Lire nos articles en différentes langues ici

 

Ouganda : Museveni inaugure un parc industriel financé par la Chine à Mbale

Yoweri Museveni, Président de l'Ouganda.

Au sud-est du pays, dans le district de Mbale, le président ougandais Yoweri Museveni a inauguré ce vendredi 09 mars 2018, un parc industriel financé par la Chine. Etabli sur une superficie d'environ 2,51 km², le parc pourra accueillir une cinquantaine d'entreprise de divers secteurs et permettra la création de plus de 15.000 postes de travail.

L'Ouganda dispose d'un tout nouveau parc industriel. S'inscrivant dans une stratégie du gouvernement visant à développer l'industrie de fabrication de l'Ouganda, il s'agit selon Evelyn Anite, ministre ougandaise d'Etat chargée des investissements, du onzième construit dans le pays durant ces deux dernières années. Celui-ci comme grand nombre, d'investissement chinois, a été officiellement ouvert vendredi dernier par le président ougandais Yoweri Museveni. S'étendant sur une superficie de 2,51 km², le nouveau joyau couvre trois villages dans le sous-comté de Bukasakya dans le district de Mbale au sud-est du pays. Dans son intervention circonstancielle, le chef de l'Etat ougandais a expliqué que la participation chinoise à ce nouveau parc industriel facilitera le processus d'industrialisation de l'Ouganda. Elle permettra aussi, selon Museveni, de stimuler l'économie du pays, tout en améliorant le niveau de vie des habitants de la zone. Le numéro 1 ougandais a exhorté ses compatriotes à faire preuve d'hospitalité vis-à-vis des investisseurs chinois, leur expliquant que le projet créera plusieurs emplois pour Mbale et ses environs. Une annonce confirmée par la partie chinoise.

A en croire Zhang Zhigang, président du groupe Tian Tang, une entreprise chinoise implantée dans le pays depuis 16 ans et qui était à l'inauguration, le parc industriel de Mbale génèrera plus de 15.000 postes de travail. « Nous projetons d'accueillir 50 entreprises dans le parc, travaillant dans la verrerie, la fabrication de meubles et de machines, l'industrie agroalimentaire, les smartphones, l'assemblage de voitures ou encore les nouvelles énergies », a expliqué l'investisseur chinois au micro de Xinhua. Selon lui, encouragé par la ''bonne gouvernance'' dans le pays, l'objectif pour eux, est de « faire du parc un centre de fabrication pour l'Ouganda et d'exporter les produits vers toute l'Afrique et même le monde entier ».

Kampala reconnaissant envers Pékin

Le 13 février dernier, lors de son inspection du parc industriel Liaoshen, situé à Kapeeka, dans le district de Nakaseke et construit par la Chine, le président ougandais n'a pas pu empêcher de mettre en avant la grandeur des œuvres de la Chine dans son pays et en Afrique. « Les Chinois travaillent avec nous depuis la lutte contre la colonisation. Le président Mao Zedong a commencé à nous soutenir même quand la Chine était encore sous-développée ... Actuellement, la Chine en fait plus pour soutenir l'Afrique et l'Ouganda en particulier. Ils sont en train de travailler avec l'Afrique pour notre prospérité mutuelle. Je leur adresse mes félicitations pour la fin de l'année du coq et l'entrée dans l'année du chien », a déclaré Yoweri Museveni. Selon les données du gouvernement ougandais, le pays a attiré au total 219 millions de dollars d'investissements directs étrangers chinois jusqu'à la fin de l'année 2017.

Kampala est convaincue que les ougandais peuvent beaucoup apprendre des Chinois pour réussir en terme de développement. « Les Chinois ont dans leur culture la diligence, la précision et la gestion rigoureuse du temps. Acquérir certaine de ces compétences et cette éthique de travail dans le cadre de notre collaboration avec eux sera utile pour développer notre propre économie », a indiqué Matia Kasaija, ministre ougandais en charge des finances

LT

Calendrier

« July 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31