Lire nos articles en différentes langues ici

 

Le club français du Paris Saint-Germain, vient de s’attacher les services d’une nouvelle pépite pour sa défense en la personne de Thilo Kehrer pour 33 millions d’euros. Né d’un père allemand et d’une mère burundaise originaire de Ngozi, le jeune joueur de 21 ans évoluera dans la charnière centrale du club de Ligue 1 cette saison.

Passé par le centre de formation de Stuttgart avant de rejoindre Schalke 04 en 2012, Thilo Kehrer fais partie des joueurs les plus prometteur en Europe. Il a notamment été l’acteur principal la qualification de Schalke 04 pour la Ligue des Champions 2018-2019, en marquant les 2 buts de la victoire de son équipe lors du match contre Augsburg, offrant ainsi la seconde place synonyme de qualification directe pour la phase de poule de la C1.

Ce jeune joueur sera donc un atout de choix pour la défense du PSG qui va une fois de plus défendre son titre de champion de Ligue 1 et bien évidement tenté une nouvelle fois la campagne européenne.

Nous ne pouvons que lui souhaiter bon vent.

Akeza

L’équipe du Sénégal a décroché, ce vendredi, sa première victoire en dominant  le Rwanda (94 à 89) en  ouverture de la phase aller du deuxième tour des éliminatoires (Zone Afrique) de la Coupe du monde 2019 à Lagos ( Nigeria). Les Lions se sont toutefois fait peur  avant d’arracher au forceps  une précieuse victoire. Ils doivent toutefois hisser le jeu  contre les Aigles du Mali, leur second adversaire dans le groupe F avant  de parachever le tournoi  par un ultime  duel face au Nigeria, pays hôte du tournoi.

 

Le Sénégal  a épinglé sa première sortie dans la phase aller du deuxième tour des éliminatoires (Zone Afrique) de la Coupe du monde masculin 2019 qui s’est ouvert  ce vendredi 14 septembre,  à Lagos ( Nigeria). Les Lions ont dominé l’équipe du Rwanda sur la marque de 94 à 89 . Un score serré qui reflète une partie disputée d’un bout à l’autre où les Lions ont à la fois soufflé le chaud et le froid. Bousculés  d’entrée par le jeu agressif de l’équipe de Rwanda et accrochés à la fin du premier quart temps bouclé sur une égalité parfaite ( 24-24), la bande à Gorgui  Sy Dieng a dû hausser le ton et resserrer  sa défense pour prendre l’ascendant durant le deuxième acte de jeu. En  assurant un peu plus les rebonds défensifs et en coupant les couloirs de passes,  le meneur Xane d’Almeida donne du rythme dans les phases offensives. Les Lions  s’adossent sur un rapide jeu d’attaque  pour  virer à la mi-temps avec une avance de 11 points (48-36).

Au retour des vestiaires, les protégés de Adidas réussiront à maintenir l’écart autour de 10 points ( 57 à  47. 5e) avant de porter à 15 points l’avance (65-50. 7e ).  Mais ils vont vite buter sur une défense agressive.   En laissant beaucoup d’espace en défense, les Lions  ouvrent des brèches aux tireurs  rwandais très adroits aussi bien sur les tirs à mi-distance que sur les tirs primés.  Lamine Samb puis Gorgui Sy Dieng vont toutefois faire parler leur adresse et redonner  plus d’allant en attaque. Ils  ne tarderont à porter  l’avance à 11 points à la fin du troisième quart temps (71 à 60).

Au quatrième et ultime quart temps, les  hommes du coach Abdourahmane Ndiaye « Adidas » ne sont pas au mieux. Ils ont même du mal à endiguer l’adresse de la bande à Manzy et Kenny très incisifs sur les tirs à longue portée. Ils encaissent même des paniers faciles. Ce qui n’aura pas un écho  favorable au chronoscore où ils ne détiennent qu’un pécule de 6 points (86-80. 8e).  Pressés (90-87) à 40 secondes de la fin, les Lions ne lâcheront pas prise et reposeront encore sur Gorgui Sy Dieng  en réussite (28 points) et adroit sur les tirs à mi distance pour corser l’addition avant que le précieux  panier du meneur Thierno Niang ne scelle définitivement  la victoire du Sénégal. Fort de ce succès,  les Lions réussissent leur entrée et attaquent  dés ce samedi leur deuxième rencontre face au Aigles du Mali qui ont également remporté leur premier match face à la Rca (66-65). Le Sénégal enchaînera et affrontera demain dimanche, pour son  troisième et dernier match dans la poule F, le Nigeria, pays hôte et vainqueur hier de  la Côte d’Ivoire ( 84-73)

media

Au terme d’un match compliqué, la Côte d’Ivoire a assuré l’essentiel au Rwanda (2-1). Grâce à des buts de Jonathan Kodjia et Max-Alain Gradel, les Eléphants l’ont emporté dans la douleur, encaissant un but de Kagere à l’heure de jeu (64e). La Côte d’Ivoire s’empare de la troisième place du groupe H, dominé par la Guinée. Dans le même temps, L'Ethiopie s'est offert la Sierra Leone (1-0). 

