Lire nos articles en différentes langues ici

 

                                

Partis en prêt du TP Mazembe vers le Standard de Liège (Belgique) en début d’année, Jonathan Bolingi, Merveille Bope et Christian Luyindama sont conservés par le club de Liège.

Le club belge a annoncé la nouvelle, jeudi 18 mai, sur son site web.

«Christian, Jonathan et Merveille se sont très bien intégrés au sein de notre effectif pro et ont eu l’occasion de montrer leurs qualités tant aux entrainements que lors des rencontres officielles qu’ils ont disputées. Il est donc logique qu’ils aient l’opportunité de poursuivre leur parcours en bord de Meuse. A eux maintenant de nous rendre la confiance que nous leur donnons et de continuer à s’investir et à bosser chaque jour pour mériter leurs futures sélections», a ainsi déclaré Olivier Renard, le directeur sportif du Standard, à propos de trois joueurs.

Selon le site belge dhnet.be, le contrat des trois joueurs congolais coûtera un peu plus de 500.000 euros au Standard.

R.O

                            

Le sélectionneur de l’équipe nationale Olivier Niyungeko a récemment dévoilé la liste des joueurs qui vont préparer les matches prochains. Dans la liste figure le nom de Gaël Bigirimana évoluant en Grande Bretagne. Il vient de se désister.

Il nous aura pris plusieurs années pour voir Gaël Bigirimana porter le maillot de l’équipe nationale du Burundi. Même quand il a porté les couleurs nationales pour la première fois  le Burundi a été sanctionné en raison de son dossier incomplet (il est naturalisé anglais).

Gaël Bigirimana a notifié au sélectionneur national qu’il ne sera pas disponible en ces dates sans donner plus de détails. Un geste peu apprécié du côté du staff de l’équipe nationale du Burundi.

Armand Nisabwe (Akeza)

                                

La FIFA (Fédération Internationale de Football Association) a publié la liste des  36 arbitres qui  vont officier lors de la Coupe des Confédérations 2017 en Russie. C’est la Commission  des Arbitres de la FIFA qui s’est chargée de cette noble mission.

Parmi ces 36 arbitres issus de 6 confédérations, on compte 4 africains dont l’arbitre international burundais Jean Claude Birumushahu.

L’Afrique sera également représentée par le Cameroun,  qui devra affronter  les champions de toutes les confédérations et bien sûr le pays hôte.

La coupe de la confédération qui se tient avant chaque coupe du monde se déroulera en Russie du 17 juin au 2 juillet 2017 avant le grand rendez-vous de 2018

Armand NISABWE (Akeza)

 

                                

Le sélectionneur national Olivier Niyungeko vient de dévoiler une présélection de 35 joueurs convoqués pour préparer  les matches qui opposeront le Burundi contre le Soudan et le Sud Soudan. 25 joueurs sont des locaux tandis que 10 viendront d’un peu partout.

Parmi la liste des joueurs professionnels, on remarque le nom de Gaël Bigirimana qui est convoqué tandis que Christophe Nduwarugira évoluant au Portugal est absent suite à une blessure qui va le tenir en dehors de la pelouse pour plusieurs jours.

Les séances d’entrainements devront débuter le 22 Mai au Centre Technique National.

Voici la liste des joueurs convoqués :

1 Nahimana Jonathan

2 Mutombora Fabien

3 Harerimana Rachid Léon

4 Ndaye Chancel

5 Barisize Nassor

6 Habonimana Célestin

7 Moussa Omar

8 Ndoriyobija Eric

9 Nshimirimana David

10 Ndayisenga Franck

11 Duhayindavyi Gaël

12 Urasenga Cédric Danny

13 Ntirwaza Sudi

14 Barirengako Franck

15 Sabumukama Enock

16 Ndayishimiye Youssouf

17 Ndikumana Trésor

18 Ndarusanze Jean-Claude

19 Mustapha Souleiman

20 Ndizeye Sef

21 Bimenyimana Bonfils Caleb

22 Kitenge Alexis

23 Niyonkuru Pascal

24 Ulimwengu Jules

25 Wilondja Ismail

Les joueurs en provenance de l’extérieur :

1 Amissi Cédric : Portugal

2 Bigirimana Gaël : Grande Bretagne

3 Ndikumana Selemani : Quatar

4 Abdoul Fiston : Afrique du Sud

5 Nsabimana Frédéric : Afrique du Sud

6 Nizigiyimana Karim : Kenya

7 Mavugo Laudit : Tanzanie

8 Tambwe Amissi : Tanzanie

9 Nahimana Shassir : Rwanda

10 Kwizera Pierre : Rwanda

Armand NISABWE

                                                                  

Jeudi  04 mai 2017 a eu signature de contrat entre le club Musongati Fc et l’entreprise Sport Business Burundi. Désormais il y aura production et commercialisation des produits dérivés de Musongati, le club du centre du pays.

Cette signature marque un pas important dans le paysage du football burundais. L’entente entre ces deux parties représentées par Honorable Denis Karera pour Musongati et Diègue Nifasha pour Sport Business Burundi vient montrer que les clubs burundais peuvent  toujours tirer des revenus sous une autre manière à part la vente de billets.

Par la signature de ce contrat, Musongati FC a donné une licence à l’entreprise  Sport Business Burundi d’exploiter ses couleurs à travers les produits dérivés du club.

Le choix de Musongati ?

Le championnat national de football compte 16 clubs. Il y a lieu de se demander pourquoi le choix de Musongati FC. Selon Diègue Nifasha, patron de Sport Business Burundi, ils ont approché plusieurs clubs, Musongati est juste  le premier club avec qui ils concrétisent le projet.

Contrairement à ceux  qui ne croient pas tellement en l’économie du sport au Burundi, M. Diègue Nifasha quant à lui a une autre lecture toute différente :«La masse populaire aime le sport, c’est une évidence, et c’est la base pour développer l’économie du sport. Les clubs doivent rentabiliser leur popularité, c’est dans ce sens que nous essayons de les épauler», précise-t-il.

«Le pentagone de l’économie du sport»

Pour que le sport s’industrialise, Diègue Nifasha parle d’une structure qui doit opérer en synergie qu’il appelle pentagone de l’économie du sport. «Il y a un circuit que j’appelle le pentagone de l’économie du sport qui doit  exister et fonctionner pour que nos clubs espèrent  des revenus en dehors de la billetterie et de la poche des présidents des clubs qui semblent supporter tout le poids», mentionne-t-il.

Ce pentagone, continue-t-il,  est constitué de 5 entités à savoir les clubs, la fédération (autorité de gestion de la discipline concernée), les entreprises, les médias, et le public. Selon cet entrepreneur, si ce pentagone collabore sans doute que l’économie du sport au Burundi peut évoluer d’une façon spectaculaire.

Au Burundi l’économie du sport tarde toujours à se lancer. Souvent les clubs sont supportés presque à 100 pourcent par un seul individu d’où la dégringolade surprenant  de certains clubs, une fois que la personne se désiste. Dans les pays limitrophes comme la Tanzanie, la RDC, même au Rwanda, les clubs sont construits autour de vastes communautés de supporters.

Ainsi à titre d’exemple, le club tanzanien Simba SC  comptait en 2016 une dizaine de millions de fans enregistrés à travers tout le pays. Je vous laisse imaginer la suite.

Armand NISABWE (Akeza)

Journal Ukuri- vol.106

Liège - Tournoi de Basket 2018

Calendrier

« February 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28