Lire nos articles en différentes langues ici

 

                                                               

L’équipe de la République centrafricaine s’est installée en tête du groupe H en compagnie de la Guinée, en éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2019. Les Centrafricains ont battu les Rwandais 2-1, ce 11 juin 2017 à Bangui, durant la première journée de la phase de groupes.

La République centrafricaine et la Guinée ont pris les commandes du groupe H, en éliminatoires de la CAN 2019. Alors que les Guinéens ont créé la surprise en Côte d’Ivoire (2-3) la veille, les Centrafricains, eux, ont eu du mal à battre les Rwandais, ce 11 juin 2017 à Bangui.

Tout s’est joué en seconde période. Le milieu de terrain Junior Gourrier a ouvert le score pour les « Fauves du Bas-Oubangui ». Les Amavubi » ont égalisé en toute fin de partie via l’attaquant Ernest Sugira. Mais la sélection centrafricaine a arraché la victoire sur le fil, grâce au défenseur Salif Keita.

C’est une excellente opération pour la RCA qui tentera de conserver sa première place, voire de prendre l'avantage sur les Guinéens. Les « Fauves » disputeront en effet la deuxième journée des éliminatoires, en mars 2018, à Conakry.

Quant à la sélection rwandaise, elle recevra son homologue ivoirienne.

Afrique foot

                              

Elections d’un nouveau comité exécutif  de la Fédération d’Athlétisme du Burundi ce dimanche le 11 juin 2017. Dieudonné Kwizera l’ancien athlète de renom élu président de la dite fédération pour 4 ans.

C’est sans surprise que Dieudonné Kwizera  a été voté à l’unanimité par l’assemblée élective de cette fédération. Ce dernier dirigeait la fédération les 2 dernières années à l’intérim.

Dieudonné Kwizera  précise que son programme pour les 4 ans sera centré sur l’athlète.« En tant qu’ancien athlète, je comprends les attentes de nos athlètes. L’athlète sera au centre de notre politique sans oublier bien sûr les entraineurs».

Au cours de la période de transition de 2 ans, Dieudonné Kwizera s’était fixé le pari d’envoyer 6 athlètes aux jeux olympiques de Rio de Janeiro. Maintenant l’objectif est d’envoyer  plus de 10 athlètes aux olympiades de Tokyo en 2020.

AKEZA

                                                

Deux chocs opposeront la Tunisie à l’Egypte dans le groupe J et le Nigéria à l’Afrique du Sud (groupe E) 

Moins de quatre mois après la fin de la CAN 2017, les éliminatoires de la CAN 2019 débutent ce week-end à travers l’Afrique. Vainqueur du trophée en février dernier au Gabon, le Cameroun accueillera la prochaine édition et se trouve donc qualifié d’office en tant que pays organisateur. Les Lions Indomptables sont versés dans le groupe B, mais leurs rencontres, comme celle les mettant aux prises avec le Maroc ce samedi, ne seront pas comptabilisées pour la qualification.

Eliminés par les futurs vainqueurs lors de la CAN 2017, les Sénégalais débuteront cette campagne éliminatoire par la réception de la Guinée équatoriale. Dans un groupe A comprenant également le Soudan et Madagascar, les Lions de la Teranga partent largement favoris face à un adversaire en perte de vitesse depuis une demi-finale de CAN 2015 disputée à domicile.

Dans le groupe C, le Mali et le Gabon, donnés favoris, en découdront d’entrée. Une rencontre entre deux équipes éliminées sans convaincre au premier tour de l’édition 2017, et en proie à de récurrents problèmes d’intendance et de primes. Le Burundi et le Soudan du Sud, parmi les équipes les plus modestes du plateau, tenteront de profiter de ces doutes.

Désormais dirigée par l’Espagnol Lucas Alcaraz, l’Algérie essayera de débuter par une victoire, face au Togo devant son bouillant public de Blida. Dans un groupe D abritant également le Bénin et la Gambie, les Eperviers commencent par le déplacement le plus difficile, sur le terrain de Fennecs en quête de rachat après leur CAN ratée.

Le premier des gros chocs de cette première journée aura pour théâtre Uyo, au Nigeria. Les Super Eagles de Gernot Rohr y accueillent l’Afrique du Sud. Pour défier les Bafana Bafana souvent plus séduisants qu’efficaces, le technicien franco-allemand sera notamment privé de Victor Moses, champion d’Angleterre avec Chelsea cette saison. Il en faudra toutefois plus pour altérer l’enthousiasme d’une équipe en confiance après ses débuts idéaux dans les qualifications du Mondial 2018. La Libye et les Seychelles ne se font guère d’illusion dans ce groupe E.

Autre ténor anglophone d’Afrique de l’Ouest, le Ghana débute par la réception de l’Ethiopie. Les Black Stars, toujours dans le dernier carré continental depuis une décennie, partent largement favoris, dans un groupe F que complèteront la Sierra Leone et le Kenya.

Dans le groupe G, la première journée vaudra en premier lieu par le derby entre la RD Congo et le Congo. Eliminée en quarts de finale de la CAN 2017 qu’elle avait pour ambition de gagner, la première nommée supportera toute la pression d’une rencontre très attendue par le fervent public de Kinshasa. Le Zimbabwe recevra de son côté le Liberia.

