Lire nos articles en différentes langues ici

 

 

Le chanteur belge d'origine rwandaise Stromae s'est dit "super heureux" d'être à Kigali pour clore sa tournée africaine avec un concert au Rwanda.

"Je suis évidemment ravi d'être là, surtout avec les problèmes de santé que j'ai eus et l'annulation qu'on a dû faire. Mais je suis super heureux d'être là et ça me fait bizarre de voir des têtes qui me ressemblent, enfin auxquelles je ressemble. C'est un sentiment agréable, mais particulier", a déclaré Stromae lors d'un point de presse à Kigali avant son concert qui a lieu ce samedi soir dans le stade de l'Université Libre de Kigali (ULK).

Stromae, Paul Van Haver de son vrai nom, avait commencé le 13 mai à Dakar une tournée africaine qui était supposée le conduire dans huit villes. Kinshasa était l'avant-dernière étape de son premier périple africain, qui devait prendre fin le 20 juin au Rwanda, pays d'origine de son père et où il était  supposé se rendre pour la première fois de sa vie.

Mais le chanteur belge était rentré d’urgence en Europe et n’avait pas pu se produire à Kinshasa et même à Kigali. Stromae aurait souffert "d’effets secondaires sérieux d'un traitement préventif antipaludique", selon ses producteurs.

Stromae a retrouvé la scène le 12 septembre dernier à Miami pour une tournée en Amérique du Nord. Le chanteur a décidé de conclure sa tournée internationale en retournant en Afrique et en donnant en ce mois d’octobre les deux concerts qu'il n'a pas pu assurer en juin en République démocratique du Congo, puis au Rwanda.

"C'est un peu le destin qui fait que l'on termine la tournée ici à Kigali et je suis vraiment ravi de ça. C'était quand même important de venir dans mon pays d'origine", a-t-il indiqué aux journalistes.

En marge de sa prestation, le chanteur belgo-rwandais devrait rencontrer des membres de sa famille paternelle vivant au Rwanda et se rendre au mémorial du génocide de Gisozi en périphérie de Kigali.

"J'étais déjà venu au Rwanda quand j'avais 5 ans mais je ne m'en souviens plus très bien... mes origines, je les connais uniquement à travers le prisme européen," a-t-il reconnu.

"C'est pour ça qu'à chaque fois, par pudeur, j'essaie de garder une espèce de distance pour ne pas faire celui qui connait super bien ses origines (...) mais en tout cas, j'ai hâte de redécouvrir et découvrir encore plus mes origines," a-t-il expliqué.

Stromae est né en Belgique de père rwandais et de mère belge originaire de Flandre. Au mois d'avril 1994, alors que la guerre fait rage au Rwanda, un appel leur annonce le décès de son père et l'hécatombe qui décime presque toute sa famille élargie au cours du génocide des Tutsi du Rwanda.

Presse locale

 

The Voice Afrique francophone : la plus belle voix d’Afrique francophone !

The Voice arrive en Afrique Francophone.

 

LONDRES, Royaume-Uni, 13 Octobre 2015 - Aucune production de cette envergure n’avait encore posé ses valises dans cette partie de l’Afrique.

C’est maintenant chose faite : VoxAfrica, la télévision panafricaine par excellence, lance la toute première édition du concours de voix « THE VOICE » sur l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique Centrale.

Produit dans 65 pays, THE VOICE est actuellement le plus grand show musical télévisé diffusé dans plus de 180 pays. Il réunira pendant 17 semaines tous les talents sélectionnés au cours des castings organisés dans différents pays d’Afrique francophone.

Encadré par un jury composé de pointures de la scène musicale africaine, THE VOICE AFRIQUE FRANCOPHONE offre au grand gagnant l’opportunité d’enregistrer son propre album avec UNIVERSAL, leader mondial de l’industrie du disque.

Distribué par APO (African Press Organization) pour Vox Africa.

Le Festival Amani à Bruxelles pour un concert en faveur de la paix dans la région des Grands Lacs

Bruxelles - La paix, rien que la paix, toujours la paix. Tel pourrait être le slogan du Festival Amani, un festival international de danse et de musique lancé à Goma en 2013 et qui, depuis, poursuit son bonhomme de chemin dans l’espoir d’une stabilité retrouvée dans la région des Grands Lacs africains. Avec une moyenne de 25-30.000 festivaliers au cours des deux premières éditions (la troisième se tiendra les 12, 13 et 14 février 2016 à Goma), le Festival Amani veut profiter de son aura pour diffuser son message en Europe, touchant par la même occasion un autre public, celui de la diaspora. Le rendez-vous est donc pris pour Samedi 9 octobre à Bruxelles, où un concert prévu à la Salle de la Tentation réunira différents artistes originaires de la République démocratique du Congo, du Rwanda et du Burundi. L’évènement mérite d’être signalé car il est plutôt rare de voir des musiciens et chanteurs issus de ces trois pays se produire sur la même scène. Parmi eux, des chanteurs reconnus comme Freddy Masamba, Kobe ou Leki.

