Lire nos articles en différentes langues ici

 

Le président américain Donald Trump s'est fendu d'un tweet insultant pour répondre vendredi aux propos de la star du basket LeBron James qui l'avait accusé de nourrir les divisions raciales aux Etats-Unis.

Sans évoquer le débat, Donald Trump s'est contenté de s'en prendre aux personnalités.

 

En ouverture d’un colloque organisé à Rabat pour tirer le bilan africain de la Coupe du monde 2018, le président de la Confédération africaine de football a déploré les résultats des sélections présentes en Russie et appelé à un développement rationnel du football sur le continent.

Ahmad Ahmad a qualifié le bilan des équipes africaines au Mondial qui vient de s’achever de « maigre et inquiétant ». Le président de la Confédération africaine de football (CAF) s’exprimait le 21 juillet à Rabat (Maroc) en ouverture des travaux de la conférence d’évaluation de la participation africaine à la Coupe du Monde Russie 2018.

« Nos cinq représentants ont inscrit en quinze matches quinze buts seulement et un but contre son camp et ont encaissé la bagatelle de vingt-six buts. Sur les quinze matches, les cinq [équipes] africaines ont gagné trois matches, fait deux nuls et perdu dix fois. […] Aucune n’est parvenue à passer le deuxième tour », a énuméré Ahmad Ahmad, avant de s’interroger : « Pourquoi une telle déroute ? »

En guise de réponse, le président de la CAF avance d’abord les forces du football africain, dont les joueurs « garnissent les clubs les plus prestigieux de la terre ». Il ajoute que le continent africain « est perçu comme un réservoir universel de talents » et que « les spécialistes semblent tous accréditer la thèse selon laquelle intrinsèquement et donc techniquement les joueurs africains sont presque au meilleur niveau mondial ».

Pour un « développement rationnel »

Les réponses à ces questions, ce sont avant tout les « coachs d’expérience, légendes, spécialistes et experts » invités à la conférence de Rabat qui devront les apporter. Pour sa part, Ahmad Ahmad assure que « l’heure est à la remise immédiate au travail ».

« Sur notre continent, la ferveur du football est unique. Elle incarne une passion dévorante. Elle fait naître des moments de transe, de sublimation mais l’essentiel, les performances et les titres, ne sont pas au rendez-vous aujourd’hui », a-t-il poursuivi avant de conclure : « Il n’y a qu’une seule recette : une mise au travail immédiate […] et un développement rationnel depuis la base jusqu’au haut niveau. Dans ce dispositif d’évolution, l’engagement de la CAF sera total. » Les travaux de la conférence doivent se poursuivre dimanche 22 juillet.

RFI

Les Français sont champions du monde ! Et ce fut dur ! Face à une équipe de Croatie dominatrice sur l'ensemble de la partie, la France a été d'un réalisme incroyable pour remporter (4-2) cette finale de la Coupe du monde 2018. Les successeurs de 1998 sont enfin là !

Après plus d'un mois de compétition, cette finale débutait avec une certaine tension, totalement compréhensible, chez les 22 acteurs. Mais assez rapidement, les Croates montraient un visage plus agressif et mettaient la pression sur les Bleus. Longtemps gênés par le pressing des Vatrini, les Bleus ouvraient pourtant le score sur un coup franc de Griezmann dévié de la tête dans son but par Mandzukic (1-0, 18e). Quelle efficacité des Français !

Mais les Croates ne lâchaient rien et Perisic profitait d'un mauvais renvoi de la défense tricolore à la suite d'un coup franc pour égaliser d'une frappe puissante croisée (1-1, 28e). Alors que les Croates dominaient dans le jeu, les Français obtenaient un penalty sur une main de Perisic dans la surface à la suite d'un corner grâce à l'assistance de la vidéo. Sans trembler, Griezmann transformait sa tentative d'un tir placé sur le côté gauche (2-1, 37e).

