Lire nos articles en différentes langues ici

 

Rwanda: La famille joue un rôle central dans la lutte contre la drogue. – Ministre Mbabazi

La famille joue un rôle central dans la lutte contre la drogue. – Ministre Mbabazi

La campagne nationale contre la toxicomanie s’est poursuivie hier dans la province du Sud alors que de hauts responsables du Gouvernement, y compris des ministres, ont engagé les résidents du district de Muhanga à se joindre activement à la cause en dénonçant les trafiquants.

La campagne a également inclus la destruction de drogues qui ont été saisies dans diverses opérations, visant à briser les chaînes d’approvisionnement.

Les drogues détruites sont évaluées à 11,4 millions Rwf. Ils comprennent 730 litres de Kanyanga (gin brut), 6 402 pastilles de cannabis et 138 kg de cannabis, 5 700 litres d’un autre breuvage illicite fabriqué localement, et d’autres produits de contrebande saisis en trois mois.

S’adressant aux résidents lors d’un événement organisé au stade régional de Muhanga, le Dr Patrick Ndimubanzi, Ministre d’État au ministère de la Santé, a souligné les effets secondaires de la toxicomanie, citant la maladie mentale, les complications hépatiques et cardiaques et d’autres maladies non contagieuses.

« Il y a globalement une augmentation de la consommation de drogues et le plus grand pourcentage de ces consommateurs sont des jeunes (70%). L’abus de drogues s’accompagne également de la contraction de plusieurs maladies comme les maladies non transmissibles », a-t-il observé.

Dans son discours, Madame Rosemary Mbabazi, Ministre de la Jeunesse, a déclaré : « Ceux qui sont impliqués dans le trafic de drogue le font de la manière la plus secrète, mais ils sont toujours arrêtés grâce du partenariat continu avec le peuple. »

Elle a ajouté que la recherche indique que des enfants commencent à consommer de la drogue dès 11 ans et a demandé aux parents de toujours bien garder un œil sur leurs enfants.

«Lorsque votre famille est entachée de querelles et de conflits, vous n’accordez pas les bons soins à vos enfants et vous ne leur portez pas une attention particulière. C’est ainsi que certains se retrouvent impliqué dans la drogue. Ces enfants sont l’avenir de notre pays et c’est pourquoi nous ferons tout ce qu’il faut pour les protéger. Nous avons des lois protégeant les dénonciateurs, toute personne qui signale un trafiquant de drogue ou un agresseur sera protégée », a déclaré la Ministre Mbabazi.

DIGP Juvenal Marizamunda, l’Inspecteur Général adjoint de la Police en charge de l’administration et du personnel, a déclaré que la question de l’abus des drogues est très préoccupante. « Il existe plusieurs types de drogues, certaines venant des pays voisins, d’autres sont fabriquées localement. Nous sommes ici pour vous exhorter à unir vos efforts pour protéger les enfants, nos foyers et nos communautés contre les voleurs qui sont influencés par les drogues, protéger les filles qui abusent de drogues et prévenir les conflits domestiques et la violence sexiste, qui sont aussi largement causés par des drogues », a déclaré DIGP Marizamunda.

Tout cela, a-t-il dit, a un grand effet sur le développement du pays, le bien-être et la sécurité des populations.

La campagne multisectorielle anti-drogue est menée par les ministères de la Santé, des Collectivités locales, de la Jeunesse et de la Police Nationale du Rwanda, entre autres.

Des campagnes de sensibilisation similaires ont déjà eu lieu dans les régions du Nord, de l’Est et de l’Ouest où les drogues évaluées à plus de 300 millions Rwf (300.000 €), ont été saisis.

Des discussions séparées avec les propriétaires d’établissements hôteliers tels que les hôtels, les bars, les restaurants et les lieux de la nuit, les organisations confessionnelles, les groupes de jeunes, les dirigeants de base dans certains districts et les anciens trafiquants de drogue ont également été tenues.

PanorAct

Calendrier

« August 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31