Dans cet entretien accordé à Infos Grands Lacs, le directeur du Festival Amani, Guillaume Bisimwa explique les raisons de ce choix. « Nous voulons voir danser et chanter ensemble les peuples de la région pour la paix, où qu’ils soient, et changer aussi l’image de la ville de Goma, ternie par la violence et les tueries ».

Propos recueillis par Joshua Massarenti pour Infos Grands Lacs, en collaboration avec VITA/Afronline (Italie).

C'était un concert très attendu en République démocratique du Congo (RDC). Après une annulation de dernière minute en juin, l'artiste belgo-rwandaise Stromae est finalement revenu à Kinshasa ce samedi 10 octobre. Plusieurs milliers de personnes étaient au rendez-vous dans la capitale mythique de la rumba.

Plus de 5000 Congolais sont venus voir le « Maestro », Stromae, en concert à Kinshasa samedi 10 octobre. La star belgo-rwandaise a donc une nouvelle fois attirer ses fans en masse, comme à chaque étape de sa tournée mondiale.

Pendant près de deux heures de show, Stromae s'est montré infatigable devant un public conquis et fier de l'accueillir sur les terres de la rumba. Clin d'oeil aux sapeurs congolais, l'artiste s'est présenté sur scène avec ses désormais célèbres tenues colorées. Autre clin d'oeil à la RDC, l'utilisation d'une guitare congolaise pour interpréter son tube Papaoutai.

RFI

Le Centre Culturel Touristique de Kirenge dans le Secteur Rusiga, District de Rulindo, a été inauguré ce dimanche 27 Septembre 2015, date qui coïncide avec la célébration de la Journée Internationale du Tourisme, selon la Ministre du Sport et de la Culture, Mme Julienne Uwacu.

« Le Tourisme Culturel nous aidera à connaître notre histoire et notre culture. Il s’ajoutera au Tourisme des Gorilles et des Parcs nationaux pour générer plus de revenus », a-t-elle indiqué.

Elle a tenu ces propos à Kirenge, un site signifiant « le pied du Roi Ruganzu » suite à une pierre taillée symbolisant le pied incrusté de ce Roi dans une pierre. Ruganzu compte à son actif d’éclatants exploits lors de l’agrandissement du Royaume du Rwanda.

Pour le moment, cette pierre est conservée au Musée National de Huye au Sud du pays. La pierre a été discrètement mise à l’abri des destructeurs extrémistes par l’Abbé Jean-Baptiste Rugengamazi. C’était lors de l’époque troublée d’après l’indépendance du Rwanda.

« Le Tourisme culturel a le mérite de créer l’emploi et plus de savoir grâce à l’histoire et à la culture du pays. Les visiteurs apprennent l’art de créer des produits artisanaux. Ils savourent les danses culturelles exécutées par des artistes de talents comme ceux qui se sont produits pour célébrer la Journée Internationale du Tourisme et l’inauguration du Centre de Kirenge », a encore fait remarquer la Ministre Uwacu.

Elle a souhaité que les institutions gouvernementales, la Société Civile et le Secteur Privé, travaillent en synergie pour construire d’autres sites touristiques culturels par district. Ceci correspond avec la recommandation de la retraite des hauts responsables du pays en mars dernier.

« Ce ne sont pas les étrangers seuls qui doivent connaître notre histoire et notre culture. C’est nous les Rwandais qui devons être les meilleurs ambassadeurs de nos valeurs culturelles dont nous sommes par ailleurs très fiers », a poursuivi la Ministre en charge de la Culture.

Elle a promis l’appui de son Ministère au Centre Culturel Touristique de Kirenge. Un site où l’on transforme des produits d’agri-élevage comme le lait et le miel. On peut y acheter du bon fromage, du miel, du vin ou des liqueurs à base du miel.

On fabrique des produits sur base de la poterie, ainsi que des paniers divers en dimensions et en couleurs, ainsi que des habits.  Le site sait être attrayant et captiver le goût et l’intérêt du visiteur.

Pour la Directrice Générale en charge du Tourisme au sein de RDB (Office en charge du Développement), Mme Kaliza Bélise, le Rwanda s’attèlera à diversifier ses produits touristiques et à valoriser ses acquis dans le secteur du Tourisme.

Le prochain lancement à Kigali du Village de la Culture s’inscrit dans cette perspective, a-t-elle confié.

Le Gouverneur de la Province du Nord, Aimé Bosenibamwe, et le Maire du district de Rulindo, Justus Kangwagye, se sont félicités de l’inauguration du site culturel touristique de Kirenge qu’ils ont promis de valoriser, toujours en collaboration avec la population et tous les partenaires.

« Ce Centre est une école et une source de richesse », a dit Bosenibamwe, en exhortant la population locale présente et nombreuse à la cérémonie à participer à cette Vision du Rwanda qui confère une image de marque au pays. 

RNA

Journal Ukuri n°136

Calendrier

« October 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31