Résultats de la 2e journée
Samedi
Comores-Cameroun 1-1
Seychelles-Cameroun 0-3
Afrique du Sud-Libye 0-0
Kenya-Ghana 1-0
Ouganda-Tanzanie 0-0
Namibie-Zambie 1-1
Gabon-Burundi 1-1
Guinée Equatoriale-Soudan 1-0
Mozambique-Guinée-Bissau 2-2
Gambie-Algérie 1-1
Mauritanie-Burkina Faso 2-0
Egypte-Niger 6-0
Maroc-Malawi 3-0

Dimanche
Madagascar-Sénégal 2-2
Swaziland-Tunisie 0-2
Ethiopie-Sierra Leone 1-0
Lesotho-Cap-Vert 1-1
Soudan du Sud-Mali
Rwanda-Côte d’Ivoire 1-2
Congo-Zimbabwe
Angola-Botswana
Libéria-RD Congo
Togo-Benin
Guinée-Centrafrique

Le Figaro

rwaciv

La Fédération rwandaise dans la tourmente ? La Ferwafa a dû sortir un communiqué ce mercredi pour réfuter les accusations de Jackson Pavaza. L’arbitre namibien accuse l’instance d’avoir tenté de le corrompre pour influencer le résultat de son dernier match des éliminatoires de la CAN 2019. 

Pavaza ainsi que trois autres de ses compatriotes David Shaanika, Shoovaleka Nehemia et Matheus Kanyanga étaient en charge du match entre Amavubi et Elephants de Côte d’Ivoire. D’après la Ferwafa, il s’agit d’une incompréhension entre les différentes parties qui a occasionné ces accusations. L’instance indique avoir réglé des frais extras liés au voyage de l’ordre de 237 dollars à l’arbitre suite à sa demande. Cependant, l’employé responsable du règlement a payé une somme de 948, estimant que tous les officiels étaient impliqués.

Le Rwanda réfute ses accusations et soutient qu’il s’agit d’un manque de communication.

Pour rappel, la Côte d’ivoire s’est imposée 2-1 à Kigali dimanche et relancé sa campagne des éliminatoires après une défaite initiale devant la Guinée (2-3).

Africa Top Sports

6795894lpaw-6795985-fblafr2017match09gabbur-jpg_4030857

Le Burundi a réalisé une belle opération en allant tenir en échec le Gabon à Libreville, ce samedi en match comptant pour la seconde journée  des éliminatoires de la CAN 2019.

Dos au mur après leur défaite contre le Mali (2-1) pour leur entrée en lice dans les éliminatoires de la CAN 2019, les Panthères sont passées à deux doigts d’une défaite surprise à domicile ce samedi contre le Burundi (1-1). Les Gabonais étaient menés depuis la fin de première période. Un but inscrit par Saido Berahino. L’ex-espoir du football anglais, qui a récemment opté pour son pays de naissance, a en tout cas réussi ses grands débuts avec les Hirondelles. Un dribble lui a permis de se mettre en position de tir et de tromper ainsi Didier Ovono, le portier adverse.  Le Gabon revient dans la partie grâce à Pierre-Emerick Aubameyang. L’attaquant d’Arsenal profitait d’un superbe extérieur du pied de Mario Lemina pour arracher l’égalisation (75e) et fêter dignement son premier match au pays depuis la CAN 2017. 

Résultat, les Burundais pointent au moins provisoirement en tête du groupe C, avec 4 points. Loin donc du Gabon qui ne compte qu’1 point avant les troisième et quatrième journées et une double confrontation face au Soudan du Sud, en octobre 2018. Les Panthères évitent le pire mais avec 3 points de retard sur le Burundi et deux sur le Mali, qui se rend au Soudan du Sud dimanche, leur situation est loin d’être reluisante.

Africa top sports

Journal Ukuri n°135

Calendrier

« October 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31