Au retour des vestiaires, les Croates repartaient vers l'avant et il fallait une superbe parade de Lloris pour empêcher Rebic d'égaliser ! Fébriles, les Français étaient en grande souffrance et se retrouvaient étouffés... mais Mbappé parvenait à être dangereux sur un contre en butant sur Subasic. Dans une réussite folle, les Bleus, pourtant à la peine, réalisaient le break avec une frappe en deux temps de Pogba qui trompait le gardien (3-1, 59e) ! Oh que ça sentait bon !

Et dans la foulée, Mbappé pliait définitivement cette rencontre avec une frappe lointaine parfaite à la suite d'un travail énorme d'Hernandez (4-1, 65e). La France filait vers sa seconde étoile ! Malheureusement, alors que les Croates avaient la tête sous l'eau, Lloris commettait une énorme bourde devant Mandzukic, qui propulsait le ballon au fonde des filets (4-2, 69e). Les Bleus allaient-ils douter ? Non ! Malgré des minutes irrespirables, les Français étaient solides et les Croates ne parvenaient plus à être dangereux. La France remporte sa seconde étoile !

Maxfoot

Foot / CM2018 : Le Français Kylian Mbappé meilleur jeune joueur du Mondial

L’attaquant français, Kylian Mbappé, a été désigné meilleur jeune joueur de la Coupe du monde – Russie 2018. 

Auteur d’une grande prestation, le jeune du Paris Saint-Germain (19 ans) a marqué le quatrième but des « Bleus » contre la Croatie (victoire 4-2), en finale disputée dimanche à Moscou. 

L’ancien joueur de l’AS Monaco (4 buts) termine 2ème dans le classement des buteurs (ex-aequo avec Cheryshev, Griezmann, Lukaku et Cristiano Ronaldo) derrière l'attaquant des « Trois Lions » Harry Kane (6 buts). 

Maxifoot

Les deux équipes européennes n'ont pas réussi à se départager ni dans le temps réglementaire, ni après les prolongations et c'est aux tirs au but que les Croates ont éliminé un Danemark accrocheur.

Un match qui démarre à cent à l’heure aiguise toujours les papilles. Ce huitième de finale opposant la Croatie et le Danemark a commencé directement avec le dessert : deux buts en quatre minutes. Puis, plus rien mis à part de l’ennui jusqu’au bout du temps réglementaire.

Au bout de trente secondes, c’est la spéciale danoise : une longue touche qui s’envole devant le but adverse. À la retombée du ballon, Jörgensen profite d’un cafouillage pour placer un tir du gauche qui trompe Subasic, le portier croate. Le Danemark mène déjà au score (1-0, 1ère). C’était une surprise à la vue de la phase de poules où la Croatie s’était illustrée comme l’une des sélections les plus fortes, notamment en écrasant l’Argentine (3-0). Mais les Scandinaves ne sont restés devant que trois minutes. Le temps pour Rakitic, le milieu de terrain du FC Barcelone, de mettre le feu devant le but danois et de servir involontairement Mandzukic, qui d’une frappe puissante égalise (1-1, 4e).

Encore des prolongations

Ensuite, le calme plat ou presque. Les deux équipes ont bien eu quelques bonnes occasions. Les Croates qui ont semblé pêcher physiquement, auraient pu prendre l’avantage sur les frappes puissantes de Rakitic (28e, 90e). Le Danemark a lui touché la barre transversale sur un centre d’Eriksen à la 42e minute. Mais c’était trop peu pour décoincer la rencontre. On a donc eu le droit à une deuxième prolongation de la journée dans ce Mondial 2018 après la victoire aux tirs au but de la Russie face à l’Espagne. Les Danois, qui ont défendu la majeure partie de la rencontre, étaient plutôt heureux de pousser leur adversaire dans les cordes. Tout le contraire de la Croatie, supérieure techniquement, mais trop usée physiquement pour réussir à déstabiliser les Scandinaves sur des actions construites.

Foot Afrique

Calendrier

« August 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31