C’est une Côte d’Ivoire en plein doute qui va accueillir la Guinée à Bouaké. Eliminés dès le premier tour lors de la CAN 2017, balayés par les Pays-Bas (5-0) en match amical de préparation, les Eléphants, désormais dirigés par le Belge Marc Wilmots, s’apprêtent à évoluer dans une ambiance tendue. La République centrafricaine, opposéedans son fief de Bangui au Rwanda, tentera de bousculer la hiérarchie dans ce groupe H.

Troisièmes de la CAN 2017, les Etalons du Burkina Faso, opposés à l’Angola devront confirmer à Ouagadougou leur montée en puissance dans la hiérarchie continentale. Le Botswana accueillera la Mauritanie dans une rencontre entre outsiders du groupe I.

Le second choc de cette première journée est programmé dimanche à Tunis : les Aigles de Carthage y reçoivent l’Egypte, en fin de soirée pour cause de jeûne du ramadan. Sous l’impulsion de leur sélectionneur Nabil Maaloul, revenu le mois dernier à la barre technique, les coéquipiers de Youssef Msakni tenteront de mettre d’emblée la pression sur les Pharaons, dans un groupe J qui devrait voir le Niger et le Swaziland jouer les faire-valoir.

La Zambie, qui recevra le Mozambique, passe pour la favorite du groupe K, mais les Chipolopolo, et leurs joueurs champions d’Afrique des moins de 20 ans, devront prendre garde à la Guinée-Bissau. Opposés à la Namibie, les Djurtus entendent bien se qualifier pour une deuxième phase finale consécutive.

Le groupe L, exclusivement composé de seconds voire troisièmes couteaux, sera riche en longs déplacements à travers le continent. Pour cette première journée, l’Ouganda ira au Cap-Vert, tandis que le Lesotho se rendra en Tanzanie.

Programme complet de la 1ère journée :

Vendredi 9 juin :
Soudan – Madagascar
Libye – Seychelles

Samedi 10 juin :
Malawi – Comores
Burundi - Soudan du Sud
Zambie – Mozambique
Botswana – Mauritanie
Niger – Swaziland
Nigeria - Afrique du Sud
Guinée-Bissau – Namibie
Burkina Faso – Angola
Sierra Leone – Kenya
Tanzanie – Lesotho
RD Congo – Congo
Cap Vert – Ouganda
Côte d'Ivoire – Guinée
Mali – Gabon
Sénégal – Guinée équatoriale

Dimanche 11 juin :
Zimbabwe – Liberia
République centrafricaine – Rwanda
Bénin – Gambie
Ghana – Ethiopie
Algérie – Togo
Tunisie – Egypte

Foot/Afrique

                                 

Même si elle a été rattrapée juste avant la mi-temps par le Congo ce samedi en éliminatoires de la CAN 2019, la RDC a finalement fait l’essentiel contre son voisin en s’imposant à Kinshasa 3-1 et commence de la plus belle des manières cette campagne.

Cédric Bakambu a ouvert le score pour les Léopards à la 20ème minute. Juste avant la pause, Thievy Bifouma égalise pour les Diables rouges.

En deuxième période, sans forcément briller, la RDC marque son deuxième but, toujours par Bakambu. Mbemba finira le travail dans les arrêts de jeu (90+1) permettant ainsi à son pays de s’imposer au finish 3-1 et de prendre la tête du groupe G.

Africa Top Sports

                                       

C’est la fin des championnats comptant pour la saison 2016-2017, une fin qui rime avec le début des recrutements et départ de joueurs dans les clubs. Quelques joueurs burundais ont déjà commencé les tractations.

Munezero Fiston vers Simba SC

Munezero Fiston a porté le maillot de plusieurs clubs burundais avant de partir au Rwanda. L’homme qui a opté de défendre les couleurs du Rwanda serait déjà à Dar-es-Salaam en vue de conclure son contrat. Munezero Fiston jouait jusque-là pour Rayon Sports. Toutefois, le coach Massoud Irambona ne l’a pas beaucoup aligné dans cette saison.

Selemani Ndikumana de retour en Tanzanie ?

Yamini Selemani Ndikumana joue actuellement au Qatar où il assure bien ses services pour le compte du club Al Messaimeer. Toutefois, selon la presse sportive tanzanienne, Yamini Selemani Ndikumana serait en pleine discussion avec le club Simba SC pour lequel il a déjà porté le maillot.

Voir Selemani Ndikumana retourner en Tanzanie est possible, vu la stabilité financière du club Simba SC. Toutefois, il serait préférable d’attendre la suite. En attendant, Selemani Ndikumana a un match à jouer ce samedi le 10 juin face au Sud Soudan.

Alexis Kitenge, désormais au Kenya

Sa signature au club AFC Leopards du Kenya a été précoce. A peine clôturé le championnat, Alexis Kitenge s’est dirigé à Nairobi pour conclure sa signature quelques jours plus tard. Libre de tout contrat, Alexis Kitenge l’homme qui se hisse à la 2ème position du classement du meilleur buteur portera désormais le maillot bleu blancs.

Pierrot Kwizera, enfin en Europe ?

De la Côte d’Ivoire au Rwanda en passant par la Tanzanie, Pierre Kwizera dit Pierrot a su s’imposer et trouver la place. Pierrot Kwizera, l’excellent milieu défensif de Rayon Sports pourrait partir prester ses services cette fois en Belgique. Lors du début de la saison  dernière, Pierrot Kwizera avait tenté de partir jouer en Arabie Saoudite sans succès.

Armand NISABWE (AKEZA)

Journal Ukuri- vol.102

Calendrier

« January 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31