Lire nos articles en différentes langues ici

 

Une expédition musicale hors norme se mobilise pour le climat en Afrique

Une caravane réunissant des musiciens reconnus traverse durant un an les 8000 kilomètres qui séparent Le Cap du Kilimanjaro. Le projet K2K s’implique de manière inédite dans la lutte contre le changement climatique. 

Selon le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), il resterait à l’humanité jusqu’en 2030 pour agir et espérer encore infléchir le réchauffement climatique en cours.

C’est en réaction à ce constat qu’est né le projet K2K – Kaapstad (Le Cap) to Kilimanjaro – porté par l’organisation à but non lucratif Conservation Music, qui se propose d’utiliser le biais de la musique pour mobiliser contre l’inexorable catastrophe climatique.

12 étapes pour 12 chansons

Le fondateur de Conservation Music est un jeune Américain, Alex Paullin. Fort de sa double qualité de géographe et de musicien, il a eu l’idée de cette expédition musicale d’une année (de mars 2018 à mars 2019) entre l’Afrique du Sud et la Tanzanie. Un parcours en 12 étapes, qui passe par Pretoria en Afrique du Sud, le delta de l’Okavango au Botswana ou encore Lusaka en Zambie.

A chaque destination, une chanson est produite par des artistes locaux reconnus. L’idée étant de composer de « vraies » chansons, qui puissent être appréciées indépendamment du message. Au final, 12 chansons seront nées du projet. Un chiffre symbolique qui fait référence à chaque année séparant le départ de l’expédition en 2018 de la fameuse échéance de 2030. Sur le site de Conservation Music, un compte à rebours décline d’ailleurs en minute et en heure les jours restant jusque là: au 31 janvier 2019, il restera 3987 jours.

vivafrik.com

"Burundais des 90's" -Invitation