Lire nos articles en différentes langues ici

 

Athlétisme – Salomé Nyirarukundo crée l’exploit et remporte la médaille de bronze au semi-marathon de Barcelone (Espagne)

2018 Barcelone semi-marathon

Femmes top cinq

1 Tejitu Daba (Bahreïn) 1h 08 ‘ 36  »
2 Dibabe Kuma (Ethiopie) 1h 08 ‘ 37  »
3. Salomé Nyirarukundo (Rwanda) 1h 08’ 48 « 
4 Mimi Belete (Ethiopie) 1h 09 ‘ 26  »
5. Failuna Matanga (Tanzanie) 1h 09 ‘ 36  »

Salomé Nyirarukundo, l’athlète rwandaise la plus performante du moment, vient de créer un véritable exploit en ce début de saison en allant décrocher une magnifique troisième place lors du relevé semi-marathon de Barcelone 2018, qui s’est déroulé dimanche dernier.

L’étoile montante rwandaise de 21 ans était la seule athlète rwandaise en compétition à l’événement.

Le parcours de 21,0975 km partait du lieu-dit « l’Arc de Triomphe », pour rejoindre par la vieille ville la « Plaça Catalunya ».

Sur un parcours exigeant, parmi des centaines d’athlètes expérimentés venus des quatre coins du monde, l’athlète du club d’athlétisme de « l’APR » a réalisé une superbe performance en solo, et a terminé à la troisième place avec un chrono de 1h 8’ 48’’ et a remporté ainsi la médaille de bronze.

Avec ce temps, Salomé Nyirarukundo vient de battre son record personnel du semi-marathon (1h 13’ 55’’) enregistré lors du semi-marathon international de Kigali 2016.

«Je me sentais bien, je ne m’attendais vraiment pas à ce genre de performance, la compétition était très dure, je n’avais personne sur qui m’appuyer pendant la course et tout était sur mes épaules. Je suis très excitée d’avoir réussi un tel temps et le fait de monter sur le podium était formidable « , a déclaré, ce dimanche, Salomé Nyirarukundo lors d’une interview téléphonique avec Times Sport, depuis Barcelone.

Il y a deux semaines, la gagnante du semi-marathon du Rotary de Dar-es-Salaam, a remporté le semi-marathon inaugural de Kigali en 1h 15’ 12’’.

Salomé Nyirarukundo devait quitter l’Espagne lundi pour rejoindre le camp d’entraînement de « Global Communications » situé à Eldoret (Kenya), afin de poursuivre ses préparatifs en vue des « Jeux du Commonwealth » prévus du 4 au 15 avril au Queensland, en Australie, où elle participera aux dix mille mètres .

 

Le Rwandais Joseph Areruya a remporté au Cameroun le Tour de l'Espoir 2018, épreuve réservée aux jeunes coureurs de moins de 23 ans comptant pour la Coupe des Nations de l’UCI (Union Cycliste Internationale).

Joseph Areruya a déjà gagné en novembre dernier le Tour du Rwanda puis la Tropicale Amissa Bongo au Gabon.  Avec le Tour de l'Espoir, c'est ainsi la troisième course consécutives qu'il remporte. Une performance jamais réussie par un coureur africain à cet âge.  

Les messages des félicitions se succèdent sur le net. «Félicitations à Notre ARERUYA qui ne cesse d’accumuler des victoires à chaque compétition et surtout de faire monter notre beau drapeau ainsi que faire chanter notre hymne national. La fierté est à son maximum et nous tenons à vous encourager. Vive le Rwanda!», a régi une internaute rwandaise sur le réseau social tweeter.

La victoire de Joseph Areruya (22 ans) conforte la vocation du Tour de l’Espoir appelé à révéler les grands talents de demain.  C'était la première fois qu'une manche de cette compétition internationale se déroulait en Afrique.

RNA

Charlotte Nzayisenga et Denyse Mutatsimpundu

Groupe A:
Australie, Écosse, Grenade et Chypre

Groupe B:
Canada, Angleterre, Trinité-et-Tobago et Fidji

Groupe C:
Nouvelle-Zélande, Vanuatu, Singapour et Rwanda

L’équipe féminine de volleyball de plage du Rwanda, seule représentante de l’Afrique, a été sélectionnée dans le Groupe C lors des prochains « Jeux du Commonwealth » prévus du 4 au 15 avril prochain au Queensland, en Australie.

Charlotte Nzayisenga et Denyse Mutatsimpundu se sont qualifiées après avoir remporté la médaille d’or à la « CAVB Beach Volleyball Cup 2017 » à Maputo (Mozambique), en mai 2017.

Charlotte Ndayisenga et Denyse Mutatsimpundu se sont également qualifiés pour les championnats du monde qui ont eu lieu en août dernier à Vienne (Autriche), où ils ont malheureusement perdu tous leurs matches.

Le duo a remporté la médaille d’or aux championnats d’Afrique à Lomé, au Togo, mais a échoué à participer aux championnats du monde au Canada après que les hôtes aient refusé les visas d’entrée de l’équipe rwandaise.

