Lire nos articles en différentes langues ici

 

Jack Ma fait du Rwanda le poisson pilote de sa conquête africaine

visit rwanda

(Ecofin Hebdo) - La plateforme de commerce électronique (eWTP) du géant chinois Alibaba a de grandes ambitions africaines. La première étape de cette conquête du continent a été lancée ce 31 octobre à Kigali. Elle va offirir aux entrepreneurs rwandais l’opportunité de proposer leurs produits et services à plus de 500 millions de clients chinois potentiels.

Le tout premier pôle africain de la plateforme mondiale de commerce électronique (eWTP) du groupe Alibaba ouvrira en effet aux micros, petites, moyennes et grandes entreprises rwandaise les portes des places de marché transfrontalières d’Alibaba Group, sur lesquelles les consommateurs chinois font leurs recherches pour trouver des produits de qualité en provenance du monde entier. « La plateforme électronique de commerce mondial ouvre de nouvelles frontières pour le commerce électronique au Rwanda, et stimulera également la capacité et la compétitivité de nos entrepreneurs et acteurs d'affaires. Les producteurs rwandais seront en mesure d'effectuer des ventes directes à un ensemble de consommateurs, beaucoup plus large qu'auparavant, tout en contournant les intermédiaires coûteux. Ceci améliore la productivité et la rentabilité. Il n'existe véritablement aucun point négatif dans le fait de commercer à l'échelle mondiale », s’est réjouit le président du Rwanda, Paul Kagame.

Pour Clare Akamanzi, la présidente-directrice générale du Rwanda Development Board, l’agence gouvernementale qui coordonne toutes les activités d’attraction, de rétention et de facilitation des investissements dans le pays, le « partenariat entre le Rwanda et Alibaba transformera positivement l'existence de la population. Nous sommes déterminés à tirer parti de l'économie numérique pour soutenir nos exportateurs, producteurs locaux et artisans. Nous constatons d'ores et déjà la formidable attention que prêtent les consommateurs chinois aux plateformes d'Alibaba et à ses produits rwandais de haute qualité, tels que notre café unique de première catégorie, et nous sommes convaincus que les produits locaux continueront de susciter l'intérêt et le soutien de plus d'un demi-milliard de consommateurs ».

 

Avantages multiples

La population du Rwanda tourne autour de 12,3 millions d’habitants. Elle représente 1/40ème du volume de potentiels consommateurs chinois auquel lui donne désormais accès Alibaba. En valeur financière, cette collaboration représente un marché de plusieurs milliards de dollars US qui s’ouvre au Rwanda. Il faut souligner que cette collaboration entre Alibaba Group et le Rwanda tombe à point nommé car elle s’aligne avec la volonté de la Chine d’ouvrir davantage son marché et d’accroître ses importations. Devant un parterre de dirigeants mondiaux réunis le 05 novembre 2018, à l’ouverture du premier Salon des importations de Shanghaï, Xi Jinping, le président chinois, a assuré que son pays allait « encourager l’avènement d’un environnement commercial de classe mondiale ». Il a souligné que la « porte de la Chine ne se refermera jamais, elle s’ouvrira davantage ».

Au-delà de la visibilité des produits rwandais sur le marché chinois, l’accord entre Alibaba Group et le Rwanda intègre aussi la promotion du Rwanda comme destination touristique de choix. A cet effet, la plateforme Fliggy de services de voyages d'Alibaba et le Rwanda Development Board travailleront également à la mise en place d’une boutique de tourisme au Rwanda qui permettra aux consommateurs chinois de réserver des vols, chambres d’hôtel, etc.

Un « pavillon de destination » sur lequel les consommateurs chinois pourront obtenir des informations sur leur visite dans le pays grâce à des contenus vidéo, sera aussi lancé. La société Ant Financial, affiliée à Alibaba, quant à elle, partagera son expertise avec le Rwanda sur les outils financiers inclusifs, tels que les paiements mobiles, afin de soutenir l'économie numérique rwandaise.

Ces investissements viendront compléter ceux engagés par Alibaba Group au Rwanda après la première visite de Jack Ma dans le pays en 2017. Lors du YouthConnekt Africa Summit 2017, tenu du 19 au 21 juillet, il a été séduit par le potentiel entrepreneurial du Rwanda dans le numérique qui lui a inspiré le Programme mondial des talents du commerce électronique (GET) puis le eFounders Fellowship. A travers ce programme dont la première édition s’est tenue au mois d'août 2018, le groupe chinois a renforcé les compétences des professeurs d’université rwandais et approfondi leur compréhension du secteur du commerce électronique afin qu'ils puissent par la suite former des talents et futurs entrepreneurs du numérique, capables de rivaliser dans l'économie mondiale.

Il y a également l'eFounders Fellowship, plus continental, auquel prennent également part des entrepreneurs rwandais. Il s’agit d’un programme de formation mené en partenariat avec la CNUCED pendant cinq ans pour former 1000 entrepreneurs issus des marchés émergents et en faire des catalyseurs de la transformation numérique.

 

Le choix du Rwanda

Le choix du Rwanda par Alibaba Group comme cible de son investissement, au détriment du Ghana qui lui faisait également les yeux doux, découle des actions fortes prises par le pays depuis 2013 pour faire des technologies de l’information et de la communication un catalyseur de sa croissance socio-économique. Le gouvernement a renforcé sa réglementation numérique pour protéger les consommateurs et encourager l’entreprenariat, a développé chez les Rwandais le reflexe du service en ligne en lançant la plateforme d’e-government baptisée Irembo, a investi dans l’appropriation et l’enseignement des nouvelles technologies à l’école, le soutien à l’innovation TIC, encouragé le paiement mobile et en ligne pour améliorer l’inclusion financière et a surtout amélioré l’accès des populations à l’Internet haut débit, base de l’économie numérique. Aujourd’hui, grâce à la société Korea Telecommunications Rwanda Networks (KTRN), joint-venture formée par l’Etat rwandais et l’opérateur sud-coréen KT Corp, le taux de pénétration de la 4G tourne autour de 95% et les prix ont été considérablement réduits.

Le 4 octobre 2018, lors de la troisième baisse tarifaire consécutive effectuée par l’entreprise depuis 2015, le président-directeur général de KTRN, Han Sung Yoon, avait expliqué que «le président Paul Kagame nous a demandé de veiller à ce que nos services atteignent tout le monde, pas seulement les zones urbaines. Aujourd'hui, nous avons rempli notre engagement. Nous sommes partout au Rwanda ».

En 2017, alors que le Rwanda affichait déjà les premiers fruits de son ambition « Smart Rwanda », le président du groupe de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, en visite de travail du 21 au 22 mars, avait félicité le pays pour les efforts entrepris en matière de TIC, afin de diversifier son économie et assurer le développement national. Le patron de l’institution internationale avait appelé les autres pays d’Afrique à s’inspirer de la façon dont le Rwanda s’est approprié les TIC pour atteindre ses objectifs de croissance, soulignant que « le Rwanda avance en bonne position par rapport à d’autres pays. Quand bien même ses ressources naturelles sont limitées, nous sommes confiants que le pays continuera d’enregistrer une croissance économique sans cesse positive ».

Journal Ukuri n°141

Calendrier

« December 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31