture de la paix sur l’ensemble du Haut-Lomami.

RO

Inspirée de l’argot camerounais, cette nouvelle collection 2016/2017 est dénommée « Ova Tété »  où « Ova » signifie plus grand et plus noble et «Tété », qui se réfère à un chic bourgeois, le chic étant généralement utilisé pour qualifier l’allure  qu’un vêtement a sur celui ou celle qui la porte.

Ayissi Nga Joseph-Marie alias JJ Du STYLE, créateur de vêtements Streets chics affirme ici : «  le mot chic caractérise ceux qui savent s’habiller et porter des vêtements modernes et bien coupés. » 

Etant lui-même fils d’un grand couturier et suivant les traces des pionniers camerounais de la mode comme Imane AYISSI ou encore Martial TAPOLO, il crée  « WAZAL », sa ligne de vêtements en 2005.

En 2006, il lance ses premiers modèles qui sont portés par certaines célébrités telles que : SINGUILA, ALPECO, WAYNE BECKFORD, ROMARIC KOFFI et LALCKO. 

Sa marque « WAZAL » est un assemblage de WAZA, nom d’un parc naturel au Cameroun et de la lettre L de Lion, animal symbole de ce pays. Le parc naturel inspirant le respect et le lion la puissance. 

« J’ai fait du modélisme, du patronage et du moulage sans oublier du prototypage. Ma collection a été pensée et travaillée dans les moindres détails pour vous offrir un rendu exceptionnel. »,   nous indique Ayissi Nga Joseph-Marie alias JJ Du STYLE.

Fondé en 2005 par ce designer franco-camerounais, les pièces d'Ayissi comprennent des silhouettes modernes et innovantes et des estampes de cire sénégalaises et maliennes de haute qualité. Les matières utilisées sont  le wax aussi appelé imprimé africain, le bazin et  le cuir d'agneau, certaines pièces sont faites à la main comme le modèle tunique en WAX avec des cravates sur les côtés, des matières nobles. 

Ayissi Nga Joseph-Marie alias JJ Du STYLE a suivi une formation de mode  à Paris où les vêtements WAZAL COUTURE ont été fabriqués dans l'atelier appelé "Fil de Paris vêtements"  monté par VANESSA RUIZ, mentor de JJ DU STYLE en 2013. 

Et depuis, AYISSI NGA est devenu une étoile montante de la mode franco-camerounaise, mais aussi de  renommée de plus en plus internationale. C’est ainsi que JJ DU STYLE faisait  partie en 2013 des invités de l’ambassadeur du Cameroun à Paris pour l’exposition de la fête de la jeunesse camerounaise. Puis, le créateur de Wazal Couture sera invité en 2016  à la Fashion Night à l’Elysée Lounge de Paris où il présente ses trois concepts : WazalRock, Braguette Tété et Africafutur. Des concepts qui  s’appuient sur des critères, qui ont depuis le début, symbolisés son parcours : audace, respect et création. 

Par Diane Nkurunziza


Pour plus de détails et pour commander,

- http://www.wazalshop.com 

- Facebook Wazal Couture

Mrs Marie Claudine Mukamabano, has been crowned “Miss Global Peace” by US Small Business Administration, economic development supervisory during the Committee on Commission on Statues of Women, CSW 61. The event held at the headquarters of United Nations on 22, March 2017.

Miss Mukamabano has passed some difficult period in the past where she lost her beloved ones during the genocide. She is an orphan, a genocide survivor, a philanthropist, a humanitarian and an ambassador for peace.

“I am very excited for this achievement, it is something I wanted since I was young and now I realise my dream “, said Mukamabano.

“I felt very accomplished, now I need to be very careful for everything because I am not now only Marie Claudine Mukamabano, but also “Miss Global Peace” that means that between me and my creator, I have to maximize my potentials, choose always to be victorious and inspiring others “, she added.

Mukamabano also noted that, the main mission of “Miss Global Peace” is to prevent genocide, war, conflicts and any kind of discrimination in order to promote peace, forgiveness, human dignity, human rights, economic women & girls empowerment, resolution 1325, effective leadership communication, entrepreneurship technology and social media marketing.

After being crowned, a number of people and friends around the world have congratulate her towards social media for such accomplishment.

Dear Marie Claudine Mukamabano,
you are the perfect woman to wear that crown and sash, my dear! So glad I was able to get there today and hear you encourage others and ignite the creative energy of people around you through your story of courage and reclamation! You are awesome!, said Kathleen an American actress on her Facebook page.

” Hi Marie, It was so nice to meet you today, and hear your inspiring entrepreneurial story. I am in awe of how the Lord has used you to accomplish his will, and how he used your desire to be a movie star, to create an inspiring documentary of your life. I was also so inspired by your energy and how you have served others and the Lord has returned it by providing for you ” said Jennifer J.

” Congratulations. Quite an accomplishment. I never expected anything less. Your fame spreads!!” , said Miss Jeri, former Entrepreneurship Teacher at fast track, New York, small business solutions

Let’s join each other all followers to celebrate the Easter Monday  and the true birthday of Miss Marie Claudine Mukamabano (April 17) among all friends all over the world.

Gilbert Cyiza, Imburi Phare

Calendrier

« April 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            

Die Trying - Moss Kiny (Official Video)