Charlotte Nzayisenga, qui joue pour les champions de la ligue « Rwanda Revenue Authority » et Denyse Mutatsimpundu d’APR VC, sont allées encore plus loin en décrochant le titre continental senior après avoir battu les médaillés d’or des Jeux Africains de 2015 en finale des éliminatoires des Jeux du Commonwealth de 2018 (2-0), en Sierra Leone en octobre dernier.

Selon Christian Hatumimana, le secrétaire exécutif de l’organisation locale de volleyball, (FRVB), le duo, sous la direction de Paul Bitok, entraîneur de l’équipe nationale, commencera l’entraînement résidentiel la semaine prochaine au stade national d’Amahoro pour préparer les « Jeux du Commonwealth ».

PanorActu

Basketball : Qualifications pour la coupe du monde 2019 : les ougandais favoris dans le Groupe du Rwanda

L’Ouganda, un adversaire du Rwanda dans le Groupe B aux éliminatoires africaines de la « Coupe du monde de basket-ball FIBA ​​2019 » (Chine), semble tenir la forme.

Les « Silverbacks » ougandais sont dans le Groupe B avec le Rwanda, le Nigeria et le Mali pour les qualifications qui se dérouleront du 23 au 25 février dans la capitale malienne de Bamako.

Monsieur Ambrose Tashobya, Président de la Fédération des Associations de Basketball de l’Ouganda (FUBA), a déclaré ce mois-ci à Xinhua qu’après une bonne performance des joueurs l’année dernière au niveau national et au niveau des clubs, ils seront une équipe dont il faudra tenir compte lors des qualifications qui auront lieu au Mali. « C’est un groupe très difficile parce que le Nigeria a déjà remporté la couronne africaine et que le Mali et le Rwanda sont également des équipes fortes. Mais nous allons commencer tôt pour nous préparer et nous assurer que tous nos joueurs basés à l’étranger rejoignent l’équipe à temps « , a ajouté Monsieur Tashobya.

Monsieur Mande Juruni, l’entraîneur adjoint de l’Ouganda, a déclaré : «Nous avons joué contre l’Angola, l’une des meilleures équipes d’Afrique l’an dernier et nous avons fait un bon résultat, maintenant, nous voulons y aller et nous qualifier»

Le basketball ougandais est en nette progression depuis les débuts du pays à l’Afrobask en 2015 et les « Silverbacks » ont presque surpris l’Angola l’an dernier lors de l’événement à Dakar.

Les cinq fois champions d’Ouganda et deux fois vainqueurs de la Zone V « City Oilers » ont progressé et ont terminé cinquièmes à la « Coupe des Champions d’Afrique de la FIBA ​​2017 » en seulement deux participations.

L’Ouganda va débuter la compétition par une confrontation contre le Nigeria le 23 février, avant d’affronter le lendemain le Mali (pays hôte du groupe B), et de terminer ce mini-championnat contre le Rwanda, le 25 février.

Les deux meilleures équipes des groupes E et F et la meilleure équipe classée au troisième rang partiront pour la « Coupe du Monde de Basketball de la FIBA ​​2019 ». La première édition de 32 équipes du concours phare de la FIBA ​​aura lieu du 31 août au 15 septembre. 2019, en Chine.

PanorAct

CHAN-2018 : Le sélectionneur du Rwanda demande de se retirer de son poste

Le sélectionneur de l’équipe nationale du Rwanda, l’Allemand Antoine Hey, a demandé à la fédération de football du pays (Ferwafa) de mettre fin à son contrat, a rapporté la BBC.

Hey avait conduit la sélection du Rwanda au Championnat d’Afrique des Nations au Maroc. Une compétition où les Rwandais avaient été éliminés dès le premier tour, après un succès 1-0 devant la Guinée-Equatoriale, un nul face au Nigeria (0-0) et une défaite devant la Libye (0-1). «La fédération rwandaise de football (Ferwafa) a reçu une lettre de l’entraîneur Antoine Hey, demandant à mettre fin à son contrat», a indiqué la même source, citant un communiqué de l’instance fédérale, qui a souligné qu’elle a sollicité une rencontre avec le ministère des sports et de la culture qui pourrait lieu «dans les prochains jours» pour examiner la demande de l’Allemand.

Néanmoins, la Ferwafa a expliqué que le technicien allemand est dûment invité à respecter les clauses de résiliation du contrat le liant avec qu’elle. Antoine Hey (47 ans) a été nommé sélectionneur de l’équipes senior du Rwanda en mars dernier, après avoir émergé des autres candidats pour le poste, à savoir, le Suisse Raoul Savoy et le Portugais Jose Rui Lopes Aguas. Le technicien allemand, qui avait auparavant entraîné le Lesotho, la Gambie, le Libéria et le Kenya, a récemment indiqué que la fédération syrienne était intéressée par ses services. Pour pouvoir prendre part au CHAN-2018, le Rwanda, rappelle-t-on, avait remplacé le Kenya, initialement hôte du tournoi, mais qui s’est retiré de l’organisation.

Aujourd'hui Le Maroc

Calendrier

« August 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31